• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par thebookcommunity_fr.
EUR 32,54 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par worldofbooksfr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Votre article a déjà été utilisé mais il sera malgré tout en très bon état. Le disque se lira parfaitement, sans interruption mais il pourrait y avoir quelques signes d'usure sur le boîtier, la jaquette ou le livret.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 32,53
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : Smaller World Future FR
Ajouter au panier
EUR 32,55
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : FastMedia "Navires De USA"
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Romanian Rhapsodies

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

3 neufs à partir de EUR 32,53 7 d'occasion à partir de EUR 2,97
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Lawrence Foster


Détails sur le produit

  • Interprète: George Enescu
  • Chef d'orchestre: Lawrence Foster
  • Compositeur: George Enescu
  • CD (29 octobre 1999)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Erato
  • ASIN : B00000J7OJ
  • Autres éditions : CD
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 172.989 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Romanian rhapsodies op11 n1 in a major
  2. Roumanian rhapsodies op11 n2 in d major
  3. Poème roumain op1
  4. Suite n3 villageoise op27 I the countryside anew
  5. Suite n3 villageoise op27 II children out of door
  6. Suite n3 villageoise III the old childhood house
  7. Suite n3 villageoise IV river in the moonlight
  8. Suite n3 villageoise op27 V country dances

Disque : 2

  1. Suite n1 for orchestra op9 I prelude a l unisson
  2. Suite n1 for orchestra op9 II menuet lent
  3. Suite n1 for orchestra op9 III intermede
  4. Suite n1 for orchestra IV finale
  5. Suite n2 for orchestra op20 I ouverture
  6. Suite n2 for orchestra op20 II sarabande
  7. Suite n2 for orchestra op20 III gigue
  8. Suite n2 for orchestra op20 IV menuet grave
  9. Suite n2 for orchestra op20 V air
  10. Suite n2 for orchestra op20 VI bourree
  11. Symphonie concertante for cello and orchestra op8

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Georges (George) Enesco (Enescu) est né en 1881 à Liveni, Moldavie (Roumanie). Son père le présenta au compositeur Édouard Caudella (1841-1924), qui le fit entrer au Conservatoire de Iaçi, puis l'envoya de 1888 à 1894 à Vienne étudier avec des professeurs de renom, en particulier avec Robert Fuchs (1847-1927). Il s'établit à Paris en 1895, pour poursuivre ses études musicales au Conservatoire avec Jules Massenet (1842-1912), Gabriel Fauré (1845-1924) et André Gedalge (1856-1926). Il s'y lia notamment d'amitié avec Paul Dukas (1865-1935), Florent Schmitt (1870-1958), Jean Roger-Ducasse (1873-1954), Maurice Ravel (1875-1937), Pablo Casals (1876-1973), ainsi qu'avec Jacques Thibaud et Alfred Cortot. La Première Guerre mondiale le vit s'installer en Roumanie, mais, à partir de la fin du conflit, il partagea sa vie entre la France, où il acquit une villa à Meudon, la Roumanie où il avait rencontré la princesse Marie Cantacuzène qu'il finira par épouser, et bientôt le Nouveau Monde. La Seconde Guerre mondiale vit le retour d'Enesco dans son pays natal, où il s'immergea dans la vie musicale de la capitale roumaine, ardent défenseur de la musique contemporaine du pays. La paix revenue, Enesco se produisit comme chef ou violoniste à Moscou avec David Oïstrakh et Emil Guilels, à Bucarest avec Yehudi Menuhin, ou au piano au côté de Ernst Wallfisch. L'instauration du régime communiste en Roumanie le conduisit à s'exiler définitivement.Lire la suite ›
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 3.8 étoiles sur 5 4 commentaires
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 ENESCO OMNIBUS FOR COMPLETISTS 19 mars 2014
Par Cody Robert at Spokane - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Lawrence Foster has recorded all of Enesco's major works, including the opera OEDIPE, the three symphonies, and here the infinitively provocative orchestral oddments including and beyond the First Rhapsody. Foster manages its quirky rhythms rather well (but is no match for Fiedler in this regard, and the excitement level is markedly lower). The Monte Carlo band were having an off day and sound dispirited, not an auspicious beginning for this set.

Matters improve, however, with the neglected Second Rhapsody, which is presented with all its heroism and nobility intact, a memorable performance. Immediately following is the set's choice rarity, Enesco's Op. 1 the POEME ROUMAIN (1897), actually a long-form symphonic suite and ablaze with colour and rhythms Foster clearly relishes. Too it introduces themes and motifs later developed in the First Rhapsody.

The three Orchestral Suites are a very mixed bag, spanning the years 1903-38. This is all tonal but twentieth-century music, alternatively progressive yet also highly Romantic. The first suite is extremely diffuse and meandering but will reward the patient listener. The second is more tightly focused, more rhythmic and more reminiscent of the dancelike Rhapsodies. The third, inscribed "Villageoise," is precisely that--rustic, melodic and consistently surprising in its waywardness. Of the set's filler, the Symphonie Concertante, the less said the better. It is very beautiful, very derivative (of Lalo among others) and seems to go on forever.

Those with even the mildest curiosity about Enesco will be rewarded by this set. Foster is consistently dutiful without being inspiring, let down only by the subpar orchestra and low-level recording, easily cured by cranking up the volume.
6 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Best classic music 20 décembre 2001
Par Mishu - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
If you love this type of music this CD will take you to another place and time. The music is the most beautiful I ever heard.
13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Awesome Music!! 17 novembre 2004
Par Robert M. - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This is a wonderful introduction to the music of one of the greatest composers of the 20th Century. After great initial success in France, England and to a lesser degree in America, Enescu's beautiful music has been unfortunately more or less neglected until now. The present recording, the fruit of Foster Lawrence's great affection for Enescu's music, goes a long way in rectifying this injustice.

If this music arises your interest in Enescu's genius (and I see no reason why not!), I would like to recommend some other more complex (but nevertheless still stunning) compositions of his, such as Symphonies nos. 2 & 3 and his greatest masterpiece, the opera "Oedipe". Some of these are available with the same brilliant Lawrence Foster and his Monte - Carlo Philharmonic. An unrivalled combination on this road of discovery!
2 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Don't Bother 10 mars 2009
Par B. R. Merrick - Publié sur Amazon.com
Format: CD
The wordless male chorus sound like a bunch of amateurs, and the orchestra plays dull, listless, and occasionally out of tune. Both Romanian Rhapsodies, certainly Enescu's most popular, have been done better by far. I was seriously disappointed in all the works showcased on this CD. There is a lot of beauty inherent in these works that needs to be brought out. This is not a recording that does it.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous