• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Rompre le charme a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Rompre le charme Broché – 23 mai 2012

1.9 étoiles sur 5 8 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 16,50
EUR 7,50 EUR 0,01
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Rompre le charme
  • +
  • Keith Me
  • +
  • Les Terres saintes
Prix total: EUR 29,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Maman tirait sur mon bras ce jour-là pour que je marche plus vite. D'habitude elle était douce. Il fallait qu'elle téléphone de la cabine. Elle devait parler à papa. On n'habitait pas loin, rue Poncelet c'était au bout de la rue, même avec mes petites jambes. Mais c'était urgent, fallait lui parler, là. On était à la Fnac, celle qui était avenue de Wagram avant que ça devienne un magasin de sport. Je n'achetais pas de disques puisque le premier c'est papa qui me l'a offert un peu après : un quarante-cinq tours d'Every Kinda People qui était aussi une musique de pub pour de la bière. C'est maman qui devait échanger quelque chose ou juste flâner. Je ne sais plus. Juste avant qu'elle se sente mal, qu'elle me presse pour qu'on aille à la cabine téléphonique. Elle a mis une pièce.

«Tout va bien ?» elle a dit. Ou quelque chose qui voulait dire ça.
Et puis elle est devenue blanche parce qu'il lui avait répondu que oui mais que ce serait bien qu'elle rentre. Vite.

Je ne me souviens plus après. Vraiment ce serait inventer les heures qui viennent. Quelque chose en moi s'en souvient. Mais c'est plâtré. C'est rien, ça n'a pas existé. J'avais six ans puis un peu plus. Entre les deux je ne sais plus. C'est comme, j'ai eu sept ans et brusquement douze ans. Il y a des blocs en réserve dans une sous-couche de mon coeur. C'est sur ces silences de ma mémoire que je suis devenue écrivain. Maintenant je le sais.

Les jours qui ont suivi cette scène, ma maman était morte. Il y avait une dame qui s'appelait Viviane comme elle. Qui me regardait. Nous faisait à dîner à moi et à ma soeur et mon frère. Une dame qui boutonnait nos pyjamas. Qui avait presque la même tête. La même odeur. Qu'on me désignait sous le nom de maman. Alors j'ai fait semblant de croire mais sa voix, je le sais, ce n'était pas celle de ma mère. La voix de ma maman elle est partie et ma maman aussi ce jour-là.

Revue de presse

Rompre le charme est un roman puissant où une fille donne naissance à sa mère. Elle y raconte pourquoi sa mère vivante est en fait morte...
Rompre le charme est écrit avec des mots bleus. Amanda Sthers n'a pas froid aux yeux mais elle avance et recule avant de jurer - cracher - sa vérité. La fille affronte sa famille car il faut bien déchirer les mensonges pour passer à autre chose. Chaque clan a ses anecdotes. Son faux grand-père a un jour entendu, en pleine nuit, à Madagascar, du bruit suspect provenant on ne sait d'où. Il s'est avancé armé d'un fusil. Il a alors entendu une voix douce : "C'est le voleur, c'est le voleur, ne tirez pas." Amanda Sthers est entrée sans autorisation dans la maison familiale pour fracturer le coffre rempli de secrets. Elle en a fait une histoire d'amour et de haine comme toutes les histoires de famille. Ne tirez pas. (Marie-Laure Delorme - Le Journal du Dimanche du 13 mai 2012)

C'est un livre dont on entend l'écriture avant le drame. Amanda Sthers signe, avec « Rompre le charme », son septième roman. L'auteur de l'immense succès « Le vieux juif blonde » n'a plus à prouver qu'elle est un écrivain de talent...
Jean-Marc Roberts est celui qui avait refusé le premier manuscrit, il est surtout le premier amour de sa mère. Il est le lien. Il est malade. Le livre est court, se lit rapidement comme s'il fallait en finir, aller vite. Comme s'il s'agissait d'une course. Justement, c'est ainsi qu'il se termine, par la préparation du marathon. L'apprentissage de la résistance et de la respiration. Parce qu'il faut surmonter pour se prouver qu'on est en vie. Amanda Sthers avait déjà écrit un livre autobiographique, « Ma place sur la photo », son premier. « Rompre le charme » est celui qu'elle a dû être soulagée de refermer quand nous avons été heureux de l'ouvrir. (Valérie Trierweiler - Paris-Match, juin 2012)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

1.9 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par Mike le 23 juillet 2012
Format: Broché Achat vérifié
J'ai commandé ce bouquin après en avoir entendu du bien à radio... quelle déception !!!
je ne connais pas les autres livres d'Amanda Sthers mais celui là est des plus mauvais.
Ressemble davantage à un cahier intime d'une ado en mal de partage de sa vie perse avec des inconnus.
Aucun intérêt, ni dans l'histoire ni dans le style.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'ai lu que MADELEINE lors de sa sortie et puis plus rien.
Cet été, j'ai voulu découvrir son auteur en lisant tous ses livres.
Dés que la dernière page est tournée, une seule envie commencer le livre suivant.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par hyperlize le 11 décembre 2012
Format: Broché
En règle générale, j'aime beaucoup les livres d'Amanda Sthers... Mais celui-ci est vraiment décevant. Il est très difficile d'adhérer à l'idée directrice du livre (sa mère est morte même si elle n'est pas morte), et finalement j'ai été relativement peu émue par le récit puisque ce dernier revient sans arrêt sur cette idée. J'ai eu l'impression d'assister à une démonstration mathématique laborieuse: mon résultat est faux mais mon raisonnement est bon, je vais vous expliquer pourquoi je pense comme ça, vous verrez. Le sujet était peut-être trop important pour l'auteur, ou trop cher à son coeur, mais en tout cas l'ensemble est raté et paraît vraiment long, ce qui est inquiétant si on garde à l'esprit que le livre fait moins de 150 pages.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
J'ai été attiré par le thème, qui m'est familier et cher, ainsi que par la réputation de l'auteure. Je me suis lancé avec avidité dans cette lecture. Mais j'ai vite saturé et renoncé. Le deuil de sa mère, que la petite Amanda vit par procuration, son "absence", sont restitués dans une sophistication stylistique qui cache le néant du propos. J'ai fini par renoncer à ce récit hermétique, soporifique, ne me sentant pas nourri sur les plans intellectuel, émotionnel et esthétique.
1 commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?