EUR 18,69
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
The Scarecrow a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

The Scarecrow

4.9 étoiles sur 5 11 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
23 neufs à partir de EUR 7,40 6 d'occasion à partir de EUR 16,08
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Avantasia


Produits fréquemment achetés ensemble

  • The Scarecrow
  • +
  • The Wicked Symphony
  • +
  • The Mystery of Time
Prix total: EUR 59,78
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (28 janvier 2008)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Nuclear Blast (Warner)
  • ASIN : B000ZINGIK
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 96.590 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Twisted mind
  2. The scarecrow
  3. Shelter from the rain
  4. Carry me over
  5. What kind of love
  6. Another angel down
  7. The toy master
  8. Devil in the belfry
  9. Cry just a little
  10. I don't believe in your love
  11. Lost in space

Description du produit

Description du produit

"El nuevo disco del cerebro de EDGUY Tobias Sammet, con su proyecto privado AVANTASIA, se titula ""SCARECROW"" . Nos encontramos ante la evolución natural del metál épico, con un sonido contundente y sin perder sus señas de identidad. Guitarras bien afiladas con sólos magistrales y estribillos pegadizos, dominan los 11 temazos que muestran un completo ejercicio de estilo. Tobias ha contado en esta ocasión con invitados tan especiales como Alice Cooper, Rudolf Schenker (SCORPIONS), Eric Singer (KISS), Michael Kiske (Ex-HELLOWEEN), Jorn Lande (Ex-MASTERPLAN) y muchos más!"

Critique

Tobias Sammet, arrivé sur la scène metal il y a près de vingt ans grâce à son groupe Edguy, a eu une sacrée bonne idée en se lançant dans son projet de metal symphonique (fantasy metal ? Médiéval metal ?) Avantasia… Non seulement l’Allemand a récolté les fruits de la gloire grâce à ce projet ambitieux, mais ce concept lui permet de jouer avec absolument tout le monde. Et à l’instar des précédents The Metal Opera et Lost in Space, The Scarecrow n’est pas en reste au niveau des guests…  

Et pas n’importe qui. Monsieur Alice Cooper vient pousser la chansonnette sur le très réussi « The Toy Master », rien que ça. A ajouter à la liste des invités de Tobias Sammet : Eric Singer du groupe Kiss à la batterie, Jorn Lande, Bob Catley, de Magnum, au chant et beaucoup d’autres...

Mais une dream team suffit-elle à faire un bon album ? Pas forcément : ici, le metal médiéval, épique et symphonique d’Avantasia s’embourbe parfois dans un hard rock FM (« I Don't Believe in Your Love ») rappelant les pires heures du genre, et même si certains titres augurent du meilleur en la matière (« Carry Me Over »), rappelant les premiers morceaux d’Avantasia sur The Metal Opera, la formule de Tobias Sammet s’essouffle un peu, laissant l’auditeur s’approcher dangereusement de l’ennui au but du disque… Un disque inégal, et donc en manque cruel de cohérence artistique.  

Arnaud De Vaubicourt - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
10
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 11 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Hellblazer TOP 1000 COMMENTATEURS le 25 juin 2008
Format: CD
Ce qui précédait chez Avantasia ne m'avait pas vraiment enchanté, lorgnant vers un heavy mélodique exclusivement, et plutôt monotone. Sur "Scarecrow", Tobias Sammet varie le propos et autour d'un noyau dur composé de Sascha Paeth (André Matos) à la guitare, Eric Singer (ex-Kiss) à la batterie et lui-même à la basse et bien sûr au chant, accompagné d'une pléthore de guest-stars prestigieuses (dont Alice Cooper ou Jorn Lande), balance là un disque inspiré et varié largement au niveau de "Rocket Ride" de Edguy (il est difficile de ne pas faire le rapprochement), doté d'un gros son et de superbes ambiances. Du heavy mélodique oui, mais fin et racé...
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hellblazer TOP 1000 COMMENTATEURS le 25 juin 2008
Format: CD
Ce qui précédait chez Avantasia ne m'avait pas vraiment enchanté, lorgnant vers un heavy mélodique exclusivement, et plutôt monotone. Sur "Scarecrow", Tobias Sammet varie le propos et autour d'un noyau dur composé de Sascha Paeth (André Matos) à la guitare, Eric Singer (ex-Kiss) à la batterie et lui-même à la basse et bien sûr au chant, accompagné d'une pléthore de guest-stars prestigieuses (dont Alice Cooper ou Jorn Lande), balance là un disque inspiré et varié largement au niveau de "Rocket Ride" de Edguy (il est difficile de ne pas faire le rapprochement), doté d'un gros son et de superbes ambiances. Du heavy mélodique oui, mais fin et racé...
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ditchovitch TOP 500 COMMENTATEURS le 27 novembre 2009
Format: CD Achat vérifié
Ce Scarecrow abandonne le style métal opéra pour proposer 11 solides titres de hard mélodique. Pour le coup, les passages plus speed ont également courbé l'échine (tout de même encore deux titres) et ce sont les mid tempo et les tempos plus rapides qui se partagent le morceau. « What kind of love » (plage 5), l'une des deux ballades de l'album avec une voix féminine est même vaporeuse mais trouve cependant bien sa place au centre du disque. Cela dit, l'opus est vraiment très bon, avec des refrains imparables et un richesse sonore indéniable. Les claviers instrumentent utilement de nombreux titres de belles harmonies. A ma satisfaction, Avantasia continue de varier les chanteurs et là comme toujours, on a droit au gratin. Ma palme à moi, elle va à Jorn Lande, lorsque sa voix granuleuse se pose sur le splendide titre éponyme (plage 2), on entre dans une autre dimension. Cela dit en passant, ce fabuleux titre, au rythme celtique entraînant, au break d'abord atmosphérique puis suivi d'un formidable solo ultra mélodique et ponctué par un rock très emballé, justifie à lui seul l'achat de cet album. Notons également la présence du vétéran Alice Cooper immédiatement reconnaissable et évoluant sans surprise dans un registre qui est le sien sur le très bon « The Toy Master » (plage 7). Un très bon album de métal mélodique super pro et d'avantage radiophonique qu'apprécieront sans nul doute les amateurs du genre.
La version cartonnée du double album collector est classieuse mais le second disque (DVD) comprenant une interview, deux versions alternatives, deux clips,... me semble plus dispensable et sera réservée au véritable fan.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ramone the Snake COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 1 mai 2008
Format: CD
des fondus de hard mélodique, des teutons, qui ont dû supporter tous les quolibets de la "presse intelligente", les taxant de "lourdingos", de "métallos" etc etc , mais qui perséverent et signent. En ces périodes de disettes musicales, politiques, sociales, humaines, et même de disettes tout court, on tombe parfois (grâce à des potes) sur ce genre de disque. Des mecs qui y croient encore !!!!!!!! Tout est là, sans presqu'aucune fausse note. La pochette : un bonheur, une de celle que Maiden, et Eddie pourrait jalouser ! Le son : digne de n'importe quelle production anglo-saxone, FM ou pas, chiadée, puissante, propre,avec des guitares rappelant M.S.G. Les compositions (de vraies compos) : à tiroirs, emballant le disque au fur et à mesure de l'écoute. La voix : excellente, le line-up (voir le commentaire Amazon.fr, ex-Kiss, Cooper, Scopions, Edguy, Halloween). Seul peut-être le morceau interprété par une (excellente) vocaliste dénote un peu, mais l'ensemble constitue un très bon disque de hard. Avantasia est un projet, qui me fait penser à PHENOMENA (d'une autre époque, qui associait une bonne partie de la crème du hard anglo-américain). Malgré le registre hard-mélodieux-sophistiqué, ces gars là ne sont jamais "pompeux", ou pénibles. Très beau disque qui va évidemment rester bien loin derrière les ventes françaises de nos héros de la Starac. Réveille-toi Phil !
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Alors oui, c'est différent des deux metal opera, précédents albums d'Avantasia qui constituaient un tout cohérent. Mais peut-on vraiment blâmer Tobias le magnifique de vouloir avancer, créer, innover ? Car ce Scarecrow, sans se démarquer radicalement des précédents, puisqu'il reste brutalement symphonique, est riche, inventif, multiple.
Tobias Sammet est le dernier héros du métal et les anciens ne s'y trompent pas : à ses côtés, Alice Cooper, Kai Hansen, Henjo Richter, Rudolf Schenker, Jorn Lande, Bob Catley et le sublime Michael Kiske.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus