• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Vendu par westworld- et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Seasons End a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Seasons End Import

4.6 étoiles sur 5 16 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
5 neufs à partir de EUR 10,34 8 d'occasion à partir de EUR 4,58
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés



Produits fréquemment achetés ensemble

  • Seasons End
  • +
  • Holidays In Eden
  • +
  • Brave
Prix total: EUR 31,02
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (24 mars 1999)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: EMI
  • ASIN : B0000071X6
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 16 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 124.066 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

Critique

Submergé presque autant par la soudaine célébrité que par l’alcool et les substances illicites, Fish s’en est donc allé vers un parcours en nom propre, et Marillion s’est trouvé confronté à la dure réalité d’une épineuse succession. Les fans, comme toujours injustes, considèrent qu’ici s’achève la période dorée de leur groupe favori. Ce qui est parfaitement inexact, au regard des qualités intrinsèques du remplaçant, ce Steve Hogarth (il est également claviériste) qu’on n’avait fait qu’entrapercevoir au sein des Europeans, mais qui s’avise comme remarquable dans la souplesse de la voix, et la richesse de son timbre.

Ceci posé, Seasons Ends reste quand même l’album de Marillion le plus étonnant qui soit, puisque riche de l’apport de Fish, de ses options esthétiques, et de son imaginaire, mais sans lui. On ne peut donc que saluer l’aptitude extrême du nouveau chanteur du groupe à enfiler des défroques qui n’ont été taillées, ni pour, ni par lui : l’émotion, le singularisme de l’inspiration, le baroque revendiqué des harmonies, sont donc bien présentes, conjointement à ce qui fait la particularité de Marillion, ces considérations sociales qui ne quitteront jamais le centre des préoccupations des Britanniques. Ici, « Holloway Girl » évoque par exemple le sort scandaleusement indigne fait aux femmes incarcérées en Grande-Bretagne, à une époque où ce n’était ni d’actualité, ni de bon ton, d’en parler. L’album sera suivi d’une tournée triomphale.

Certifié disque d’or, Seasons End atteindra la septième place des charts britanniques. L’édition remastérisée et augmentée de 1997 offre neuf pièces supplémentaires, demos, ou versions jusque là réservées à l’exploitation en maxis. - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Tous les groupes ayant connus des changements de line-up voient souvent leurs fans se diviser en deux catégories : les pro-avant qui louent le côté authentique, et les pros après qui louent la musicalité et le professionnalisme.
Genesis, Iron Maiden, Pink Floyd et Marillion... Et bien j'avoue qu'à chaque fois, tout en appréciant la première époque, je préfère toujours la seconde. Chez marillion, la première époque c'est le chanteur Fish, et la seconde c'est le chanteur Steve Hogarth, qui commençait à l'époque avec cet album. Pour moi c'est un des meilleurs chanteurs de rock, tout simplement. Et on sent dans la musique qu'il y a une jubilation, un plaisir de jouer ensemble, d'être encore là malgré le départ d'un chanteur aussi charismatique que Fish. Une autre critique pointe les morceaux lents. C'est vrai. Mais ils sont beaux. Vraiment beaux. Les morceaux les plus marquants sont King of sunset town avec son intro qui n'en finit pas de monter, easter et son solo épique à la gilmour, season's end et son passage instrumental final, hooks in you bien rock, after you et son travail de basse et la fin très émotionnelle de the space, où hogarth impose son style, pour une épopée qui dure encore... aujourd'hui.
1 commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Voici le 1er album de Marillion dans ce qui allait être le virage du groupe, et l'arrivée du nouveau chanteur, Steve Hogarth.....
Plus grand chose à voir avec Fish, si ce n'est le côté toujours plutôt sombre des textes...
La musique s'est nettement adoucie et se veut plus melancholique qu'avant, la voix de Steve s'y pretant mieux....Une voix bien plus douce et moins agressive que celle de notre "poisson"...
Mention tres bien à Easter, qui reste l'une des plus belles réussites du chanteur encore aujourdhui, mais aussi à After Me, ou The Space, grandiose...L'unique Bémol que j'ai relevé : Hooks in You, un morceau qui a peine à trouver sa place au milieu de l'album...comme une chute de studio....En tout cas, un 1er album superbe, pour l'entrée en scène de Hogarth, qui allait en appeler bien d'autres...
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Bien qu'amateur et habitué à des musiques plus complexes ou sophistiquées, je dois avouer que cet album m’a agréablement surpris à l’époque de sa sortie. Il est encore un de mes préférés avec Holidays in Even dans le répertoire de Marillion. Contrairement à ce que j’ai pu lire, Hooks In You, s’il dénote un peu de l’ensemble, apporte justement un soupçon de dynamique guitaristique rafraîchissant avant un morceau final délicat et mélancolique. Voir le DVD From stoke row to Ipanema, avec un concert de qualité pleine période Steve Hogart.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album vinyle
... Mais surtout début d'une autre... !

