D'occasion:
EUR 11,99
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Shadow of a Doubt [Import USA Zone 1]

4.6 étoiles sur 5 22 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
5 d'occasion à partir de EUR 11,99
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Joseph Cotten, Macdonald Carey, Henry Travers, Patricia Collinge, Hume Cronyn
  • Réalisateurs : Alfred Hitchcock
  • Format : Noir et blanc, Closed-captioned, Plein écran, NTSC, Import
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Espagnol (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 1 (USA et Canada). Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Universal Studios
  • Date de sortie du DVD : 6 mars 2001
  • Durée : 108 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 22 commentaires client
  • ASIN: B000055Y14
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

1 Bande-annonce en VOST
Making of (34'44" - VOST)
Dessins de production
Diaporama

Descriptions du produit

Description du produit

Livret avec notes de production et photos (4 pages)

Amazon.fr

Alfred Hitchcock n'a jamais caché que L'Ombre d'un doute était une de ses œuvres préférées. Comme dans Soupçons, réalisé deux ans plus tôt, le cinéaste réfléchit ici sur le thème de la suspicion. Joseph Cotten, très brillant, campe un personnage volontiers cynique, troublant séducteur toujours prêt à apporter sa "contribution sociale" à la civilisation, en perpétrant quelques odieux crimes. La sobriété de la réalisation permet d'apprécier la justesse de ton et la sensibilité avec lesquelles Hitchcock met à nu l'atmosphère d'une petite ville américaine où tout le monde se connaît, et où manifestement il ne se passe pas grand-chose. Derrière son apparente simplicité, le film s'achève en suscitant de multiples interrogations chez le spectateur. --Christophe Gagnot --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par SebastoPol COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 2 janvier 2006
Format: DVD
Philadelphie. Charlie Oakley (Joseph Cotten) se repose sur son lit et apprend par sa logeuse que deux hommes l'ont demandé. Il découvre que les hommes en question sont là et il réussit à échapper à leur filature. Il décide de se rendre chez sa saeur à Santa Rosa. Il la prévient alors même que la jeune Charlie (Teresa Wright), sa nièce, s'apprêtait à lui envoyer un télégramme. Charlie, qui porte donc le même prénom que lui, lui voue une grande admiration...

A noter, un fait rare chez Hitchcock, environ un quart des scènes furent filmés sur des sites réels, à savoir la ville de Santa Rosa, alors que le réalisateur privilégiait en règle générale les prises de vue en studio.
La progression du film est en totale corrélation avec les relations de l'oncle et de sa nièce, l'attirance -quasi-incestueuse- fera peu à peu place à la répulsion. Ici, Hitch brosse une parabole sur l'adolescence et le passage toujours délicat vers la vie d'adulte.
Ce film, proprement fascinant, souligne l'objectif que le réalisateur donne à nombre de ces films à savoir rendre vraisemblable ce qui est déjà vrai.
Ce métrage reste avec Psychose l'un des rares films d'Hitchcock où le héros est un méchant, brillamment campé par le fascinant et troublant Joseph Cotten.
Gordon McDonell fut nommé à l'Oscar du meilleur scénario original en 1944.
1 commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ada Leema 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 13 septembre 2013
Format: DVD Achat vérifié
Sacré Hitchcock, va! Encore en train de nous manipuler et de nous embarquer dans une histoire, que dis-je un duo, un pas-de-deux à deux, un combat fratricide entre la jeune nièce et l'oncle tueur en série: quel beau portrait de famille... et dire que certains se plaignent du côté plan-plan de leurs existences: ici, ce serait plutôt l'inverse; ça swingue dans ce petit nid familial où pullulent les bizarres en tout genre, dont le père qui cherche par tous les moyens à commettre le crime parfait!
Excellente séance à l'humour noir et au suspense haletant et soutenu par un noir et blanc audacieusement contrasté.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Le rôdeur devant le seuil TOP 500 COMMENTATEURS le 28 avril 2012
Format: DVD
Nous sommes en 1943, de la nouvelle York (filmée comme on filme aujourd'hui la ville de Detroit : en déréliction) à Santa Rosa en Californie (un cocon au contraire), un homme fuit ; cet homme, c'est Joseph Cotten , l'un des comédiens fétiche d'Orson Welles ; il s'appelle Charlie, il a beaucoup de classe, séduit naturellement et systématiquement tous ceux et surtout toutes celles qu'il rencontre.

A Santa Rosa il rejoint sa sœur, qui l'adore, et la petite famille de celle-ci, dont sa nièce, prénommée elle aussi Charlie, en son honneur bien sûr. Charlie (la nièce) vénère cet oncle qui, dans cette vie tellement sans surprise qui est la sienne, fantasme sur tout ce que son oncle représente pour elle, en l'occurrence les voyages, les cadeaux, l'argent (il vient placer 40.000,-$ à Santa Rosa), l'aventure quoi, tout ce qui peut permettre d'échapper à son triste ordinaire.

Et pendant ce temps le père de Charlie (la nièce), employé de banque de son état, et le frère de celui-ci, l'excellent Hume Cronyn (dont ce fut la première apparition à l'écran et qui coécrivit ensuite pour 'Hitch' ses films 'La corde' et 'Les amants du capricorne' en 1948 et 1949) ne cessent de réfléchir au crime parfait en lisant des récits policiers et en confrontant ensuite leurs propres théories sur ce sujet, sans se douter un seul instant qu'ils abritent peut-être sous leur toit un dangereux spécialiste de la chose.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Roger Dominique Maes COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 18 septembre 2012
Format: DVD Achat vérifié
"Shadow Of A Doubt", Alfred Hitchcock, 1942, NB, belle copie, VF et VOST. en bonus un making off et un carnet de production.

Film opposant d'abord, comme en prélude, et court diptyque, l'Amérique trouble de la métropole et celle innocente de la petite ville, deux mondes peints par touches successives, séquences rythmées se terminant chacune par un ou une Charlie, l'oncle puis la nièce qui portent le même prénom, couchés sur leur lit, les yeux au plafond, en proie au doute et à la mélancolie...
Mais Charlie l'oncle et Charlie la nièce forment le diptyque essentiel de ce film tout en reflets, avers et envers d'une même personnalité, doubles inversés d'une même adolescence, l'une réelle, l'autre attardée, mais toutes les deux faites de désirs chimériques, de détestations intempestives, d'ennui, de dégoût, de mélancolie et de jugements à l'emporte-pièce, comme toutes les adolescences... Deux adolescences qui doivent faire place à l'âge adulte : l'oncle en mourant puisqu'il n'a jamais réussi à la dépasser, la nièce en ouvrant les yeux et faisant face à la réalité.
Lire la suite ›
5 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?