• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Saint-Simon : Mémoires, t... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Saint-Simon : Mémoires, tome 7 1718-1721 Cuir/luxe – 22 septembre 1987

3.8 étoiles sur 5 16 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 42,06
Cuir/luxe, 22 septembre 1987
EUR 56,00
EUR 53,19 EUR 34,57
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 5,45
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Notre boutique La Pléiade

Notre boutique La Pléiade
Retrouvez des éditions de référence des plus grandes œuvres du patrimoine littéraire et philosophique français et étranger, imprimées sur papier bible et reliées sous couverture pleine peau dorée à l'or fin, dans notre boutique dédiée.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Saint-Simon : Mémoires, tome 7 1718-1721
  • +
  • Saint-Simon : Mémoires, tome 2 1701-1707
  • +
  • Saint-Simon : Mémoires, tome 8 1721-1723
Prix total: EUR 177,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, fut l'un des favoris de la cour de Louis XIV. Grand seigneur, il eut le privilège de loger à Versailles et d'y observer les intrigues de palais. Durant plus de trente ans, Saint-Simon va être l'historiographe du roi et de la cour. Ses Mémoires, oeuvre colossale de plusieurs milliers de pages, ne sont pas une entreprise autobiographique, il s'agit en fait d'une gigantesque fresque historiographique. Le titre des Mémoires est trompeur. Saint-Simon en avertit son lecteur: "Je ne parle pas du coeur, dont ce n'est pas ici le lieu. (...) Ces Mémoires ne sont pas faits pour y parler de moi." Il précise : "J'écris une histoire particulière (...) celle du temps et du pays où on vit." Une histoire donc et non une autobiographie : les Mémoires sont rédigés à la première personne, mais une personne se postant discrète et anonyme, comme une caméra cachée, dans les couloirs de Versailles et les allées de son jardin. De là, on assiste, spectateur comblé, voyeur patenté, au défilé impressionnant des courtisans intéressés et aux tableaux vivants des gens de cour. À la mort du Grand Dauphin en 1712, Saint-Simon se plaît à "croquer" tout ce beau monde qui "méditait profondément aux suites d'un événement si peu attendu, et bien davantage sur eux-mêmes". Tels sont les Mémoires de Saint-Simon, drôles, vivants, scrutateurs, une somme incomparable sur les moeurs politiques du temps que renferme un traité de morale caustique sur la fatuité éternelle de l'homme. --Denis Gombert

Revue de presse

Choix des textes et dossier réalisés par Nicolas Veysmann, professeur agrégé de lettres modernes. Avec une «lecture d'image» par Alain Jaubert. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Cuir/luxe
May the Duke's shadow forgive me for writing this in English but my computer cannot handle accents.

They made me read bits and pieces of Saint-Simon at school and I was not enchanted because we see nothing unless we already know a lot about whatever it is we are looking at. Many years later, when I started reading Volume I of the Pleiade edition of the Memoires, I could not understand how anyone as intelligent as the Duke could possibly bother with the microbes he described. When I was through with Volume III, I understood he was not writing about the microbes but about the putrid court of Louis XIV. When I finished Volume IV, I understood he was not writing about the court of Louis but about France. After Volume V, I understood he was not writing about France but about Europe. After Volume VI, I understood he was not writing about Europe but about humanity. Finally, when I read the incredible last paragraph on page 666 of Volume VIII, I understood he had not written about humanity but about me.

So far, I have read the Memoires three times, from start to finish. I have also read twice the Pleiade edition of Saint-Simon's Traites Politiques et Autres Ecrits, and I have even managed to acquire a copy of the Pleiade Album Saint-Simon, surely not an easy accomplishment. Naturally, I curse on a daily basis the Quai d'Orsay for still keeping under lock and key so much of what the Duke has written.

