EUR 174,99
  • Tous les prix incluent la TVA.
LIVRAISON GRATUITE en France métropolitaine. Détails
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Ride+The+Lightning+%28Coffr... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 55,19

Ride The Lightning (Coffret 4 vinyles + 6 CD + 1 DVD + 1 Hardbook)

Cet article n’est plus en solde, toutes les unités mentionnées ci-dessous ont été vendues.
4.6 étoiles sur 5 38 commentaires client

16 neufs à partir de EUR 163,49 2 d'occasion à partir de EUR 414,00
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
20 unité(s) de cet article soldée(s)
À partir du 11 janvier 2017 8h (uniquement sur les unités vendues et expédiées par Amazon) Cliquez ici

20 unité(s) de cet article soldée(s)
À partir du 11 janvier 2017 8h (uniquement sur les unités vendues et expédiées par Amazon) Cliquez ici

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Metallica


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Ride The Lightning (Coffret 4 vinyles + 6 CD + 1 DVD + 1 Hardbook)
  • +
  • Kill 'Em All (coffret 4 vinyles + 5 Cd + 1 DVD + 1 Hardbook)
  • +
  • Master of Puppets
Prix total: EUR 283,73
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (31 août 2016)
  • Nombre de disques: 11
  • Label: Mercury
  • ASIN : B01BUX7YPO
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 38 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 5.314 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Creeping death
  2. Ride the lightning
  3. Disposable heroes
  4. No remorse
  5. (anesthesia) pulling teeth
  6. For whom the bell tolls
  7. The four horsemen
  8. Fade to black
  9. Seek & destroy
  10. Whiplash
  11. Fight fire with fire
  12. Guitar solo
  13. Am I evil?
  14. Motorbreath
  15. Creeping death
  16. Ride the lightning
  17. For whom the bells toll
  18. MTV's day on the green interview with lars and james
  19. Lars's first television interview - dr TV
  20. Lars interview segment - dr TV
  21. Menu / metallica / ride the lightning

Disque : 2

  1. Fight fire with fire
  2. Ride the lightning
  3. For whom the bell tolls
  4. Fade to black
  5. Trapped under ice
  6. Escape
  7. Creeping death
  8. The call of ktulu

Disque : 3

  1. Creeping death
  2. Am I evil?
  3. Blitzkrieg

Disque : 4

  1. Fight fire with fire
  2. Ride the lightning
  3. For whom the bell tolls
  4. Fade to black
  5. Trapped under ice
  6. Escape
  7. Creeping death
  8. The call of ktulu

Disque : 5

  1. Métal forces magazine interview with lars
  2. Wusc cleveland radio interview with cliff & kirk
  3. Métal madness interview with lars

Disque : 6

  1. Ride the lightning
  2. When hell freezes over
  3. Creeping death
  4. Fight fire with fire
  5. Ride the lightning
  6. When hell freezes over
  7. Fight fire with fire
  8. Ride the lightning
  9. Blitzkrieg
  10. Am I evil?

Disque : 7

  1. Fight fire with fire
  2. Ride the lightning
  3. Phantom lord
  4. The four horsemen
  5. (anesthesia) pulling teeth
  6. For whom the bell tolls
  7. No remorse
  8. Fade to black
  9. Creeping death
  10. Guitar solo
  11. Am I evil?
  12. Motorbreath

Disque : 8

  1. Phantom lord
  2. The four horseman
  3. (anesthesia) pulling teeth
  4. For whom the bell tolls
  5. No remorse
  6. The call of ktulu
  7. Seek & destroy
  8. Whiplash
  9. Creeping death
  10. Guitar solo
  11. Métal militia

Disque : 9

  1. Creeping death
  2. Ride the lightning
  3. For whom the bell tolls
  4. The four horsemen
  5. Fade to black
  6. Seek & destroy
  7. Whiplash
  8. Motorbreath

Descriptions du produit

Description du produit

Voici enfin la réédition d'un des premiers albums de Metallica en versions Super Deluxe. Très attendue, cette réédition va combler de joie les fans tant les contenus sont riches. Ride the Lightning : 4 vinyles, 6 CD, 1 DVD, un hardbook et 3 posters. Le groupe a bien sûr remasterisé les albums, mais il a surtout plongé dans les archives pour nous offrir de nombreux enregistrements et captations vidéo, inédits à ce jour. Ces témoignages rendent compte de la vie du groupe en studio à l’époque des enregistrements des albums, mais également de leur incroyable présence scénique à travers les live inédits.

