Acheter d'occasion
EUR 6,99
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par gildisc
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: CD Cypres sous pochette carton mais même enregistrement avec en complément au lieu de la Suite Pour Violon, Clarinette et Piano, une oeuvre de Pascal Dusapin : 7 solos pour orchestre par l'orch. de Liège dir. : P.Rophé. Envoi avec affranchissement timbres de collection.
3 d'occasion à partir de EUR 6,99
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Scaramouche - Concertos

5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

3 d'occasion à partir de EUR 6,99
Promotion: CD à moins de 7.99€
Découvrez notre sélection de bestsellers CD à moins de 7.99€: M Pokora, Stromae, Nirvana, Sting etc. Cliquez ici

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Paul Meyer


Détails sur le produit

  • Interprète: Paul Meyer and Orchestre Philharmonique de Liege, Eric le Sage, Meyer, Papavrami
  • Orchestre: Paul Meyer and Orchestre Philharmonique de Liege
  • Compositeur: Darius Milhaud
  • CD (26 mai 2008)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Rca Red Seal
  • ASIN : B001706W18
  • Autres éditions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 241.243 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Scaramouche, suite pour saxophone et orchestre, op. 165c : I. vif - Fabrice Moretti
  2. Scaramouche, suite pour saxophona et orchestre, op. 165c : III - brazileira - Fabrice Moretti
  3. Concerto pour batterie et petit orchestre, op. 109 : rude et dramatique - Fabrice Moretti
  4. Concerto pour clarinette et orchestre, op. 230 : III - lent - Geert Verschraegen
  5. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b : I - le corso - Geert Verschraegen
  6. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op.83b : II - tartaglia
  7. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b : III - isabelle
  8. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b : IV - rosetta
  9. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b : V - le bon et le mauvais tueur
  10. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b : VI - coviello
  11. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b : VII - le capitaine cartuccia
  12. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b : VIII - polichinelle
  13. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b - IX - polka
  14. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b : X - cinzio
  15. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b : XI - souvenir de rio (tango)
  16. Le carnaval d'aix, pour piano et orchestre, op. 83b : XII - final
  17. Suite pour violon, clarinette et piano - ouverture
  18. Suite pour violon, clarinette et piano (divertissement)
  19. Suite pour violon, clarinette et piano ( jeu )
  20. Suite pour violon, clarinette et piano ( introduction et final )
  21. Scaramouche, suite pour saxophone et orchestre, op. 165c : II - modere
  22. Concerto pour batterie et petit orchestre, op. 109 : modere, vif... - Tedi Papavrami
  23. Concerto pour clarinette et orchestre, op. 230 : I - anime - Tedi Papavrami
  24. Concerto pour clarinette et orchestre, op. 230 : II - tres decide - Tedi Papavrami
  25. Concerto pour clarinette et orchestre, op. 230 : IV - final, anime - Tedi Papavrami
  26. Suite pour violon, clarinette et piano (divertissement)

Descriptions du produit

Sony BMG poursuit son parcours avec les excellents musiciens de l’AIM – Association Internationale de Musique de Chambre, menée par le clarinettiste-chef d’orchestre Paul Meyer et le pianiste Eric Le Sage ; parcours ayant abouti à des projets à géométries variables (récital, chambre, concertos), pratiquement tous encensés par la critique (projets Poulenc en tête). Suite au gros succès d’un premier disque Milhaud – musique de chambre – datant de 1999 et Diapason d’or (+6000 ex vendus), Paul Meyer y revient avec une série de Concertos, dont les deux plus célèbres sont Scaramouche (dans sa rare version pour saxophone et orchestre) et le Carnaval d’Aix pour piano et orchestre. Ces oeuvres sont peu enregistrées et assez colorées, ironiques et d’inspiration exotiques (Amérique du Sud en l’occurrence) pour plaire et surprendre. Paul Meyer y tient la partie soliste du Concerto pour Clarinette, ainsi que la baguette de l’excellent Orchestre de Liège – déjà remarqué dans notre version de référence des Concertos de Poulenc.
Orchestre Philharmonique de Liège Wallonie-Bruxelles
Paul Meyer, direction
Eric Le Sage, piano
Paul Meyer, clarinette
Fabrice Moretti, saxophone alto
Geert Verschraegen, percussions
David Zinman, direction
Orchestre de la Tonhalle de Zürich
Titres:
Scaramouche, Suite pour saxophone et orchestre
Concerto pour batterie et petit orchestre
Concerto pour clarinette et orchestre
Le carnaval d’Aix, pour piano et orchestre
Bonus
Suite pour violon, clarinette et piano
Tedi Papavrami, violon

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Oui, essayons un commentaire autre qu'un copié-collé d'encyclopédie (aussi juste et pertinent soit-il...).
Voilà un cd bien réjouissant, frais, pétillant et quasi-sans-reproche. Si le carnaval d'Aix et Scaramouche (dans sa version saxophone et orchestre) sont assez célèbres, le reste du programme sort des sentiers assez peu battus de l'oeuvre de Milhaud. Un concerto pour clarinette et orchestre bien représentatif de sa période américaine (efficacité, légèreté et concision avec parfois un rien d'indolence) et un très bref mais passionnant concerto pour batterie et orchestre, hommage au jazz, inventeur de ce seul instrument nouveau.
Le tout dans des interprétations brillantes (le saxophone buffet crampon de Fabrice Moretti est une alternative titillante, boisée et précise, au Selmer virtuose et maîtrisé de Claude Delangle (under the sign of the sun chez "bis")) avec une mention particulière pour Paul Meyer, maître d'oeuvre inspiré à la baguette ou en souffleur virtuose.
Un bel hommage pour ce compositeur un peu trop boudé en France, peut-être parce que trop franc, trop net, trop clair, trop jubilant, et qui sait, peut être trop français ?...
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Darius Milhaud (1892-1974) affirmait, peut-être par amour de cette ville, être né à Aix-en-Provence, mais, selon d'autres sources, il serait en réalité né à Marseille. De 1909 à 1915, il est élève du Conservatoire de Paris, où il a comme professeurs Charles-Marie Widor (1844-1937), André Gédalge (1856-1926) et Paul Dukas (1865-1935), et fait à cette époque - en 1912 exactement - la rencontre de Paul Claudel. Atteint de rhumatismes, il est réformé de l'armée. Claudel, ministre plénipotentiaire à Rio de Janeiro, l'invite alors à devenir son secrétaire ; Milhaud accepte, et c'est à cette occasion qu'il découvre les musiques sud-américaines, pour lesquelles il s'enthousiasme et dont on retrouve des traces dans plusieurs de ses oeuvres. De retour à Paris, il s'associe au « Groupe des Six », groupe de compositeurs parrainé par Erik Satie (1866-1925) et qui comprend également Louis Durey (1888-1979), Arthur Honegger (1892-1955), Germaine Tailleferre (1892-1983), Francis Poulenc (1899-1963) et Georges Auric (1899-1983). Il a également fréquenté les poètes Léo Latil, Francis Jammes, et André Gide. Il voyage énormément, et découvre en particulier le jazz aux Etats-Unis en 1922. Il s'intéresse également au cinéma, pour lequel il écrira plusieurs musiques de film. Parce qu'il est juif, il part en 1940 pour les Etats-Unis, et ne reviendra en France qu'en 1947 ; il se verra alors offrir un poste de professeur de composition au Conservatoire de Paris. Il est mort à Genève mais, selon ses souhaits, il est enterré à Aix-en-Provence.
1 commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?