After the Iliad and the Odyssey, the Memoires are the third best piece of writing so far produced on this planet. The chances that anybody can do better than Homer and Saint-Simon are awfully slim.
1 commentaire 35 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Cuir/luxe
Une édition indispensable pour tous ceux qui aiment Saint-Simon, évidemment, mais celle-ci n'est pas parfaite (les commentaires ci-dessous s'appliquent également aux autres volumes de la série).

Le bon point, ce sont les notes, beaucoup plus intéressantes que celles de l'édition Pléiade précédente de Gonzague Truc, même si elles ne répondent pas à toutes les questions que l'on se pose à la lecture du texte.

Les mauvais points sont:
- l'absence d'index par volume (il faut attendre le 8ème pour trouver un énorme index général). Autrement dit, si on n'a pas pris de notes, impossible de retrouver un portrait que l'on a aimé.
- les notes qui se réfèrent à d'autres notes dans d'autres volumes, autrement dit: inutiles (à moins de se promener avec les 8 volumes dans son sac à dos).
- l'absence de table des matières. Ce défaut tient d'abord à l'auteur, dont le texte est d'une seule coulée. On aurait pourtant pu imaginer, pour chaque volume, un tableau des principaux évènements des années qu'il couvre, avec les pages correspondantes du texte. Cela aurait permis de s'y retrouver beaucoup plus facilement.
2 commentaires 43 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
"Les épinards et Saint-Simon ont été mes seuls goûts durables", disait Stendhal. Pour les épinards, on peut ne pas être d'accord... Saint-Simon, qui a eu la chance d'être aux premières loges et la disgrâce de ne jamais rien voir que par le petit bout de la lorgnette, n'a rien compris mais tout pressenti, et tout écrit de ce qu'il avait vu ou entendu dire, vrai et faux mêlés, qu'importe. De même qu'il subodore le mouvement qui va entraîner le Grand Siècle vers sa fin et le travaille déjà en profondeur, il fait du français une langue enfin vivante, nerveuse, elliptique, ne reculant devant aucune ellipse, aucune image. Cette sensitivité et cette vivacité sont à peu près sans équivalent dans notre littérature, et on comprend que Stendhal ait aimé une telle sincérité de ton, et cette langue qui n'est qu'une pellicule recouvrant une âme tout entière vouée à la passion d'écrire. Entre les épinards et Saint-Simon, il y a en tout cas un point commun: la verdeur. C'est peut-être cela qu'il voulait dire, Stebdhal...
1 commentaire 38 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Cuir/luxe
Alors que le Roi se fait vieillissant et chaque jour plus dévôt sous l'influence de son épouse morganatique, Madame de Maintenon, Saint-Simon poursuit inlassablement le tableau de la France Louis-Quatorzième et de son coeur politique, social et culturel : Versailles et sa Cour. Une France d'ailleurs en proie à la guerre (Affaire de la Succession d'Espagne) et à de nombreuses soubresauts (Jansénisme, crise religieuse et politique ; premières famines).
Malgré ces troubles, Versailles n'en conserve pas moins ses fastes et son génie de l'intrigue, dont Saint-Simon démêle, avec talent, l'écheveau. Mais le mémorialiste n'est pas seulement le peintre de la seule société curiale et de ses vanités. Il est aussi, outre son inimitable talent de conteur, parfois méchant mais toujours brillant, un visionnaire qui prépare la France de l'après-Louis XIV.
Remarque sur ce commentaire 29 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Il ne s'agit pas à proprement parler des "Mémoires" de Saint-Simon, mais d'une excellente introduction sur le mode didactique, à l'enseigne de "folioplus classiques" : une petite moitié de l'ouvrage (quelque 150 pages), présente, en chapitres bien découpés (portraits, anecdotes etc.) des extraits significatifs et particulièrement savoureux des "Mémoires". Le reste compose un dossier fort bien fait sur l'œuvre. Signé Alain Joubert, il situe les "Mémoires" dans leur temps, en analyse le style, en développe la chronologie, décortique la "manière" du célèbre duc. Précieux sésame avant de se plonger dans l'œuvre intégral, qui compte tout de même ... huit volumes de la Pléiade!
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?