Acheter d'occasion
EUR 5,99
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Ressacs Broché – 9 janvier 2014

4.1 étoiles sur 5 17 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 13,90 EUR 5,99

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Présentation de l'éditeur

Jean-Christophe d’Orgeix est interne dans un hôpital isolé au bord des falaises en terres basques. Par une nuit d’orage, alors qu’il vient contrôler un patient arrivé dans l’après-midi et souffrant de blessures graves après un accident de la route, il comprend que ce dernier a été agressé en plein hôpital et n’arrive pas à le sauver. Fou de rage, Jean-Christophe d'Orgeix part à la poursuite de l’agresseur. On ne le reverra jamais. Thomas, interne également et particulièrement affecté par la disparition de son ami, mène l’enquête en même temps que la police. Et bientôt il découvre une chose étrange. Dans cet hôpital, un ancien monastère construit par les Augustins 1000 ans plus tôt, d’autres disparitions ont eu lieu. Et notamment celle d’un jeune interne sept ans auparavant dont l’histoire personnelle est semblable à celle de Jean-Christophe d'Orgeix en tous points, et dont les photos montrent qu’il en est l’exact sosie…

Biographie de l'auteur

Né en 1969, pharmacien dans le nord de la France, David-James Kennedy est, comme son nom ne l'indique pas !, un auteur français. L'idée de ce premier roman est née lors d'une nuit de garde dans un hôpital militaire aujourd'hui désaffecté.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par One COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 15 février 2014
Format: Broché
Ce premier roman très bien vendu par un service marketing efficace cumule quelques défauts majeurs :

1. La 4ème de couverture présente l'intrigue comme se passant dans un couvent construit par les -moines- Augustins il y a plus de mille ans, et indique que les héros vont devoir "repousser les limites du possible et [remonter] 10 ans, 30 ans, 200 ans en arrière pour découvrir le secret des mystérieux ressacs du passé".

ça, c'est ce qu'on vous promet... une énigme policière avec des disparitions mystérieuses qui s'étalent sur deux siècles, ça a un petit côté mystique alléchant.

La réalité est toute autre puisque le point de départ de l'intrigue se noue 30 ans avant les évènements qui nous intéressent.
Pourquoi alors nous appâter avec la promesse de deux siècles de suspense ?

2. L'intrigue pourrait être intéressante s'il n'y en avait qu'une.
Eh oui, alors que le lecteur cherche à comprendre le lien entre les faits qui lui sont présentés, il finit par découvrir qu'il y a en fait DEUX intrigues qui se rejoignent comme dans un bon scénario de Tintin, quand comme par hasard l'oncle du cousin du père du neveu de l'inventeur n'est autre que l'inventeur du cousin du père de son oncle (mais si : celui qui avait un cheveu sur la langue).

3. La langue française est riche de mots magnifiques.
.. mais quand ils sont utilisés n'importe comment, ça donne n'importe quoi.
Ainsi, les éclairs qui "enluminent" le ciel, on peut le supporter une fois, même si c'est carrément maladroit.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'ai dévoré ce roman littéralement happée par l'intrigue et agréablement surprise. J'ai redouté un récit fantastique comme pouvait le laisser penser la 4ème de couverture, mais j'ai vite été rassurée. Tout est rationnel dans cet univers où la violence des éléments conforte le chaos des sentiments. La magnificence des jours de tempête sur la côté basque est dépeint avec talent. J'ai aimé le parallèle entre l'océan déchaîné, la puissance de ses vagues, la furie du vent, l'omniprésence de l'eau et l'enchaînement des évènements au sein de l'hôpital, cet espace fermé, secret, vestige d'un passé tumultueux et meurtrier. Le style le l'auteur malgré quelques maladresses est fluide, agréable à lire, le ton est juste. Quant au dénouement, je ne l'ai pas deviné, du moins pas dans sa totalité et rien que pour cela toutes mes félicitations à DJK dont j'espère découvrir très vite un nouvel opus.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Sandrine57 TOP 1000 COMMENTATEURS le 5 avril 2016
Format: Broché
Sur son piton rocheux battu par les vagues de l'Atlantique, l'hôpital militaire Saint-Augustin semble un lieu mystérieux mais préservé de l'agitation des services hospitaliers. Trois jeunes internes y effectuent un stage, au calme, loin de leurs familles. Seuls civils parmi les militaires, ils se sont rapprochés et une solide amitié les unit. Aussi, quand JC d'Orgeix est porté disparu par une nuit de tempête où il était de garde, Tom Castille est bouleversé. Certes, JC s'était refermé sur lui-même ces dernières semaines mais de là à disparaître...Le mystère s'épaissit encore quand le lieutenant Bost et ses hommes de la Gendarmerie de Bayonne investissent le domaine dès l'aube, avant même que l'hôpital n'ait eu le temps de donner l'alerte. Tom s'interroge : Qu'est-il arrivé à JC ce soir là ? Que s'est-il passé avec son dernier patient, décédé dans des conditions douteuses ? le jeune interne décide de se lancer à la recherche de son ami, levant ainsi le voile sur les mystères qui entourent Saint-Augustin.

Le Pays basque sauvage, noyé sous des trompes d'eau, fouetté par l'océan, un hôpital isolé, un inquiétant étage dédié aux malades psychiatriques, des meurtres récents liés à des morts plus anciennes, une malédiction lancée par des moines en colère, tous les ingrédients sont là pour créer une ambiance glauque et oppressante. Dans cette atmosphère lourde de mystère, c'est un médecin qui enquête, plus ou moins aux côtés d'un lieutenant de gendarmerie.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Dans le cadre d’un premier roman, c’est plutôt pas mal d’être adoubé par Franck Thilliez himself. Mais en même temps, les attentes concernant cette lecture montent subitement d’un gros cran.
La dernière page tournée, on se dit que la « filiation spirituelle » avec Thilliez est assez évidente : leurs univers se rapprochent, même si Kennedy a clairement su imprimer sa patte dès son premier essai. Deux auteurs, mais cette même inclinaison à privilégier l’intrigue avant tout.
Il y avait pourtant de quoi se perdre et se laisser submerger par cet récit à tiroirs, où les vagues successives vous submergent, où les rouleaux vous emportent au loin avant de subitement vous ramener au rivage de la compréhension.
Le titre est bien trouvé, dans cette histoire où la mer et l’eau prennent une place prépondérante. On navigue tout au long de cette lecture dans une ambiance liquide, glissante et poisseuse. Mer et pluie, le long de cette côte atlantique qui devient très vite un personnage à part entière du roman.
Ressacs est un thriller un vrai, du genre à vous empêcher de poser le livre, toujours en immersion dans cette histoire complexe et assez prenante.
La trame de base est connue, le thème pas le plus original qui soit. Mais l’auteur s’en sort fort bien, le traitement du récit est bien maîtrisé, l’atmosphère bien construite. L’histoire est alambiquée et vous entraîne dans un tourbillon violent sans que l’auteur ne prenne le bouillon.
Parce que, ce qui est assez étonnant pour un premier roman, c’est l’adresse avec laquelle Kennedy tient la barre sans grand flottement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique