• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Richard Strauss : Quatre ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Richard Strauss : Quatre derniers lieder - Arabella, Ariane à Naxos, Capriccio (extraits)

5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
23 neufs à partir de EUR 5,64 9 d'occasion à partir de EUR 4,66
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés



Produits fréquemment achetés ensemble

  • Richard Strauss : Quatre derniers lieder - Arabella, Ariane à Naxos, Capriccio (extraits)
  • +
  • Richard Strauss : Quatre derniers Lieder - Wagner : Wesendonck-Lieder / Jessye Norman
Prix total: EUR 23,66
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: Lisa della Casa, Alfred Poell, Franz Bierbach, Hilde Gueden, Paul Schoeffler
  • Orchestre: Vienna Philharmonic Orchestra
  • Chef d'orchestre: Heinrich Hollreiser, Karl Böhm, Rudolf Moralt
  • Compositeur: Richard Strauss
  • CD (26 juillet 2000)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Decca
  • ASIN : B00004XQ8H
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 56.859 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. - 3. beim schlafengehen - Karl Böhm
  2. - 2. september - Karl Böhm
  3. - 4. im abendrot - Karl Böhm
  4. - arabella acte II
  5. - arabella - Rudolf Moralt
  6. - ariadne auf naxos
  7. - capriccio
  8. - capriccio
  9. - capriccio
  10. - capriccio
  11. - capriccio
  12. - 1. frühling - Karl Böhm
  13. - er ist der richtige nicht für mich! - Rudolf Moralt
  14. - der richtige - so hab ich still zu mir gesagt
  15. - das war sehr gut, mandryka - Rudolf Moralt
  16. - es gibt ein reich

Descriptions du produit

RICHARD STRAUSS : QUATRE DERNIERS LIEDER - ARABELLA, ARIANE À NAXOS, CAPRICCIO (EXTRAITS)


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Comme le disent fort bien les deux autres commentateurs, Lisa Della Casa a une voix sublime et est l'interprète par excellence de Strauss, sans parler de Mozart. Cette voix pure et naturelle jamais forcée et sans la moindre dureté même dans les aigus extrêmes est à mon avis inégalée, si ce n'est dans un autre registre évidemment par la Callas à sa meilleure époque. En comparant cette version à celles enregistrées par Elisabeth Schwartzkopf en 1953 avec Ackermann ou 1966 avec Szell, on sera frappé par l'aissance de Della Casa et la dureté des aigus de Schwarzkopf.
Mon seul regret: les tempi à mon avis trop rapides et le manque de mystère de la direction de Böhm. Ackermann a fait beaucoup mieux de ce point de vue.
Cela reste malgré tout à mon avis la version de référence.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 3 décembre 2008
Format: CD
Lisa della Casa, qui avait fait ses études musicales à Zürich et ses débuts à la scène dans Madame Butterfly, fut remarquée en 1947 par Richard Strauss qui prédit que la « petite » marquerait un jour le rôle d'Arabella. Célèbre pour ses interprétations de Mozart et de Strauss, la cantatrice a chanté sur les plus grandes scènes lyriques. Cette version de studio des Quatre derniers Lieder (1953) les dispose dans un ordre qui n'est pas celui qu''on suit le plus souvent : elle commence par le méditatif et gracieux « Beim Schlafengehen » et repousse en troisième position l'agité « Frühling », qui ouvre souvent le cycle. On note l'entente entre la direction de Karl Böhm, qui (en accord avec les conceptions du compositeur) refuse tout élargissement ou alourdissement indû, et le raffinement, la jeunesse et la beauté radieuse de la voix de la cantatrice (on est loin de l'étouffant disque Karajan/ Janowitz). Parlons aussi de l'intelligence de la chanteuse: ce n'est pas l'obsession de la mort, mais le vagabondage de l'imagination et le sentiment né de la plénitude d'une vie accomplie qui font le vrai sujet du cycle, et je ne sais pas qui l'a mieux compris ni chanté.

En complément, extraits d'Arabella, d'Ariane à Naxos (un Es gibt ein Reich digne des Quatre derniers Lieder qui précèdent) et de Capriccio. Pourquoi la musique d'Arabella et de Capriccio est avec d'autres si agaçante et donne une furieuse envie de faire du mauvais esprit, pourquoi avec cette chanteuse elle est exquise, je ne prétends pas l'expliquer.
Lire la suite ›
3 commentaires 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Et au sommet des interprétations des Quatre Derniers Lieder se trouve Lisa Della Casa. La voix est un miracle, l'interprétation émue, tendue, proche est parfaite. Karl Böhm, dans des tempi variés, souvent vifs, crée un climat d'une indicible beauté, d'une tendresse inouïe, avec la splendeur des Wiener Philharmoniker. Oui, il y a aussi Jurinac, Janowitz, Kuhse, Schwarzkopf, Söderström, Stich-Randall, Popp. Mais il y a d'abord Della Casa.
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Nombreux sont les plus grands artistes à avoir interprété et enregistré les quatre derniers lieders de Richard Strauss. Mais l'ancienne version de Lisa della Casa et de Karl Böhm reste inégalée. Une voix parfaitement adaptée à ces lieder, un équilibre parfait entre la cantatrice, le chef et son orchestre, un enregistrement de qualité. Un pur bonheur...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?