• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Sasquatch et le mystère d... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Prix d'origine: 8 euros. Livraison sous 20 jours pour la France. Livraison sous 30 jours pour l'étranger. Envoi de Bretagne. Envoi soigné dans carton et bulle. English speakers welcome.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Sasquatch et le mystère des Hommes Sauvages : Cryptozoologie et mythologie(s) dans le Pacifique Nord-Ouest Broché – 16 mai 2007


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,01
EUR 18,01 EUR 17,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Sasquatch et le mystère des Hommes Sauvages : Cryptozoologie et mythologie(s) dans le Pacifique Nord-Ouest
  • +
  • Sauvages et velus : Yéti, Sasquash, Almasty, Barmanou, Bigfoot... Enquête sur des êtres que nous ne voulons pas voir
Prix total: EUR 40,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

L'aventure d'Albert Ostman

J'ai toujours été bûcheron ou ouvrier dans le bâtiment. Cette fois-ci, après une année sur un chantier de construction, je me disais que j'avais bien besoin de vacances. La Colombie Britannique est célèbre pour ses mines d'or abandonnées. On dit qu'il y en a une en particulier à l'entrée de l'estuaire de la rivière Toba - alors, pourquoi ne pas aller y jeter un coup d'oeil pendant ces vacances ? J'ai donc pris le bateau de la Union Steamship jusqu'à Lund, en Colombie Britannique. Une fois arrivé là, j'ai engagé un vieil Indien pour qu'il me guide jusqu'à l'entrée de l'estuaire de la Toba».

Ainsi débute le récit d'Albert Ostman tel qu'il le rédigea avec soin en 1954, pressé par John Green alors journaliste à Agassiz, bourgade située à quelque cent kilomètres à l'Est de Vancouver.
L'Indien parla d'un blanc, chercheur d'or qui, autrefois, revenait de la mine abandonnée de la rivière Toba avec un sac d'or et dépensait sa fortune dans les saloons. Mais un jour il ne revint pas et le bruit courut qu'il avait été tué par un Sasquatch.

Albert ignorait jusqu'au nom de Sasquatch. L'Indien expliqua qu'il s'agissait d'êtres couverts de poils. Des êtres humains pourtant, et de grande taille, habitant les montagnes. Son oncle avait vu des empreintes de pas de soixante-cinq centimètres de long et un vieil Indien avait aperçu un Sasquatch d'une taille de deux mètres soixante (8 pieds).
Albert répondit qu'il ne croyait pas à ces vieilles histoires de géants des montagnes. À la rigueur, peut-être existaient-ils, il y a quelques milliers d'années, mais ils avaient disparu depuis longtemps. L'Indien assura qu'ils étaient sans doute peu nombreux aujourd'hui, mais bien réels.
Albert s'installa à l'embouchure d'un torrent tandis que l'Indien attendait la marée haute pour repartir. Il prit congé d'Albert après dîner, vers 19 heures, promettant de revenir le chercher trois semaines plus tard.

Albert s'était muni d'une Winchester calibre 30-30, d'un pic de prospecteur de sa fabrication, pic à une extrémité, hache à l'autre, placé dans un étui de cuir fixé à la ceinture, comme son couteau. Il emportait des boîtes contenant sucre, sel et allumettes; des conserves, du lard, un sac de haricots, quatre livres de pruneaux et six paquets de macaronis, trois livres de farine à crêpes, du fromage, six paquets de biscuits de seigle, trois carottes de tabac, une boîte hermétique remplie de beurre, deux boîtes de lait et deux boîtes de cartouches.
Il enterra une boîte à biscuits contenant une petite réserve en prévision de son retour.
Le lendemain matin, il attacha le sac de couchage, roulé, sur son paquetage, ainsi que le tapis de sol. Il arrima la petite poêle à frire, le pot d'aluminium. Une fois vides, les boîtes de conserves serviraient de casseroles.
Albert fournit ces détails précis à John Green en se fondant sur les notes d'épicerie qu'il avait conservées.

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage recouvre dix ans de travail sur l'Homme sauvage, connu auprès des scientifiques sous le nom de «Sasquatch». Il s'agit d'une expression qui désigne à la fois nos ancêtres préhistoriques, les tribus dites primitives, les hominidés reliques, des êtres mal identifiés si souvent évoqués et représentés au au Moyen-Âge, ainsi que le mystérieux «bigfoot» qui intrigue tant les ufologues.

La première partie de ce livre traite de rencontres avec Sasquatch à partir de témoignages collectés à partir de 1920.

La seconde partie traite de Sasquatch tel que le décrivent les scientifiques, notamment au travers de leurs écrits. Ces derniers constituent une source considérable non traduite en français. L'auteur y évoque l'esprit de la recherche cryptozoologique, ainsi que les pratiques des hommes de terrain, érudits ou non, animés par une certitude : l'existence de créatures que la science a oublié de répertorier.

La troisième partie aborde le contexte amérindien traditionnel, autres les grandes figures du bestiaire indien. Cela permet de constater qu'il est pratiquement impossible de séparer l'aspect scientifique de l'Homme sauvage des aspects liés à la tradition.

La dernière partie met l'accent sur les contes et légendes, sur l'univers chamanique et l'absence de frontière entre terre réelle et terre sacrée.

Bernard Heuvelmans (à droite) et l'auteur voguent vers l'Angleterre (juillet 1990). Ils sont invites au Congrès Fabulous Beasts : Fact and Folklore (Université du Surrey), organisé par la British Folklore Society et l'International Society of Cryptozoology. Conférenciers, ils y illustreront, chacun à leur manière, la phrase de Bernard Heuvelmans : «Les animaux vivent avec nous, les bêtes mythiques vivent en nous».

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?