D'occasion:
EUR 15,47
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Rusalka

4.1 étoiles sur 5 8 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
3 d'occasion à partir de EUR 15,47

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Format : Classique, Double LP, DVD-Vidéo, PAL, Cinémascope
  • Audio : Français
  • Sous-titres : Allemand, Anglais, Français, Italien, Espagnol
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 1.77:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Tdk Mediactive
  • Date de sortie du DVD : 7 novembre 2003
  • Durée : 155 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 8 commentaires client
  • ASIN: B0000DK4T6
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 147.506 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

A. Dvorak (1841-1904) : Rusalka Opéra National de Paris-Bastille, Juin 2002 Robert Carsen, mise en scène --Ce texte fait référence à l'édition DVD.

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par Amazon clientèle TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 31 décembre 2012
Format: DVD Achat vérifié
Tout est beau dans ce dvd. Rusalka est avant tout un conte avec des génies des eaux et des ondines. En gros c'est la même histoire que dans "Ondine" de Giroudoux que j'ai revue après (I. Adjani en Ondine) ou que dans "la petite sirène" d'Andersen que j'ai relue. Il y a aussi un magnifique ballet racontant la même histoire. Rusalka est amoureuse d'un humain. Elle veut devenir humaine mais la sorcière lui joue un vilain tour en la faisant humaine mais froide et ne pouvant parler aussi sa vie terrestre, malgré l'amour du prince, devient vite un enfer. Je ne raconte pas la suite qu'il faut découvrir. Hélas rien ne finit bien, bien que ce soit un conte. La musique de Rusalka est magnifique et la mise en scène inventive sans tomber dans le grotesque ou le vulgaire. Les chanteurs sont à la hauteur de la musique. Renée Fleming est en grande forme et sa voix nous transporte. Elle donne beaucoup de sensibilmté à son personnage. L'émotion est au rendez-vous. C'est un très très beau spectacle et qui offre l'avantage de nous sortir des opéras connus.
3 commentaires 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par LD COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 12 avril 2009
Format: DVD Achat vérifié
Il y a quelques années, avant que cet opéra ne revienne sur les scènes, en particulier en raison de l'attachement qu'a pour lui Renée Fleming, Rusalka n'était pas assez connu. On ne peut pas dire qu'il soit devenu un must du répertoire, mais des productions telles que celle-ci, qui a été enregistrée à l'Opéra de Paris, ont contribué à le populariser quelque peu. Cette histoire de l'amour impossible d'Ondine (ou de la Petite Sirène, comme on voudra) avec un humain est poignante à souhait et mise en musique avec une grande délicatesse de touche par Dvorak, dont c'est là une des grandes oeuvres.

Admirateur en règle générale des mises en scène de Robert Carsen, je trouve qu'il a signé là l'une de ses plus réussies, tout simplement parce que la façon qu'il a d'allier la signification (ici portée par exemple par la présence du lit géant, ou par tous les signes de duplication) à l'élégance trouve un terrain idéal avec cet opéra. Les pistes psychanalytique et symbolique étant évidentes à la lecture du livret, il ne les élude pas mais réussit à leur donner une forme aussi signifiante que belle et racée. Mais il ne faut pas s'attendre pour autant à voir le royaume des eaux représenté de manière fantasmagorique et/ou carton-pâte. Ses choix me semblent d'autant plus remarquables que cet opéra a souvent suscité des mises en scène passablement kitsch - désolé d'utiliser ce mot que j'aime assez peu, mais qui me semble adéquat ici.
Lire la suite ›
1 commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
C’est l’histoire d’Arielle, la petite sirène de Walt Disney, mais ici, comme on est à l’opéra, cela finit plus mal. Notons que pour une fois c’est le ténor qui meurt dans les bras de la soprano, d’habitude c’est plutôt l’inverse.
Il s’agit du dernier des 10 opéras de Dvorak, et le seul qui ait survécu. La belle soprano américaine à la voix d’or et de miel Renée Flemming a faite sienne cette ondine et l’a enregistré à plusieurs reprises en CD (Mackerras) ou en DVD (Nezet-Seguin, au Met). Elle y a remporté un succès mérité (déjà, chanter en tchèque quand ce n’est pas sa lange maternelle…il faut être doué comme « notre » Michel Sénéchal pour s’y lancer).
Elle est ici entourée de grandes voix slaves (Larin, Diasdkova, Urbanowa) et de Franz Hawlata, baryton-basse habitué des plus grandes salles et festivals.
Au plan musical et vocal, il me semble qu’il n’y a rien à redire (je ne suis pas spécialiste de cet opéra).
C’est au plan scénique que tout se jouera. Ce que fait Robert Carsen est toujours intelligent et respecte - en général - l’esprit des œuvres, mais j’admets que cette fois-ci il peut déranger les habitués à la tradition. Comme pour cette œuvre, je n’ai pas de tradition, cette mise en scène et décors plutôt dépouillés et « actualisés » ne m’ont pas gêné. Il faudrait comparer avec une mise en scène plus traditionnelle, où les esprits des eaux ne sont pas en complet-veston mais porte une grande barbe blanche…comme chez Disney (celle d’Hernaheim, à la Monnaie : DVD avec Adam Fischer et Myrto Papatanasu).
Petit livret avec commentaires et résumé en anglais, français, allemand. Sous-titres en plusieurs langues, dont le français. Aucun « bonus ».
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Une mise en scène époustouflante, des décors magiques, une musique qui épouse tous les soubresauts du drame et accompagne les voix en les magnifiant ! Renée Flemming habite le rôle et Jezibaba est superbe. Je n'ai pas assez de superlatif pour qualifier ce spectacle total !
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?