• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Sept années de bonheur a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Sept années de bonheur Broché – 2 mai 2014

4.2 étoiles sur 5 14 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,00
EUR 18,00 EUR 0,15
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Soudain, on remet ça

«Ce que ça peut être flippant, les attentats terroristes, dit l'infirmière fluette à sa collègue plus âgée. Tu veux un chewing ?»
La collègue prend une dragée et hoche la tête. «Qu'est-ce que tu veux qu'on y fasse ? répond-elle. Les urgences aussi c'est flippant si tu vas par là.
- Je te parle pas des urgences», l'infirmière fluette tient à son idée. «Avec les accidents et ces trucs-là y a pas de souci. Moi je te parle des attentats. Ça rend moche tout le reste.»
Sur le banc devant l'entrée de la maternité, je me dis, c'est pas faux, ce qu'elle raconte. Je suis arrivé voilà une heure, tout excité, avec ma femme et un chauffeur de taxi maniaque de la propreté qui n'avait qu'une trouille quand ma femme a perdu les eaux : que ça abîme ses coussins. Et maintenant, assis dans le couloir, je me sens d'une humeur de chien, j'attends que le personnel revienne des urgences. En dehors des deux infirmières ils sont tous allés donner un coup de main pour soigner les victimes de l'attentat. Même les contractions de ma femme ont ralenti, alors... Ça ne m'étonnerait pas que l'enfant lui-même se dise que cette histoire de venue au monde et tout le tremblement n'est pas si pressante en définitive. Sur le chemin de la cafétéria, je croise quelques-uns des blessés qui passent allongés sur des chariots aux roues couinantes. Dans le taxi qui nous a conduits à l'hôpital, ma femme hurlait comme une dingue, alors que tous ces gens-là sont silencieux.
«Vous êtes Etgar Keret ? me demande un mec en chemise à carreaux. L'écrivain ?» Je fais oui de la tête, bien obligé. «Ça alors, c'est quelque chose ! dit-il en tirant de son sac un magnétophone miniature. Vous étiez où quand c'est arrivé ?» Voyant que j'hésite une seconde, il tient à faire montre d'empathie : «Prenez votre temps. Je vous mets pas la pression. Vous avez vécu un truc traumatisant.
- J'y étais pas, dans l'attentat. C'est une coïncidence si je suis ici aujourd'hui. Ma femme accouche.
- Ah, d'accord, lâche-t-il sans même chercher à cacher sa déception, et il enfonce le bouton d'arrêt de son magnétophone. Mazel tov.» Du coup il s'assied à côté de moi et allume une cigarette.
«Vous devriez peut-être essayer d'interviewer quelqu'un d'autre, je suggère, dans l'espoir de me débarrasser de la fumée de sa Lucky Strike qu'il me souffle en pleine figure. Y a un instant, j'ai vu passer deux personnes qu'on emmenait en neurologie.

Revue de presse

On connaît en France le travail de l'Israélien Etgar Keret depuis 2001 (la Colo de Kneller, Actes Sud). Il est l'auteur de nouvelles très courtes, le plus souvent absurdes, percutantes et sombres, traduites en seize langues, dont le coréen et le chinois. Cette fois, il publie un recueil de textes de «non-fiction», appelons-les des récits, si courts encore qu'ils ont parfois l'air d'être faits de quatre ou cinq tweets. Ces textes parlent de sa famille, de son pays, de ses voyages...
On y retrouve les collisions surréalistes des nouvelles... (Natalie Levisalles - Libération du 22 mai 2014)

Après ses nouvelles où se télescopent ironie, sens de l'absurde et poésie, l'écrivain israélien publie, " en contradiction avec tous ses principes ", un recueil de textes autobiographiques drôles et bouleversants...
Comment survivre dans un monde cinglé ? Chacun fait comme il peut, répond Etgar -Keret au fil de ces trente-cinq textes qui font rire franchement ou laissent les yeux rougis - parfois, même, les deux. (Raphaëlle Leyris - Le Monde du 5 juin 2014)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Un client le 16 juin 2017
Format: Format Kindle Achat vérifié
Superbe comme de boire une boisson fraîche et désaltérante en plein soleil! Je recommande vivement. Le seul problème est qu'on en fait qu'une bouchée ;)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Malgré leur caractère autobiographique (qui est, comme Etgar Keret le dit lui-même, 'contraire à tous ses principes', et j'ajouterai très 'casse-gueule'), chaque nouvelle est une courte fiction, un condensé de vie, d'humour, d'émotion. C'est le miracle de la littérature qui peut émerger…n'importe où, n'importe comment.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Avec sa faculté à relever les contradictions de la vie, et une grande dose de dérision en guise de bouée de sauvetage, Etgar Keret est sans conteste un homme qui a été gratifié d'un don : celui de nous faire sourire de bonheur.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Des histoires pleines de gaité et de tristesse. Un lourd nuage de peur existentielle pèse sur l'existence quotidienne en Israel, mais Keret a appris de son père, survivant de l'Holocaust "le désir non pas d'embellir la réalité, mais de ne jamais renoncer à trouver un angle qui mette la laideur sous un meilleur éclairage et suscite affection et empathie pour les verrues et les rides de son visage ravagé." Il raconte avec beaucoup d'humour et de tendresse, avec yiddishkeit, un trait rare chez les auteurs israéliens. Yiddishkeit - c'est la douceur, la gentillesse, la force de voir le côté loufoque d'une réalité tragique et absurde, la sagesse d'espérer sans se faire des illusions, de rire parmi les larmes.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Ce livre d'Etgar Keret m'a été offert, étant jeune père. J'ai trouvé que son écriture simple associé aux situations particulières de sa vie était un petit plaisir à se faire, même si la fin m'a laissé un goût d'inachevé.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par sholby TOP 500 COMMENTATEURS le 4 mai 2016
Format: Poche Achat vérifié
« Ce soir-là, dans la cuisine de ma maison étroite, je m’assieds pour boire une tasse de thé et manger une tranche de pain tartinée d’une confiture que la générosité rend douce et que les souvenirs rendent amère. »

Ce recueil de courtes nouvelles est classé en sept années de la vie de son fils, mais en réalité, le père y est davantage présent. Les textes de Keret se sont toujours caractérisés par leur mélange de drôlerie et d’absurdité. Dans ce recueil, passé l’hilarante troisième nouvelle, « Tac au tac », c’est une veine plus autobiographique et douce-amère qui s’installe, irisée de ci de là par les absurdités comiques de la vie. La vieillesse du père et le poids de l’Histoire, la réalité de la vie d’écrivain à succès, toujours sur les routes, l’âge qui avance doucement, tout cela fait un Etgar Keret un peu moins léger et insouciant. Mais toujours important et formidable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Livre de nouvelles qui se dévore, sans même qu'on s'en aperçoive. C'est même trop court ...
Je recommande pour celles et ceux qui veulent juste passer un bon moment !
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique