D'occasion:
EUR 0,01
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Reservoir Dogs [Import USA Zone 1]

4.2 étoiles sur 5 75 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
16 d'occasion à partir de EUR 0,01
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Harvey Keitel, Tim Roth, Michael Madsen, Chris Penn, Steve Buscemi
  • Réalisateurs : Quentin Tarantino
  • Format : Anamorphique, Plein écran, Edition spéciale, NTSC, Import
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0), Anglais (Dolby Digital 5.1), Anglais (DTS 5.1)
  • Sous-titres : Espagnol
  • Région : Région 1 (USA et Canada). Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Artisan (Fox Video)
  • Date de sortie du DVD : 23 octobre 1992
  • Durée : 99 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5 75 commentaires client
  • ASIN: B00008975Z
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 125.440 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Comentarios Del Director Y Actor, Ficha Técnica Y Artística, Filmografías Selectas

Descriptions du produit

Description du produit

"Disco 1. La Película:

Amazon.fr

Écrit à la suite de Tueurs-nés et de True Romance, qui seront pourtant tournés après, Reservoir Dogs est le premier film réalisé par Quentin Tarantino. Ancien employé de vidéoclub, gavé d'influences cinématographiques, il rend ici hommage au film de braquages en mettant en scène ce quasi-huis clos sanguinolent. Des malfrats – qui ne se connaissent pas – sont réunis pour organiser un casse. Celui-ci tourne mal, et l'explication va être terrible… Produit grâce au soutien providentiel de Harvey Keitel, Reservoir Dogs est rapidement devenu culte. Du rythme, un montage audacieux, une narration non linéaire et beaucoup de dialogues : le style Tarantino est déjà en place. Il ne lui faudra que deux ans et la Palme d'or de Pulp Fiction pour être mondialement reconnu. L'image de ce DVD enterre la version zone 1 : ce master est anamorphique et l'encodage est réalisé sur un DVD 9 (simple face, double couche). Le son – en simple stéréo – est dynamique en version anglaise et française, et distille agréablement des standards des années 70. L'éditeur a ajouté à la bande-annonce une interview de Tarantino, réalisée pour présenter le film à l'occasion de l'édition VHS anglaise. En neuf minutes, il explique avec humour la difficile genèse du film, le rôle déterminant de Keitel, le choix de la musique, et sa position esthétique face à la violence. --Mister. T --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Frustré par les adaptations de True Romance et Tueurs Nés, deux scénarii qu'il était parvenu à vendre, Quentin Tarantino met tous ses sous de côté pour réaliser ce qui deviendra un film culte : Reservoir Dogs. Rares sont les fois où un premier film d'un jeune réalisateur aura soulever autant de vagues... Dès les premières minutes, Tarantino se créé un fan club d'une fidélité et d'une dévotion absolues.

Un parrain peu commode réunit une bande de gredins prêts à tout pour un cambriolage plutôt juteux. Sauf que, malheureusement, tout ne se passe pas aussi bien que prévu. Seuls Mister White (Harvey Keitel) et Mister Orange (Tim Roth) arrivent en presque un seul morceau au point de ralliement. Presque, car le second de ces messieurs, ayant reçu une balle en plein bide, agonise. Peu de temps après, tous deux sont rejoints par Mister Pink (Steve Buscemi) pour lequel les raisons du capotage sont évidentes : un traite se fond parmi eux ! Très vite, les théories s'élaborent, le sang entre en ébullition et on se menace jusqu'à l'arrivée du très nerveux Mister Blonde (Michael Madsen), un dur d'oreille qui apporte son pesant de réponses...

Un huit clos hallucinant, redoutable, écrit d'une main si nerveuse que plusieurs visionnages seront indispensables pour relever toutes les pépites que recèlent Reservoir Dogs. Tarantino est un réalisateur totalement à part, son casting absolument démentiel (la rumeur circule que le sieur Keitel aurait tourné gratuitement...) et radicalement acquis.
Lire la suite ›
1 commentaire 26 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Frédéric Frognier COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 3 octobre 2004
Format: DVD
Comme il est dit sur la jaquette: "premier film, premier chef-d'oeuvre de Tarantino". Il me semble que cela résume bien ce petit bijou de noirceur. Attention, toutefois, à ne pas abuser du mot "chef-d'oeuvre" car Tarantino en aurait quelques uns à son actif, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de réalisateur. Mais il faut bien admettre que pour un premier film et avec un budget si léger, il est parvenu à faire des prouesses.
Le film s'ouvre sur quelques mecs en costard noir taillant une bavette dans un café. Ils parlent de musique, de pour boire, de tout et de rien. Vient ensuite le générique. Le précurseur de celui de "Pulp Fiction". Un générique sublimissime!!!
Peut alors commencer le film proprement dit. Grâce à Sally Menke, la monteuse, le film roule, surprend et touche au but. Car sans ce montage décalé, l'oeuvre aurait perdu en consistance. Un peu à la manière de Pulp Fiction, le film nous présente des histoires dans le désordre et surtout nous montre les personnages un par un. Magnifique!
L'ayant vu, pour la première fois, des années auparavant, je n'avais retenu qu'une chose: le nom des personnages. Mr Pink, Mr White, Mr Orange, Mr Blue, Mr Blonde. Faut avouer que c'est très fort et très marquant. Mais hier soir, j'ai redécouvert un sublime petit film NOIR avec des acteurs hors paire. Mention à Steve Bushemi et Michael Madsen!!! Les autres sont merveilleux eux aussi.
L'histoire est très simple et pourrait se résumer en quelques mots, ce que je ne ferais pas pour laisser le plaisir de découvrir.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 28 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Grapher21 TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 19 décembre 2014
Format: Blu-ray Achat vérifié
Premier film de Tarentino réalisé avec un budget plus important qu'initialement prévu grâce à l'intervention d'Harvey Keitel ( Bad lieutenant, La leçon de piano, Pulp fiction, Une nuit en enfer / From dusk till dawn... La liste est longue ) qui possède un très beau rôle dans ce chef-d'œuvre d'une noirceur absolue.

Tous les ingrédients du drame sont là. Unité de lieu, unité de temps, unité d'action, espace confiné dans cet immense garage et quelques flashbacks qui sont la marque indélébile de Quentin Tarentino. Une sacrée brochette de " gueules " du cinéma américain :

Mister White ( Harvey Keitel ), Mister Orange ( Freddy Newandyke ), Mister Pink ( Steve Buscemi ), Mister Brown ( Quentin Tarentino himself ), Mister Blue ( Edward Bunker ), Eddie ( Chris Penn ) et son papa Joe ( Lawrence Tierney ), Mister Blonde ( Michael Madsen, dangereux psychopathe au flair infaillible ), frère de l'actrice Virginia Madsen vue avec Don Johnson dans l'excellent " Hot spot / 1990 " de Dennis Hopper.

Alors, y a-t-il un infiltré ou pas dans ce gang et si oui qui est-il ? Telle est la question centrale de ce film écrit en trois semaines, réalisé en un mois et premier film du géant du cinéma Quentin Tarentino avec des dialogues taillés au couteau... Non à la faux.

Pulp fiction sera le second film de Tarentino.

Moi, je vous le dis, la valeur n'attend pas le nombre des années. Ce film, à ne pas toujours voir au premier degré comme tous les Tarentino ( certaines scènes sont volontairement jubilatoires ) est un must have pour tout cinéphile.
Lire la suite ›
2 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?