• Prix conseillé : EUR 19,99
  • Économisez : EUR 6,89 (34%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,79 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Rossini : Le Comte Ory [Blu-ray]

3.7 étoiles sur 5 7 commentaires client

Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
15 neufs à partir de EUR 13,10 3 d'occasion à partir de EUR 9,31
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Cecelia Bartoli, Javier Camarena, Liliana Nikiteanu, Oliver Widmer, Muhai Tang
  • Réalisateurs : Moshe Leiser, Patrice Caurier
  • Producteurs : Opernhaus Zürich
  • Format : Classique, NTSC, Cinémascope
  • Audio : Français
  • Sous-titres : Anglais, Français, Allemand, Coréen
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 1.77:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Decca Classics
  • Date de sortie du DVD : 11 mars 2014
  • Durée : 142 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5 7 commentaires client
  • ASIN: B00ARF6XOA
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 86.664 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Contenu additionnel

Pas de bonus vidéo

Descriptions du produit

Description du produit

Le Comte Ory, 1 DVD, 142 minutes

Synopsis

Cecilia Bartoli est à l'affiche du Comte Ory, le premier opéra-comique de Rossini. Sur un ton léger et tonique, Rossini entraîne les spectateurs sur la piste des frasques médiévales du terrible Comte, au fil des deux actes de cet opéra qui lie sans cesse la farce au lyrique. Cette production de l'Opéra de Zurich est dirigée par les talentueux Moshe Leiser et Patrice Caurier. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Blu-ray Achat vérifié
idéal, pour ensoleiller les jours moroses, ou accompagner les jours gais.

On doit à l'incomparable Annick Massis d'avoir fait découvrir le personnage de la comtesse Adèle au public français. Dans une mise en scène désormais culte, signée Jérôme Savary, représentée à Glyndebourne en 1997 et reprise à l'Opéra-Comique à Paris, elle incarnait à la perfection, à la fois théâtrale et musicale, l'aristocrate hypocrite et faussement naïve, à la sensualité de braise derrière une façade de glace. Elle était entourée d'une distribution éblouissante.
Mais ce comte Ory était ancré dans un Moyen Âge bon enfant, à la façon des séries télévisées de notre enfance. Est maintenant venu le temps des transpositions, puisque la comédie de Scribe, tirée d'une chanson populaire vaguement salace, est intemporelle dans sa célébration de l'esprit paillard.

Avec des moyens pharaoniques, la production du Met de 2011, réunie autour de la super-star Juan Diego Florez, s'est avérée un pétard mouillé. Il n'est que de comparer la direction d'acteurs de l'ancienne production Savary avec celle de Bartlett Sher pour mesurer combien les chanteurs jouent mal dans cette dernière, de façon lourde et maladroite. Ce qui passait encore sur scène, à New York, vu de loin, devient franchement risible à la captation de près. Diana Damrau, divine et insurpassable dans Mozart et Strauss, est complètement à contre-emploi dans ce rôle qui ne lui convient nullement, et dont elle n'a pas la tessiture.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Blu-ray Achat vérifié
production que j ai pu voir a l opera de Zürich et qui a eu un enorme succes.. on pouvait ressentir le plaisir partage tant sur scene que dans la salle.
Cecilia BARTOLI splendide en petite bourgeoise Francaise. Javier Camarena a la voix solaire nous devoile lui aussi ses talents d acteur.
A remarquer les courtes phrases musicalement difficiles et du*boulanger* au premier acte, mais tres bien interprete par Henri Bernard (ses phrases sont normalement celles de Raimbaud).
Meme avis du cote production ou la mise en scene bien Francaise reglee par Moshe Leiser et Patrice CAURIER est bien loin des cliches de la production proposee par le Met et le couple BARTOLI CAMARENA se degage largement de celui DAMRAU FLOREZ.
l Histoire est transposee sous la France de De Gaulle. Je le repete : on s amuse beaucoup sur scene.
Cette production a ete reprise au Theater an der Wien a VIENNE et a connu le meme enthousiasme. Ce genre de mise en scene devrait vraiment etre connu dans beaucoup d autres theatres.
Enfin quelque chose d intelligent.
1 commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Blu-ray
On sait les querelles sans fin sur les mises en scène d'opéra. Elles sont saines et attestent de la vie de cet art et de la passion de son public. Pour la part, j'apprécie d'être un peu bousculé, de voir mes certitudes remises en question.
Mais ce duo Leiser et Caurier, que Cecilia Bartoli semble tellement apprécier, réunit les défauts de toutes les écoles. La direction d'acteur s'appuie uniquement sur le talent des chanteurs et se contente d'un mise en place, pour le reste on trouve tous les poncifs du Regietheater (prosaïsme, actualisation....) sans les utiliser pour servir une dramaturgie puissante et les transcender comme un Warlikowski ou un Marthaler.
On atteint dans cette production, des sommets de vulgarité et de bêtise, qui transforme le délicat et subtil opéra de Rossini en pitrerie de corps de garde. Pour exemple : les jeunes filles venues consulter Ory déguisé en ermite, ressorte de sa caravane (pourquoi pas) l'air extasié et se tenant le sexe... classe !! Dans l'air de la comtesse, Ory passe son temps a chercher une culotte féminine perdue... classe encore ! Dans ces conditions le merveilleux trio du second acte perd toute sa poésie nocturne et son ambiguïté. Un vrai saccage qui d'ailleurs se répète avec l'Otello du même Rossini et le Giulio Cesare de Händel, toujours avec Bartoli !!!!
Reste la distribution. Cecilia Bartoli est superlative dans l'air du 1er acte (tenue du souffle, sens du legato et des ornements....) et plus ordinaire ensuite. Javier Camarena reste un cas étonnant : élégant et subtil dans son chant, vulgaire et grossier dans son jeu !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par brissaud TOP 1000 COMMENTATEURS le 2 avril 2014
Format: Blu-ray Achat vérifié
Avant-dernier opéra de Rossini, le Comte Ory (1828) occupe, dans la production du compositeur, une place tout à fait singulière. Ecrit sur un livret français de Scribe et de son complice Delestre-Poirson (roi du vaudeville parisien, dont c’est le seul livret d’opéra), il recycle une partie du matériau musical utilisé dans une œuvre antérieure, « Il Viaggio a Reims », œuvre superbe mais que Rossini croyait éphémère (elle fut composée 5 ans avant pour le couronnement de Charles X) et dont, ne voulant pas qu’elle sombre dans l’oubli, il réutilisa d’importants fragments (moins nombreux qu’on ne le dit généralement) qui nourrissent les 2/3 de l’acte I et le ' de l’acte II du nouvel opéra. Le sujet et le style, sans aucun rapport avec celui du Viaggio, l’inscrivent dans le paysage de l’opéra-comique français (Rossini emprunte également à Boieldieu) auquel il fournit une éblouissante contribution, qui influencera durablement des compositeurs aussi considérables –et dissemblables- que Meyerbeer, Offenbach ou Bizet. Très peu d’airs ici (on en compte à peine 3), les ensembles dominant, avec une diversité et une adéquation aux situations irrésistible.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique