undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles
5
3,6 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:17,15 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 mars 2013
Passionne par la lecture de Waltenberg - Prix du Premier Roman 2005, son souffle son ancrage dans notre histoire contemporaine, nos références, je me suis jeté sur "savoir-vivre" avec appétit et curiosité.
J'y ai retrouve le style, les belles phrases, les pensées au détour d'un paragraphe, d'une situation ou d'une scène qui font mouche. Extra!
J'y ai retrouve des personnages. Moins extra. Ils sont fatigues et moins pétillants. Les heraults de ma chanson de geste ont perdu de leur superbe. Les heaumes sont rouilles et les diadèmes ont des pierres desserties.
Dommage pour ce roman qui souffre de la comparaison avec Waltenberg - Prix du Premier Roman 2005, l'epopee!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 septembre 2013
« Savoir vivre » mêle avec virtuosité fiction et faits réels. Max journaliste français et Léna cantatrice américaine font la connaissance du colonel Struther, un héros de la bataille de Mons. Gladys, qui durant la grande guerre a travaillé en usine, est employée de maison. L'Histoire a mis à mal les identités et a mêlé inextricablement, comme on l'apprendra à la fin du livre, les destins de ce militaire et de cette jeune anglaise. Gladys est sommée de reprendre sa place d'épouse dans la société corsetée des années 1920 ; tandis que Struther, fidèle à l'image qu'on a de lui, s'active dans le milieu fasciste anglais.
« Savoir vivre » est un roman très british, aussi anglais que « Waltenberg » était allemand. Hedi Kaddour a véritablement une très belle plume. Dans des chapitres courts, il donne à voir, à ressentir. Dans ce livre en effet pas d'abstraction, de discours mais des scènes de vie où sont dépeints des femmes, des hommes qui souffrent, qui aiment. L'auteur dit la difficulté d'être une femme seule après le grand carnage des tranchées, il restitue avec beaucoup de finesse les années de l'entre deux guerre sur les rives de la Tamise. Le titre de cet ouvrage, « Savoir vivre », ne renvoie-t-il pas autant aux codes d'une société anglaise pleine de conventions qu'à la nécessité de devoir survivre dans ce monde d'hommes ?
« Quatuors, trios, quintettes, Schubert, Schuman, musique de chambre : chaque fois que j'en écoute, je me retrouve à faire des coupes claires dans mes fragments les plus polémiques. Cette musique n'attaque personne, mais elle ne passe aucun compromis. Je rêve d'écrire comme ça, de façon involontairement impitoyable ». C'est en effet ce que vous réussissait parfaitement à faire Monsieur Hedi Kaddour notamment dans une très virtuose scène de répétition de Léna où se mêlent musique, interprétations et sentiments amoureux.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2016
le roman que j'ai vraiment apprécié de Kaddour est watenberg.Celui-çi se laisse lire mais s'oublie très vite,tandis que Watenberg est vraiment un roman à recommander à tous ceux qui aiment lire autre chose que des romans nombrilistes....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2010
Ennivré par le précédent opus de l'auteur (Waltenberg), je me suis jeté sur cet ouvrage dès sa sortie. J'ai immédiatement retrouvé la patte de Hédi Kaddour, ces phrases à la fois sans fin et qui pourtant donnent l'impression d'avoir été très patiemment ciselées. On retrouve également quelques personnages de Waltenberg...
Néanmoins, malgré la grace de l'écriture, le tout manque singulièrement de souffle. A trop vouloir reprendre les codes et personnages de Waltenberg, l'auteur nous pousse à la comparaison...qui n'est pas à mon sens à l'avantage de "savoir vivre".
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2015
Écrit féministe, érudit et distancié dont la lecture est jouissive. Chaque chapitre est une nouvelle acidulée et gaie à la fois leçon et point de vue.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)