Critique

Tout au long des huit titres qui composent Ride The Lightning, Metallica produit un tableau nuancé de la mort, exercice de variation qui s’offre le luxe d’un approfondissement progressif (du concret et politique « Fight Fire With Fire » au monstrueux « Call of Ktulu ») et dont le résultat est l’un des meilleurs albums du groupe. Ride The Lighting, le titre ainsi que l’illustration de la jaquette préparent l’auditeur au face à face avec la mort : Ride The Lightning (« Chevaucher l’éclair »), image d’un nouvel Icare dont le destin sera à nouveau de brûler comme le suggère l’image centrale de la chaise électrique. Elle est le symbole des contradictions d’une civilisation aux valeurs morales toujours subordonnées à l’ancienne loi du Talion (« Do unto others as they have done to you », puis toute la chanson « Ride the lightning ») : la mort ne se manifeste jamais que sur fond de non-sens.  

Le mot-clé de cet album est : variation. Variation des situations et des sentiments, depuis l’expérience de l’absurdité de la guerre (« For Whom The Bells Toll ») à l’invocation instrumentale de la créature du maître de Providence (« Call Of Ktulu », titre emprunté à la nouvelle de H.P. Lovecraft), en passant par une fine description psychologique de l’agonie lorsque tout sens de la vie est perdu (« Fade To Black » ou « Trapped Under Ice »).

La structure musicale est complexe, qui met en valeur les idées, mêlant au thrash/speed des nuances heavy, mais aussi de metal progressif. Ce dernier aspect est sensible dans l’économie générale de l’album (le chant modulé de « Escape », le doublage par une voix gutturale sur « Creeping Death », l’intro de « Fight Fire With Fire ») et plus particulièrement dans le très expressif « Fade To Black ». Là, le chant est tantôt lent et plaintif, accompagné d’une mélodie acoustique ; tantôt il exprime le sursaut d’une volonté tentant de reconquérir le sens de la vie : la guitare acoustique disparaît alors au profit d’un son saturé saccadé de riffs plus rapides, puis d’un solo distordu et torturé. Les impressions produites en deviennent plus complexes à l’image de l’introduction de « Fight Fire With Fire » qui donne un sentiment d’innocence (guitare acoustique) brutalement balayé par un riff violent et répétitif qui accompagne un chant cruel. De façon générale, les riffs sont saccadés et répétitifs, sur des tons graves évoquant le poids du destin ; des solos plus aigus et distordus apparaissent quant à eux comme des éclairs de folie (la fin de « For Whom The Bells Toll », sur fond de glas).  

 

Tout cela nous ramène au sentiment dominant du non-sens, puissamment illustré dans les deux derniers titres. « Creeping Death », c’est l’autre nom de Dieu venu délivrer son peuple par la mort des premiers-nés d’Egypte (Exode 11 à 12). La subversion est dans la voix trahissant le monstre, dans le rythme qui sonne comme l’annonce d’un mal tapi inéluctable. Ce titre conduit directement au dernier par son titre lovecraftien. Dieu serait-il la même chose que le grand Ktulu : un être d’outre-espace, friand de sang et cause de folie ? « Call Of Ktulu » fait la synthèse de l’album, dans la mise en scène d’une menace produisant la démence : la mélodie répétée, d’abord douce puis plus grave jusqu’à la saturation, culmine dans des riffs torturés et aigus, sur un rythme produisant un sentiment d’attente angoissée. Une énergie formidable se dégage de ce titre et de tout l’album : regarder l’absurdité de la mort en face est peut-être la seule manière de s’en délivrer, tandis que la folie se transforme alors en clairvoyance.

