Acheter d'occasion
EUR 34,99
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,99

Red Rose Speedway

3.4 étoiles sur 5 9 commentaires client

1 neuf à partir de EUR 104,38 4 d'occasion à partir de EUR 34,99
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés



Détails sur le produit

  • CD (20 septembre 1993)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: EMI UK
  • ASIN : B00000721M
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5 9 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 44.158 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Big barn bed
  2. My love
  3. Get on the right thing
  4. One more kiss
  5. Little lamb dragonfly
  6. Single pigeon
  7. When the night
  8. Loup 1st indian on the moon
  9. Hold me tight
  10. Lazy dynamite
  11. Hands of love
  12. Power cut
  13. C moon
  14. Hi hi hi
  15. The mess
  16. I lie around

Descriptions du produit

Description du produit

The Paul McCartney Collection

Critique

L’album précédent avait laissé les fans et critiques sur leur faim. Avec Red Rose Speedway, enregistré en deux temps de mars à juin à Los Angeles puis de septembre à octobre 1972 à Londres, ils assistent à un certain retour en forme, significativement crédité à Paul McCartney & Wings.

Le compositeur avait suffisamment de matière pour publier un double album, regénéré par une tournée festive et l’adjonction du guitariste incisif Henry McCullouch donnant des ailes à Denny Laine. Il préféra sélectionner les meilleurs fruits de ces longues séances pour présenter six mois plus tard la matière raffinée de Red Rose Speedway. En avant-goût, le single « Hi, Hi, Hi » sorti en décembre avait défrayé la chronique en subissant le ban de la BBC pour son texte faisant référence aux drogues (« We’re gonna get hi, hi, hi ») et au sexe (« Get ready for my body gun » que McCartney tenta de corriger). Il resurgira en bonus CD avec le ska cuivré de « C Moon » (sa face B).

En mars, la ballade ambitieuse « My Love »  écrite pour Linda atteint le sommet des charts américains. Le verso « The Mess » enregistré live à La Hague (Pays-Bas) a été ajoutée en bonus à l’édition CD 1993. Il est savoureux de noter que les singles de Wings obtiendront davantage de succès outre-Atlantique que dans le pays natal de leur auteur, exception faite de « Mull Of Kintyre ».

Dans une configuration plus musclée et avec des arrangements plus sophistiqués, l’album définit ce qui fera le style Wings : les titres rock taillés pour les stades et les ballades avec un écho constant sur les voix, l’omniprésence des chœurs, les grappes de piano, les envolées de guitares, comme sur « Get On The Right Thing »  datant des séances Ram avec McCracken et Spinozza. Tout comme le délicat « Little Lamb Dragonfly »  qui figure au chapitre des réussites de l’album. Le mignon « When The Night » est suivi de l’instrumental « Loup (1st Indian On The Moon) », demontrant une autre facette – expérimentale – du bassiste aussi adepte du clavier Moog.

Le disque se termine sur une suite de onze minutes qui occupe la majeure partie de la seconde face (originelle). Dans ce « Medley » divisé en quatre chapîtres sous-titrés « Hold Me Tight – Lazy Dynamite – Hands Of Love – Power Cut » , McCartney laisse aller son inspiration mélodique le long d’un courant calme et dépouillé.

Certains titres écartés du projet initial feront surface ultérieurement, par exemple le « I Would Only Smile » de Denny Laine (souffrant du syndrôme harrisonien) qui sera inclus dans Japanese Tears (1978) ; « Country Dreamer » (en face B du single « Helen Wheels ») et « I Lie Around » (au dos de « Live And Let Die » et en bonus de l’édition 1993) ; ou deux autres encore inédits : « Tragedy » et « 1882 ».

 

  - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.4 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Je voudrais prendre la défense de cet album qui est loin d'être le navet que certains présentent ! Certes, comme bien souvent, McCartney se fait plaisir par moments en enregistrant un ou deux titres pas vraiment nécessaires ("Loup-1st indian on the moon"), et le medley, bien que très intéressant, n'arrive évidemment pas à également l'enchaînement de morceaux qui clôt "Abbey Road". Mais il y a tout de même d'excellentes choses sur ce disque, à commencer par la magnifique chanson "Little lamb Dragonfly", que l'on pense en fait considérer comme deux chansons mises bout à bout, avec le thème de "Little Lamb" qui émerge eu début et à la fin du morceau. Une approche très théâtrale !
Paul nous régale sinon de quelques ballades intéressantes, le très célèbre "My love" mais aussi des chansons moins connues, "Single Pingeon" et surtout "Only one more kiss" que j'adore.
A noter que les bonus sont très intéressants : on y trouve deux tubes des Wings en ce début des années 70, "C moon" et le très efficace "Hi hi hi", un enregistrement live d'une chanson qui n'a jamais été pressée sur aucun autre support "The mess", très rock, et "I lie around", face B de Live and let die.
En bref un album très loin d'être déshonorant, et grâce auquel Paul trouvait ses marques avant de pondre quelques mois plus tard le chef-d'oeuvre "Band on the run".
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Cet album n'est certes pas le meilleur de Macca mais il est sympathique et nécessaire en tant qu'étape vers les sommets que furent 'Band on the Run' et, à un degré moindre, 'Venus and Mars' et 'At the Speed of Sound'. De beaux moments, dont Paul a le secret, comme le mutin 'Only One More Kiss' ou l'émouvant 'My Love'. Sympa aussi le medley. Tout se laisse écouter sans déplaisir et le livret intérieur est cool. A posséder lorsqu'on aime Paul faisant du Macca.
1 commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
red rose speedway, c'est il y a si longtemps maintenant; une autre époque dans un autre monde ! mais en fait non, comme jagger l'a si bien dit, "les sixties se sont arrêtées en 1972".1973 est juste la première année de cette interminable crise que nous traversons. ce disque illustre parfaitement ce douloureux paradoxe : comment réapprendre à faire du neuf, alors que tout a été dit !!! le débat est toujours ouvert...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Pensez donc mon premier McCartney que j'écoute... 14 ans !!! et le premier flirt sur "my love" aaaah!!! et le bal de mon mariage... encore "my love" !!! et pour le reste que du sautillant mélodieux (certains diront mièvres...mais bon la surdité ca se soigne) Les Wings c'est pas les Beatles c'est sur mais c'est quand même chouette !
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
« Red Rose Speedway » n'atteint pas l'excellence de « Band on the Run », c'est un fait. Néanmoins, l'album se laisse écouter sans problème, les morceaux, plus pop que rock, étant bien assortis. Sortent du lot des chansons telle que « My love », inspirée et romantique, l'un de ces ballades sentimentales comme sait les réussir Sir Paul, la très mélodique « Little Lamb Dragonfly », « One more kiss », enjouée et passant toute seule, et le medley final d'une douzaine de minute. Le reste s'écoute bien, mais sans rien de transcendant.
En résumé, c'est un album sympathique et agréable, mais loin d'être marquant.
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?