undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Plus d'options
Romantic Italian Opera Arias
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Romantic Italian Opera Arias

1 janvier 2000 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
4:38
30
2
2:41
30
3
6:44
30
4
5:19
30
5
7:21
30
6
6:11
30
7
7:10
30
8
4:58
30
9
3:13
30
10
8:42
30
11
7:53
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Ramon Vargas, l'autre ténor mexicain, nous offre ici, accompagné par l'English Chamber Orchestra sous la direction de Marcello Viotti, un très beau récital avec un plaisant mélange d'airs connus et moins connus de Rossini et Donizetti.

Chez Rossini,
- deux airs du Barbier "Ecco ridente" et "Se il mio nome",
- "Languir per una bella" de "l'Italienne à Alger",
- "D'ogni più sacro impegno" de "l'Occasion fait le Larron",
- "Ecomi a voi" de "la Donna del Lago".

Chez Donizetti,
- "Se tanto in ira agli uomini" de "Linda di Chamonix",
- "Angelo casta e bel" du "Duca d'Alba",
- "Una furtiva lagrima",
- "Vivi tu,ne te scongiuro" de "Anna Bolena",
- "Cerchero lontana terra" de "Don Pasquale",
- "Fra poco a me ricovere" de "Lucia di Lammermoor".

Né en 1960 à Mexico, septième de neuf enfants, Vargas étudie et fait ses premières armes dans son pays natal, avant, en 1990, de venir se perfectionner auprès du célèbre Rodolfo Celletti. Sa carrière internationale prend son essor en 1992 après une représentation au Metropolitan Opéra de New-York où remplace Pavarotti dans Egardo de Lucia de Lamermoor.

Cet interprète discret, sans médiatisation ni publicité excessives, a su se faire une des places les plus enviée parmi les grands ténors de notre époque.
Il est partout reconnu (L'Austrian Festpiele Magazine le classe depuis 2001 parmi les plus grands ténors du siècle), partout demandé, au Met de New-York comme dans les plus grands théâtres d'Europe.
Lire la suite ›
6 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus