D'occasion:
EUR 3,78
+ EUR 2,79 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par LE TANDEM
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: NEUF DANS CELLOPHANE D'ORIGINE - ENVOI RAPIDE SOUS ENVELOPPE BULLES
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 7,00
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : DVDMAX
Ajouter au panier
EUR 7,00
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : MEDIA BOX
Ajouter au panier
EUR 7,15
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Expédition sous 24H
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Rusty James

4.4 étoiles sur 5 16 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
16 neufs à partir de EUR 4,20 3 d'occasion à partir de EUR 3,78
Logan
Les animaux fantastiques
(Re)Découvrez l'aventure de Norbert Dragonneau et ses animaux fantastiquesau sein du Monde des Sorciers de J.K. Rowling.

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Matt Dillon, Mickey Rourke, Diane Lane, Dennis Hopper, Diana Scarwid
  • Réalisateurs : Francis Ford Coppola
  • Format : Noir et blanc, Couleur, Cinémascope, PAL
  • Audio : Italien (Dolby Digital 5.1), Allemand (Dolby Digital 2.0), Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 2.0), Espagnol (Dolby Digital 2.0)
  • Sous-titres : Allemand, Arabe, Espagnol, Suédois, Français, Finnois, Danois, Portugais, Grec, Néerlandais, Hébreu, Norvégien, Italien, Russe, Turc
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Universal Pictures France
  • Date de sortie du DVD : 24 février 2009
  • Durée : 91 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 16 commentaires client
  • ASIN: B001KPKPY0
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 10.405 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Contenu additionnel

Bande-annonce

Descriptions du produit

Description du produit

Rusty James (Rumble Fish), 1 DVD, 91 minutes

Synopsis

Dans une petite ville de l'Oklahoma, Rusty James, jeune délinquant, rêve de devenir comme son frère, le légendaire chef de bande "Motorcycle Boy". Quand celui-ci revient de Californie après 3 mois d'absence, il cherche à empêcher son frère cadet de suivre le même chemin...

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Quand Coppola le mégalo s'essaie au film expérimental, voilà ce que ça donne: un chef-d'oeuvre. Le réalisateur du "Parrain" et d'"Apocalypse Now" a déjà tout gagné - deux Palmes d'Or et les Oscars du meilleur réalisateur et du meilleur film, du jamais vu jusqu'ici - quand il en arrive à adapter coup sur coup, avec "Outsiders" et ce "Rusty James", deux romans ultra-courts - toujours inédits en France -, écrits et publiés par Susan Edward Hinton à la fin des années 60, alors qu'elle n'avait même pas dix-huit ans. Avec "Rusty James", il signe une "Fureur de vivre" façon années 80 en même temps qu'une ode à la liberté individuelle, valable autant pour les animaux (oiseaux, poissons...) que pour les humains.
Ce chef-d'oeuvre vaut autant pour la splendide réalisation de Coppola que pour la première apparition au premier plan d'un jeune premier génial: Mickey Rourke. Coppola a tourné ce film en noir et blanc (avec de fugitifs plans couleur) parce que le Motorcycle Boy, légendaire chef de gang incarné par Rourke, est daltonien et ne distingue que très difficilement les couleurs. Après un exil de deux mois en Californie, il revient dans la ville de Tulsa, dans l'Oklahoma, et tente de remettre son cadet, Rusty James (Matt Dillon, excellent), devenu lui aussi chef de gang, dans le droit chemin. Mais à vingt et un ans seulement, c'est déjà un homme usé, dont la silhouette fatiguée et désabusée hante les rues désertes, balayées par le vent. Avec ce Motorcycle Boy, Mickey Rourke interprète magistralement le tout premier d'une série de personnages de loosers.
Lire la suite ›
4 commentaires 49 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Francisco TOP 500 COMMENTATEURS le 21 février 2017
Format: Blu-ray Achat vérifié
5 étoiles pour l'oeuvre mais juste une étoile et deux mots pour ce Blu-ray tant attendu de Rusty James testé sur un 165cm (sur un grand écran le Blu-ray est indispensable pour savourer un tel chef d'oeuvre)
Soyons clair et concis : Une horreur. Retour à la préhistoire du transfert HD. Sensation de dvd upscalé permanente, contours baveux, escaliers, lissage numérique hasardeux, solarisation, contrastes défaillants, niveau de détail misérable... Une honte!!!!
Séchons nos larmes : De l'autre côté de l'océan, The Criterion Collection, de son côté, annonce une nouvelle remastérisation 4K supervisée par le chef-op Stephen H Burum et approuvé par Coppola pour le 25 avril prochain. Quand on sait que les region free pointent le bout de leur nez chez cet orfèvre du Blu-ray, on peut se remettre à rêver...
4 commentaires 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Zarak TOP 1000 COMMENTATEURS le 24 juillet 2009
Format: DVD
Un Coppola "culte", honni des américains mais adoré des français pour son côté iconoclaste et expressionniste. C'est une leçon de mise en scène, une baffe esthétique : cadrages superbes, plans osés, grand angle virtuose, brume obsédante, noir & blanc à peine nuancé de deux couleurs : le rouge et le bleu de ces deux poissons colorisés qui, dans leur aquarium, figurent l'emprisonnement du moi dans sa propre image, que chacun essaie de pulvériser.

Pulvériser son moi. "Motorcycle Boy" a réussi, son retour est celui d'un spectre daltonien qui a compris ; l'ombre de lui-même, comme sa vision du monde en noir et blanc (on voit le film à travers ses yeux), mais une ombre bienveillante qui passera son temps à sauver son frère, Rusty James, victime de sa jeunesse et de sa vitalité qu'on peut qualifier - paradoxalement - d'aveugle. Le premier est joué par un certain Mickey Rourke - révélation totale, sans doute son meilleur rôle jusqu'à... The Wrestler -, le second est campé par Matt Dillon, enfiévré, génial. A côté d'eux, Dennis Hopper est le parfait père alcoolique auquel on ne veut pas ressembler, l'image qu'on passe toute une vie à fuir. Il y a quelque chose de grec dans cette mythologie des voyous et cette exaltation des corps rebelles, un parfum de tragédie antique, suggérée plusieurs fois dans le film.

Stewart Copeland, ex-batteur de Police, travaillait ici sur sa première bande-originale et accompagnait le film de rythmes urbains qui fusionnent littéralement avec l'esthétique coppolienne.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Un film envoutant et d'un magnifique désœuvrement, qui sous la caméra virtuose et sensible de Coppola nous laisse entrevoir la poésie de ses frères singulier et de leur pérégrination existentielle.
Ici, on retrouve Rusty James, un jeune caïd d'une ville des États-Unis qui, étant le petit frère de l'ancien chef de gang Motorcycle Boy, absent, poursuit la volonté de marcher sur ces traces. Il n'hésite pas à affronter lui-même un chef de bande rivale. Il sera sauvé par le retour de son frère, désabusé et fasciné par des poissons qui se battent contre leur propre reflet. Rusty James est blessé durant le combat. On suit alors les pérégrinations de ces deux frères, sur une fond de passé et de vie familiale tumultueuse.
De plus, le chef de la police trône comme l'ombre qui condamne Motorcycle boy à une destinée funeste.

Si l'histoire reste classique, la mise en scène de Coppola transcende ce film et lui donne une poésie envoutante. Par la photo et la mise en scène, une magnifique réflexion onirique sur deux frères, l'un désabusés, l'autre en perdition, l'un voulant marcher sur les traces de l'autre, l'autre à la croisé des chemins existent avec force et un esthétisme audacieux et réussi.
Cette vie de bagarre et de douleur, en miroir de ces poissons bagarreurs et enfermés, qui fascine le daltonien Motorcycle Boy.

Matt Dillon et Mickey Rourke ont chacun un charisme indéniable et campe magnifiquement leur rôle.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique