Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 13,43

Économisez
EUR 5,56 (29%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Saga of the Swamp Thing Book Four par [MOORE, ALAN, STEPHEN BISSETTE, STAN WOCH]
Publicité sur l'appli Kindle

Saga of the Swamp Thing Book Four Format Kindle

4.3 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 13,43
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 91,10 EUR 62,53

Descriptions du produit

Revue de presse

"Hyperintelligent, emotionally potent, and, yes, fun. Grade: A."—Entertainment Weekly

"Perhaps the brainiest and scariest horror narrative of the '80s."—Rolling Stone

"Perhaps the first postmodern comic-book hero . . . unlike anything else in the Western artistic and literary tradition."—Salon

Présentation de l'éditeur

Continuing the hardcover collection of master comics writer Alan Moore’s award-winning run on THE SAGA OF THE SWAMP THING, this fourth volume brings Swamp Thing’s quest for self-discovery with the mystic John Constantine to its shattering conclusion.
A harbinger of doom has been released with the sole charge of waking an evil beyond comprehension, and Swamp Thing, John Constantine, Deadman, The Phantom Stranger, Etrigan the Demon, The Spectre and other masters of the occult must unite against the dark forces that threaten to eradicate Heaven’s light.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 141566 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 224 pages
  • Editeur : Vertigo (16 juillet 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Anglais
  • ASIN: B00DY8FG2C
  • Synthèse vocale : Non activée
  • X-Ray :
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°723.968 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?

click to open popover

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Alan Moore a su "réscussiter" ce personnage en perte de vitesse, et même l'améliorer : là où Wein et Wrightson avaient surtout mis en scéne tous les poncifs du film d'horreur (loup-garous, vampires, Frankenstein, ami qui vous poursuit en croyant que vous êtes votre "assassin", etc. J'ai toujours pensé que la première série devait son succés au talentueux Wrightson, Wein étant juste un marchand de soupe moins mauvais que la moyenne), Moore et Bissette ont donné naissance à un personnage consistant, et revisité de manière intelligente les poncifs susnommés. Même le "grand méchant" qui doit revenir tout casser, et la manière grâce à laquelle il est "vaincu" est intelligente et adulte.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce tome comprend les épisodes 43 à 50 parus en 1985. Tous les scénarios sont d'Alan Moore.

Épisode 43 (illustrations de Stan Woch et Ron Randall) - Chester Williams est un hippie qui a dépassé la quarantaine. Par hasard, il ramasse un tubercule tombé de l'un des corps de Swamp Thing et en donne des morceaux à 2 de ses connaissances qui l'ingèrent en supposant qu'il s'agit de psychotropes. Alan Moore a maintenant les coudées franches sur la série et il décide de continuer à innover, à aller là où personne n'est allé. Il se permet donc de faire passer Swamp Thing au second plan et de raconter les effets de ce produit hallucinogène sur 2 individus. Si ces effets ne sont pas très surprenants, c'est l'occasion aussi pour Moore de tenter un style d'écriture plus lyrique qui fonctionne à merveille. Les illustrations sont d'un bon niveau ; elles manquent parfois d'imagination et de précision, mais Ron Randal effectue un bon travail d'encrage en imitant (en moins fin) le style de Totleben. 5 étoiles.

Épisode 44 (illustrations de Steve Bissette, Ron Randall et John Totleben) - Swamp Thing reprend contact de manière pataude avec Abby Holland, John Constantine fait un détour par Gotham où il sa gausse de Batman sous des cieux rouges (en rapport avec les événements de Crisis on Infinite Earths). Swamp Thing met fin à la vie d'un tueur en série. Alan Moore se sert de cet épisode pour mettre le lecteur dans la tête du tueur en série.
Lire la suite ›
2 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
Ce tome comprend les épisodes 43 à 50 parus en 1985. Tous les scénarios sont d'Alan Moore.

Épisode 43 (illustrations de Stan Woch et Ron Randall) - Chester Williams est un hippie qui a dépassé la quarantaine. Par hasard, il ramasse un tubercule tombé de l'un des corps de Swamp Thing et en donne des morceaux à 2 de ses connaissances qui l'ingèrent en supposant qu'il s'agit de psychotropes. Alan Moore a maintenant les coudées franches sur la série et il décide de continuer à innover, à aller là où personne n'est allé. Il se permet donc de faire passer Swamp Thing au second plan et de raconter les effets de ce produit hallucinogène sur 2 individus. Si ces effets ne sont pas très surprenants, c'est l'occasion aussi pour Moore de tenter un style d'écriture plus lyrique qui fonctionne à merveille. Les illustrations sont d'un bon niveau ; elles manquent parfois d'imagination et de précision, mais Ron Randal effectue un bon travail d'encrage en imitant (en moins fin) le style de Totleben. 5 étoiles.

Épisode 44 (illustrations de Steve Bissette, Ron Randall et John Totleben) - Swamp Thing reprend contact de manière pataude avec Abby Holland, John Constantine fait un détour par Gotham où il sa gausse de Batman sous des cieux rouges (en rapport avec les événements de Crisis on Infinite Earths). Swamp Thing met fin à la vie d'un tueur en série. Alan Moore se sert de cet épisode pour mettre le lecteur dans la tête du tueur en série.
Lire la suite ›
2 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus