Prix Kindle : EUR 34,99

Économisez
EUR 8,01 (19%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Publicité sur l'appli Kindle
Sciences, religions et identités culturelles (Pédagogies en développement) par [Aroua, Saïda, de Ketele, Jean-Marie, Wolfs, José-Luis, Jolibert, Bernard]

Sciences, religions et identités culturelles (Pédagogies en développement) Format Kindle

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
EUR 34,99

Longueur : 343 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé
  • En raison de la taille importante du fichier, ce livre peut prendre plus de temps à télécharger

Livres Amazon Original
Découvrez une série de romans en exclusivité pour vous sur Amazon : romans historiques, polars, thrillers, romans d'amour, SF, fantasy, terreur, ainsi que des best-sellers étrangers traduits en français. En savoir plus

Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

La commémoration en 2009 de la parution de la théorie de l'évolution par Darwin a été l'occasion de prendre conscience que, 150 ans plus tard, celle-ci se heurtait encore à certaines formes de rejet de la part d'élèves, en raison en particulier de leurs convictions religieuses. Dans d'autres cas ou à propos d'autres matières, il ne s'agit pas précisément de rejet, mais différentes formes de confusion ou d'amalgame entre le registre des sciences et celui des croyances religieuses peuvent aussi être observées. Ces phénomènes ne se limitent pas aux seuls États-Unis, ni à certains pays du monde musulman ou d'Afrique. Ils concernent aussi l'Europe. Comment s'expliquent-ils, quels en sont les enjeux, quelles réponses peut-on y apporter ? Telles sont les principales questions qui seront abordées dans cet ouvrage.

Les enjeux sont en effet importants à la fois sur les plans épistémologique, sociétal et éducatif et soulèvent de nombreuses questions. Sur le plan épistémologique : qu'est-ce qu'un savoir scientifique ? Qu'est-ce qu'une croyance religieuse ? Quelles sont les délimitations entre ces registres de discours ? Comment celles-ci se sont-elles construites et précisées au cours du temps ? Ces délimitations sont-elles partagées dans différentes cultures ? Quelles représentations les élèves en ont-ils ? Comment situent-ils, l'un par rapport à l'autre, le registre explicatif scientifique et celui des croyances religieuses ? Sur le plan sociétal : comment, dans une société démocratique et pluraliste, garantir à la fois la liberté de conscience et de croyance des citoyens, en particulier dans le domaine religieux, tout en évitant des formes d'interférence ou d'immixtion de croyances de nature religieuse dans le champ des savoirs scientifiques ? Sur le plan éducatif : quelle est la mission de l'école ? Que peut-elle faire pour favoriser l'appropriation des savoirs et des compétences et pour assurer la formation au vivre-ensemble dans une société démocratique et pluraliste ?

Compte tenu de l'importance de tous ces enjeux, il nous a paru utile de réaliser une enquête auprès d'un large échantillon d'élèves terminant l'enseignement secondaire belge francophone (équivalent du lycée en France), afin de connaître et mieux comprendre leurs représentations à propos de la nature de la science et surtout leurs conceptions à propos des positionnements entre sciences et convictions personnelles en matière de religion. Nous avons choisi la dernière année de l'enseignement secondaire, car il s'agit en quelque sorte de dresser un «état des lieux», un «bilan», au terme de douze années de scolarité et à un moment où l'élève atteint l'âge légal de la majorité civile (18 ans) et devient un citoyen.

Cette enquête permettra de dégager des pistes de travail, sur le plan pédagogique et didactique, permettant notamment d'amener les élèves à mieux comprendre les caractéristiques spécifiques de la démarche scientifique, sa nature, ses limites, et à éviter toute forme d'interférence, amalgame ou confusion entre registre scientifique et registre non scientifique, en particulier religieux.

Présentation de l'éditeur

Rejet, confusion ou amalgame entre le registre des sciences et celui de croyances religieuses s'observent chez les élèves. Comment les expliquer, quels en sont les enjeux sur les plans épistémologique, sociétal et éducatif, quelles réponses y apporter ?

Cet ouvrage comprend trois grandes parties. La première partie présente un aperçu de la manière dont se sont définis et ont évolué au cours du temps les rapports entre « sciences » (au sens antique, médiéval et puis moderne du terme) et chacun des registres de conviction suivants : christianisme, islam, agnosticisme- athéisme. Elle débouche sur un essai de modélisation, amenant à distinguer, sous la forme d'idéaux-types, six grandes manières possibles de concevoir les rapports entre sciences et croyances religieuses.

La seconde partie présente les résultats d'une enquête réalisée, à partir de ce modèle, auprès de 638 élèves terminant l'enseignement secondaire belge francophone (douzième année de scolarité). Elle met en évidence une très grande diversité de profils et de conceptions, dont de multiples formes de confusion entre sciences et croyances religieuses. La troisième partie propose des pistes de réflexion sur le plan pédagogique et didactique plaidant notamment en faveur d'une formation plus explicite à l'épistémologie.

Cet ouvrage s'adresse aux professeurs et didacticiens des sciences. Comme l'avait déjà noté Bachelard, l'élève n'arrive pas vierge en classe de sciences, mais est porteur d'une culture non scientifique. Il est donc important de comprendre comment les élèves vivent la rencontre entre ces deux « cultures » et arrivent à distinguer « savoir » et « croyance ». Ce livre intéressera également les professeurs et didacticiens de disciplines telles que la philosophie, l'histoire, les religions ou encore le français, dans la mesure où il s'agit d'amener l'élève à distinguer les différents registres discursifs utilisés par les sciences, la philosophie, les religions, etc. Enfin, il concerne aussi les chercheurs en sciences de l'éducation, sciences sociales ou psychologie sociale intéressés par la dimension culturelle, les processus de sécularisation ou de montée du religieux.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 11824 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 343 pages
  • Editeur : De Boeck Supérieur (12 septembre 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B01LXPP8XP
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°834.074 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?

click to open popover

1 commentaire client

5,0 sur 5 étoiles

Évaluer ce produit

Partagez votre opinion avec les autres clients

Affichage de 1-1 sur 1 commentaires

24 septembre 2016
Format: BrochéAchat vérifié

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?