undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
 
Rossini Opera Overtures

Rossini Opera Overtures

1 juillet 2009
4.0 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Téléchargement MP3, 1 juillet 2009
"Veuillez réessayer"
EUR 11,99
EUR 11,99
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  

  • Ecouter les extraits
    0:00 / 0:00
1
6:51
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
2
6:07
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
5:11
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
8:23
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
6:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
12:46
Album uniquement
7
7:40
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
8
10:39
Album uniquement
9
11:26
Album uniquement

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 2 juillet 2006
Format: CD
Que de chemin parcouru entre les ouvertures des opéras de jeunesse, où l'agilité mélodique des cordes se souvient de l'espièglerie mozartienne non sans quelques facilités d'écriture, et les célébrissimes opus de la maturité : "Guillaume Tell", "Barbier de Séville", "Pie Voleuse", "Sémiramide"...
Si ces dernières sont les plus inventives, les plus sciemment construites, l'invention et le charme mélodique sont une constante du génie rossinien.

Ma préférée reste l'ouverture du "Siège de Corinthe", moins connue que d'autres, mais étonnamment dramatique.

Dans les années 1970 et 1980, Sir Neville Marriner grava une intégrale avec des effectifs restreints qui permettaient de souligner toute la virtuosité des pupitres de son Academy Of Saint Martin in the fields.

Cuivres et percussions sont en retrait pour ne pas alourdir la trame orchestrale, et laisser ainsi la vedette aux cordes et aux bois qui en sont le noyau expressif. Le "Voyage à Reims" est un délice, et la "Cenerentola" y brille de mille feux, à l'image de cet escarpin incrusté d'étoiles qui ornait kitschement la pochette du 33 tours de l'époque.

Ce triple album n'est sans doute pas conçu pour être écouté d'une traite, mais vous pourrez y piocher au gré de vos envies et de votre gourmandise, sachant que le style tout en nuances et en finesse de Marriner est de loin le plus digeste de la riche discographie de ces bonbons du répertoire symphonique.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
L'ouverture, la "sinfonia" a cela d'étrange que leur intérêt à l'échelle d'une oeuvre a toujours semblé plus ou moins secondaire, selon le vieil adage qui veut que l'intérieur du magasin soit plus important que la vitrine. Il faut attendre Mozart pour commencer à trouver quelques "classiques" de l'ouverture mais c'est avec Rossini que l'ouverture a vraiment gagné ses lettres de noblesse au point de faire passer au second plan l'oeuvre en elle-même : la tradition qui veut que l'ouverture reprenne les thèmes principaux de l'oeuvre semble voler en éclat au profit d'une inventivité propre à mettre tout de suite le spectateur dans l'ambiance. On a à peu près tout dit sur la finesse de ces ouvertures, véritables morceaux de bravoure dont certaines font partie de tout bon concert du Nouvel An à la Scala qui se respecte.

Au fil des 3 CD de cette intégrale on redécouvre avec bonheur les morceaux célébrissimes qui servent d'introduction musicale pleine d'effervescence à "La Gazza Ladra" ou à "Guillaume Tell" mais on part également à la découverte de petits trésors bien moins connus, bien loin des sentiers battus habituels. Ce coffret nous invite donc à nous intéresser à des oeuvres tombées aujourd'hui dans l'oubli ( dans quel théâtre joue-t-on "Armida" ou "Torvaldo e Dorliska" ? ) en nous faisant tomber sous le charme de son ouverture, le "petit bout de la lorgnette", comme une sorte d'invitation à découvrir ce qui se cache derrière les crescendos infernaux inventés par le maître de Pesaro !
Lire la suite ›
1 commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par NMN le discophage TOP 500 COMMENTATEURS le 23 décembre 2008
Format: CD
Marriner est un excellent chef de théâtre, ce pour quoi il n'est malheureusement pas assez connu, et cela s'entend dans les ouvertures de Rossini : avec son orchestre de St Martin, dans une prise de son superbe comme souvent chez Philips, il sait mettre en place le langage rossinien avec beaucoup d'élégance, de raffinement, chaque membre de l'orchestre ayant son mot à dire, comme un personnage d'opéra. Beaucoup de dynamique, de contrastes, de naturel et de poésie et d'humour (on est anglais isn't it ?). Une aubaine à ce prix pour sortir des « ouvertures célèbres » et mieux connaître cet amateur de tournedos (Rossini, bien sûr) !
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par F. Daniel le 6 décembre 2013
Format: CD Achat vérifié
Certes Mariner est autant fait pour Rossini que moi pour être évêque, mais il donne là une intégrale agréable et abordable. On est loin de l'interprétation de Toscanini, par exemple, mais comme musique d'accompagnement, c'est excellent.
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique