2 d'occasion à partir de EUR 7,77

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Le Seigneur des Anneaux [Dessin animé de 1978] [VHS]

3.5 étoiles sur 5 34 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
2 d'occasion à partir de EUR 7,77

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Réalisateurs : Ralph Bakshi
  • Format : Couleur, Secam, Cinémascope
  • Studio : Warner Home Vidéo
  • Date de sortie VHS : 27 novembre 2001
  • Durée : 128 minutes
  • ASIN: B00005OSQR
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.075 en Vidéo (Voir les 100 premiers en Vidéo)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

Synopsis

Lancé dans une quête insensée, Frodon le hobbit est chargé de détruire l'anneau unique dont le pouvoir permet à celui qui le porte de régner sur toutes les créatures vivantes. Le plus dangereux des périples débute pour lui et ses compagnons d'équipée...

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Cette adaptation du seigneur des anneaux est selon moi beaucoup trop dénigrée depuis la sortie de la trilogie de Jackson...
Il faut admettre que ce premier film de Ralph Balshki reflète beaucoup mieux l'ambiance douce-amer des livres de Tolkien. Les couleurs rouges-noires, la musique (très envoutantes), et surtout: LES VOIX du doublage qui sont quand même nettement plus profonde et en adéquation avec les personnages comparé au doublage francais des dernieres adaptations tellement plébicitées...
Certes ce film ne se laisse pas lire facilement (a cause de son découpage, et du fait qu'il soit incomplet) mais son traitement esthétique unique en fait une oeuvre tout a fait séduisante et envoutante, tel que l'aurait souhaité Tolkien. De ce fait l'ensembles des personnages est plus crédible de même que les scène d'actions mi-réel/mi-magique sont plus attirantes que les scène récentes qui m'ont fait glousser de rire (aragorn terrassant puis défenestrant sans la moindre dificulté 7 NAZGULS a lui tout seul!!!!!) ou les pouvoirs magiques des 2 magiciens réduits à très peu de choses... c'est tout de même navrant! Ou Legolas réduit dans son rôle d'assassin sanguinaire quasi-muet et sans réel poésie, ni sentiments! Cela ne ressemble en peu de chose au traitement de Ralph Balshki sur ce point et encore moins a celui de Tolkien!!
Remarque sur ce commentaire 37 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Bakshi décide d'adapter l'inadaptable via un film d'animation. En 1978, point d'effets numériques. Les effets spéciaux commencent à être assités par ordinateur mais il est plus aisé de faire voler des vaisseaux spatiaux que de créer visuellement l'univers de tolkien. Bakshi va donc utiliser le rotoscope (prises de vues d'acteurs retraitées par des graphistes) qui est, en quelque sorte l'ancêtre de l'image numérique. En associant cette technique à une animation + traditionelle, il livre un film intéressant à plus d'un point. Son découpage couvre le 1er tome et la moitié du second en incluant les scènes clés et celles comptant parmi les plus spectaculaires. Il faut reconnaitre que ce découpage n'est pas si éloigné de l'adaptation magnifique de Peter Jackson. Bakshi fut longtemps décrié et critiqué pour cette adaptation. Mais il faut lui reconnaitre ses qualités certaines, un certain sens esthétique et parfois, sur certaines scènes, plus de lisibilité que les mêmes scènes décrites par Jackson. Le problème de compréhension de l'ensemble reste posé. En effet son métrage est trop court pour en assurer la lisibilité en faveur des néophytes. Mais, par exemple, son Ballrog est peut être plus terrifiant que celui de Jackson. Un film à revoir comme un brouillon de qualité des 3 films de Jackson. A voir et revoir!
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Evidemment, ce "Seigneur des anneaux" là, vient de prendre un terrible coup de vieux après la tempête Peter Jackson... Mais il n'est pas inutile de placer ce petit chef d'oeuvre d'animation en bonne place dans sa DVDthèque : la fluidité de l'animation reste exceptionnelle et le graphisme sent bon le fait-main (nous sommes loin du quasi tout numérique et sans âme d'aujourd'hui!).
Seule ombre au tableau, cette oeuvre reste inachevée puisqu'elle n'atteint malheureusement pas la fin du 2ème tome de Tolkien malgré une longueur inhabituelle pour un film d'animation.
Remarque sur ce commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Depuis 1957, le réalisateur Ralph Bakshi rêvait de réaliser une adaptation du Seigneur des Anneaux sous la forme d'un dessin-animé.
D'abord frustré de ne pas réussir à en obtenir les droits, il se mit à la tâche afin d'imaginer sa propre mythologie inspirée de l'univers de Tolkien. Ce projet aboutit en 1977 avec la réalisation des Sorciers de la Guerre, un étonnant film d'animation psychédélique à mi-chemin entre les histoires de la "Terre du Milieu" (la terre du "Seigneur des Anneaux") et des anthologies de l'époque que l'on pouvait trouver dans des magazines comme le mythique Métal Hurlant.
A peine un an plus tard, Bakshi apprenait que le studio United Artists avait entamé la production d'une adaptation du chef d'œuvre de Tolkien...

D'abord destiné à John Boorman, le projet échoua finalement à Ralph Bakshi, qui réussit à convaincre le producteur Saul Zaentz de lui en laisser la direction. Et alors que Boorman avait imaginé un seul film condensant toute l'intrigue des trois livres originaux ("La Communauté de l'Anneau", "Les Deux Tours" et "Le Retour du Roi"), Bakshi proposa d'emblée l'idée d'un film en trois parties.
Lire la suite ›
3 commentaires 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?