Album cher a mon cœur... Pour raisons intimes... Album au spleen intense et à la poésie immense...
J' ai toujours aimé MARILLION. Mais j' ai toujours eu du mal avec FISH, le géant écossais... Ses textes souvent glauques, sa voix à la Phil Collins, ses maquillages pompes sur ceux de Peter Gabriel (influences genesiennes en veux tu, en voilà...)... Bref... Ceci dit, RESPECT ! Et je comprends le max de fans, fort déçus à l' annonce de son départ...

Pour ma part... ANGOISSE TOTALE ! Mais parceque j' espérais pour ce groupe sublime une nouvelle voix tout aussi sublime...un autre univers, qui permettrait à ces musiciens formidables de devenir LIBRES... Libres d.explorer autre chose que les élucubrations de leur Fish de chanteur...

J' achète "season's end".... J' ouvre... Pas de photos... Premier morceau qui mets deux minutes à démarrer !!!! P' tain !!! Mes nerfs !!!!!! Et puis le voilà, ce Steve hogarth !!! Je ne savais pas encore, deux minutes avant, que j'allais vivre une belle histoire d' amour avec marillion... ! Qui dure toujours.... Comme toutes les autres avec des hauts (beaucoup) et des bas (pas des masses !)...

Premier album, donc.. À aborder comme tel... Car ça n' a rien à voir avec le marillion d'antan... (Sauf "clutching at straws")...
Tout est beau, posé... Rien a jeter... Petit bémol avec "Hooks in you", sorte de tubesque "incommunicado", qui n' a rien à foutre ici...

Coup de cœur magistral pour "the Space", qui clôture le disque...
Lire la suite ›
2 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
Oui c'est le premier album sans Fish mais quel album ! il suffit de laisser tout à priori au placard et l'écouter d'une oreille "pure", oublier le nom du groupe mais simplement se laisser emmener par la musique. La chanson titre est juste grandiose et elle n'est pas la seule à vous filer le frisson.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Vincent TOP 1000 COMMENTATEURS le 5 juin 2008
Format: CD
Opération toujours délicate que celle de rebondir après le départ de l'un de ses membres... Surtout lorsqu'il s'agit d'un Chanteur aussi charismatique que Fish, et que ce dernier fut pour beaucoup dans le succès et dans l'identité du groupe... MARILLION s'en relèverait-il ?

N'écoutant que leur cœur, les membres du combo britannique firent le choix d'orienter leur musique vers encore plus de mélancolie que par le passé. Pour renforcer leur propos, tout en souhaitant visiblement faire table rase de son récent passif, il semble que le groupe ait délibérément choisi de recruter un chanteur à la texture vocale totalement opposée à celle de son prédécesseur.
Passer cet effet de surprise (et demeurant à jamais un inconditionnel de la période Fish), il me faut bien admettre que ce premier essai possède énormément d'atouts pour flatter nos oreilles (pour qui serait sensible à la musique ultra léchée, planante, dépressive ou mélancolique et au lyrisme à fleur de peau). Lors des premières écoutes de Seanson's End, on constatera vite que seul le titre "Hooks in you" nous rappel à une musique bien plus fougueuse qu'elle ne l'est à présent.
Après tout ! Du moment que la qualité est au rendez vous, c'est bien là l'essentiel.

16,5/20
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?