Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Saison 2002 de moto Relié – 15 novembre 2002


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 15,90

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Après vingt-six années marquées par l'hégémonie des moteurs deux temps, la catégorie reine des Grands Prix (la feu 500cc, désormais rebaptisée MotoGP), a vécu sa première saison au rythme et au son des inédits moteurs quatre temps. Marquée par la cohabitation entre deux et quatre temps, cette année de transition a profondément modifié le visage des Grands Prix (grâce en l'occurrence aux vrombissement rauques des quatre tremps), sans remettre toutefois en question l'ordre précédemment établi et la suprématie du prodigieux Valentino Rossi. Au guidon de sa nouvelle et redoutable Honda RC211V, le prodige italien a poursuivi sur sa lancée et outrageusement surclassé le reste du peloton, à commencer par les autres heureux possesseurs des prééminentes quatre temps. Rares furent les pilotes à contester la victoire au "dotor" d'Urbino. Seule une poignée y parvinrent, dont Ukawa, Biaggi et Barros. Le Français Olivier Jacque fut tout près de devenir l'un d'entre eux, mais un fougueux fourvoiement du "gentleman" brésilien Alex Barros lui coûta la victoire au Sachsenring en vue de l'arrivée. Le pilote tricolore restera néanmoins dans l'histoire comme celui qui aura réussi la gageure de signer la dernière pole position d'une 5oocc, lors des essais de ce fameux Grand Prix d'Allemagne.
Si l'intérêt de la MotoGP se porta essentiellement sur "Rossifumi" et si ses épreuves se résumèrent à des succès à répétition du multiple champion du monde italien (8 victoires lors des 9 premiers Grands Prix !), les deux autres catégories furent plus farouchement disputées. Que ce soit en 250cc (avec le duel opposant Marco Melandri à Fonsi Nieto) ou en 125cc (avec le bras de fer mettant aux prises Manuel Poggiali et Arnaud Vincent), la physionomie de ces catégories fut sans cesse plus fluctuante, captivante et palpitante. En 125, Arnaud Vincent a subjugué les foules par ses victoires répétées et a conquis un public français, tout heureux de se découvrir, après Olivier Jacque et Régis Laconi, un nouveau porte-drapeau de talent.

Biographie de l'auteur

Depuis 25 ans, le "chasseur d'images" Stan Perec se mêle passionnément à la caravane des Grands Prix moto pour nous offrir des instantanés dont certains sont passés à la postérité.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?