                                    

 

Nicolas Kotasek - Copyright 2017 Music Story


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 30 octobre 2014
Format: CD
C'est leur second opus après l'excellent Kill 'Em All, c'est leur second pas vers la dominance d'une scène metal qui n'en sait encore rien mais bruisse déjà de l'écho qu'on tient là, au sein de la naissance scène thrash, un groupe au potentiel hors du commun : Metallica.
De fait, Ride the Lightning a tout d'un coup d'essai avant le coup de maître Master of Puppets avec son ouverture pied au plancher (Fight Fire with Fire), ses compositions épiques devenues depuis d'indéniables classiques (For Whom the Bell Tolls, Creeping Death), sa power ballad parfaite (Fade to Black) et son instrumental prog-thrash (The Call of Ktulu), autant d'étapes qu'on retrouvera sur un successeur juste un tout petit peu meilleur que ce second long-jeu déjà ébouriffant. Oui mais, mégoterons les coupeurs de cheveux en quatre, il y a deux compositions un peu à la traîne, deux qui n'égalent pas le niveau d'excellence d'une galette sinon parfaite. Il est vrai que Trapped Under Ice et Escape, pas de mauvaises chansons fondamentalement, n'accrochent pas autant l'oreille, ne provoquent pas aussi irrémédiablement le déchainement de secouages de têtes provoqués par leurs six voisines dorées sur tranche. C'est le seul petit bémol, avec la production correcte sans plus de Flemming Rasmussen, d'une aeuvre sinon sans faille.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
A cette pochette d'un bleu sombre à la chaise électrique, ce logo bleu/blanc couleur acier, 1984, mine de rien, l'album le plus "mature" de l'époque, tout style de metal confondu, car Metallica avec de tels compo et un son aussi lourd, était en avance sur son temps ainsi que sur tous les autres groupes de metal, et oui, rien que cela ! J'ai pu lire tout un tas de choses sur cet album, très bonnes et beaucoup moins bonnes ...

Cet opus est le plus sombre visuellement et musicalement, le son est infiniment plus puissant et plus gros, que sur le très bon "Kill'em'All", qui lui était le 1er, et résolument plus speed/thrash avec une prod plus proche d'un son réellement plus "punk" que Thrash metal. Kill'em'All avait un son presque minimaliste, autant dire une prod pas très bonne qui grésille un peu, mais nous sommes en 1983.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Comment dire que l'on connaît Metallica si l'on ne connaît pas cet album de 1984 (20 ans déjà!)? Ca y est, malgré un son qui peut paraître un peu primitif, Metallica est devenu un groupe incontournable, grâce à des chansons phares comme Fade to Black (le mélodique mêlé au surpuissant), For Whom the Bell Tolls (d'une simplicité et d'une efficacité renversantes!) et bien sûr la terrifiante Creeping Death (chanson sur la révolte du peuple juif contre l'Egypte - des paroles terribles!)... Rien que ces trois titres ont devenus absolument incontournables en Live, mais on peut y ajouter le sublime Call of the Ktulu, le traditionnel instrumental qui clôt l'album de la plus belle des manières. Ride the Lightning est un disque qui montre que Metallica se détache vraiment du reste du monde du Heavy Metal : ils sont puissants, mais pas bourrins ; ils font des mélodies, mais pas de la soupe...
Le reste de l'album est très bon également, sauf Escape (franchement vous n'êtes pas obligés de l'écouter jusqu'au bout), le groupe parle toujours de la mort sous tous ses aspects (suicide, noyade, guerre...) alors ne vous laissez pas plomber par les paroles, elles vont bien avec cette musique qui alterne douceur et déchaînement total, et c'est parfait comme ça!
Pas d'étonnant qu'ils soient devenus une légende! Même Cliff Burton, disparu trop tôt, mérite d'en faire partie.
Cinq étoiles, mais j'en mettrais 10 sans hésiter!
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?