D'occasion:
EUR 29,00
+ EUR 0,00 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par Funkingdom
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Vendeur Pro - Très bon état - Garantie satisfait ou remboursé - Envoi rapide et protégé sous 5 à 15 jours ouvrés - 190303 -
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Rufus Wainwright


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, 26 décembre 2000
EUR 59,00 EUR 29,00
Voir les offres de ces vendeurs.
Achetez un CD ou un vinyle et bénéficiez de 90 jours offerts sur Amazon Music Unlimited
Avec l’achat d’un CD ou d’un vinyle, bénéficiez de 90 jours offerts sur Amazon Music Unlimited – Offre individuelle mensuelle. Vous allez recevoir un e-mail avec plus d’informations après votre achat. Voir conditions En savoir plus

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Rufus Wainwright


Détails sur le produit

  • CD (26 décembre 2000)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Decca
  • ASIN : B00004UZDK
  • Moyenne des commentaires client : Soyez la première personne à écrire un commentaire sur cet article
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 218.273 en CD & Vinyles (Voir les 100 premiers en CD & Vinyles)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Foolish love
  2. Danny boy
  3. April fools
  4. In my arms
  5. Millbrook
  6. Baby
  7. Beauty mark
  8. Barcelona
  9. Matinee idol
  10. Damned ladies
  11. Sally ann
  12. Imaginary love

Description du produit

Critique

Aujourd'hui encore, bien des chanteurs débutants rêveraient de pouvoir présenter au monde un tel album et il fallait sûrement s'appeler Wainwright Rufus pour être en mesure d'y parvenir, ceci sous la bienveillante houlette de son père Loudon Wainwright III et, surtout, celle de Van Dyke Parks, principal instigateur du projet et dont la présence ici est clairement audible.   Autant dire qu'avec de tels soutiens, Wainwright, qui ne manque pas de bonnes chansons (« Danny Boy », « April Fools », l'autobiographique « Millbrook » ou l'audacieux « Barcelona ») avait carte blanche en studio et qu'il pouvait se permettre de matérialiser tous ses fantasmes, pour ne pas dire ses délires. Bien sûr, la palette des influences de Wainwright semble très atypique pour un chanteur « pop », le classique comme le cabaret (parfois à la sauce jazzy, tel« Foolish Love »)étant à tous les coins de rue.   Le problème, c'est que la longueur des compositions (où le piano domine), ainsi que leur production souvent surchargée et la présence de pointures qui cherchent un peu trop le cacheton (comme Jim Keltner ou Benmont Tench) éveillent plus la méfiance que l'admiration. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que Van Dyke Parks (un musicien et auteur qui, quoi qu'on en dise, a toujours été largement en dessous de sa réputation) signe aussi certains des arrangements : son parrainage n'était pas la meilleure chose dont Wainwright pouvait rêver.   De toute évidence, Dreamworks et Van Dyke Parks voulaient réaliser un gros « coup » avec le jeune homme et ils y sont d'ailleurs parvenus au-delà de leurs espérances. Donc, si on leur est évidemment redevable de cette découverte, on ne peut s'empêcher de faire parfois la moue à l'écoute du résultat – un peu comme l'auteur sur la pochette, d'ailleurs. Néanmoins, les talents de Rufus Wainwright, qui n'a sans doute pas été assez bien aiguillé ici (tantôt trop canalisé, tantôt pas suffisamment), ne sont pas à mettre en cause : à vingt-cinq ans et même avec cet album à moitié réussi comme « carte de visite » (peut-être un peu trop pailletée et clinquante), il s'impose déjà comme un des songwriters anglo-saxons qui méritent le plus d'être suivis de près.   Par la même occasion, il semble aussi le plus à même de combler le vide laissé par Jeff Buckley, mort quelques mois avant la parution de ce coup d'essai et dont le fantôme n'est jamais très loin ici. Mais de tout cela, Rufus Wainwright n'a cure, puisqu'il a alors tout l'avenir devant lui et il veillera à ne pas l'assombrir, preuve qu'il a plus que de la suite dans les idées et de qui tenir.  

Frédéric Régent - Copyright 2019 Music Story


Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client


Évaluer ce produit

Partagez votre opinion avec les autres clients