Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 7,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Shining (Thrillers) par [King, Stephen]
Publicité sur l'appli Kindle

Shining (Thrillers) Format Kindle

4.4 étoiles sur 5 90 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 7,99
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 14,78 EUR 14,78

Longueur : 422 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Descriptions du produit

Amazon.fr

Quand on propose à Jack Torrance, ancien professeur et ancien alcoolique, un poste de gardien pour l'hiver à l'hôtel Overlook dans les montagnes du Colorado, il croit tenir là une chance de se racheter aux yeux de sa famille. Il s'y installe avec Wendy, sa femme, et leur fils Danny, en espérant profiter de cette occasion pour écrire la pièce de théâtre qui le révélera au monde.

Mais les démons de l'hôtel trouvent en Jack une proie presque trop facile pour poursuivre leur oeuvre de mal, et il faudra le courage et le sixième sens étrange de son fils pour sauver in extremis ce qui pourra l'être. Car Danny possède ce don de lumière de même que l'ancien cuisinier de l'hôtel, Dick Hallorann, et la conjugaison des deux fera reculer les forces du mal. Pendant un certain temps...

Porté à l'écran par Kubrick avec Jack Nicholson dans le rôle principal, Shining est avant tout l'histoire de la lente déchéance d'un homme rongé par la haine. --Lisa B.

Présentation de l'éditeur

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Hotel est tenu pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Beauté, confort, luxe, volupté…L’hiver, l’hôtel est fermé, coupé du monde par le froid, la neige, les glaces. Seul l’habite un gardien. Cet hiver-là, c’est Jack Torrance, un alcoolique qui tente d’échapper à l’échec et au désespoir. Il est venu accompagné de sa femme, Wendy, qui espère, grâce à cet isolement, reconstruire son foyer menacé, et de leur enfant, Danny.
Mais Danny possède le don de sentir, de voir, de ressusciter les choses et les êtres à jamais disparus. Dans les cent dix chambres vides de l’Overlook, le démon est omniprésent. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée, ces bruits de fête qui derivent dans les couloirs, cette vie si étrange qui anime l’hôtel ?

Stephen King est considéré dans le monde entier comme le maître de la littérature d’épouvante. Shining – dont Docteur Sleep est la suite – demeure son roman le plus célèbre, adapté prodigieusement par Stanley Kubrick, avec Jack Nicholson dans le rôle principal.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Joan Bernard.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1729 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 422 pages
  • Editeur : JC Lattès (30 octobre 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00G6DLZTA
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 90 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°2.150 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Alors beaucoup de choses à dire.
J'avais vu le film et je me suis dit que le livre devait être pas mal aussi.
L'erreur c'est le "pas mal" pck il est juste magnifique, super, trop bien (tromal)!
J'avais lu que le film n'avait presque rien à voir avec le livre et que Stephen King avait été très mécontent que ce film soit apparenté à son livre et je l'approuve to-ta-le-ment! Il est vrai que le film était pas mal mais franchement rien comparé au livre il est 1000 fois mieux si ce n'est plus!
Par contre 1000 fois mieux mais il fait aussi 1000 fois plus peur, AMES SENSIBLES S'ABSTENIR!!
Je dis ça pck moi-même je suis une âme sensible et le résultat c'est que je n'ai pas dormi de la nuit les 2 jours pendant lesquels j'ai lu le livre.
C'est véritablement un chef d'oeuvre, écrit à la perfection, on a l'impression (mais c'est pas la réalité hein heureusement) d'être avec eux dans l'hôtel.
Comme le pense si bien Wendy dans le livre, quand un tueur fou nous poursuit on peut le fuir mais que faire quand nous devons nous fuir nous-même?
Il n'y a pas un seul moment où l'on se dit "Bon c'est un peu long là hein", Stephen King a su nous mettre à fond dedans.
Et je me pose une sérieuse question quant à son sujet, pck pour écrire un livre comme celui-ci, il faut pas être fou soi-même?
En tout cas quoi qu'il en soit, même si l'auteur est peu^t-être (surement à mon avis) un psychopathe, c'est A LIRE DE TOUT URGENCE!
1 commentaire 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Barclau TOP 500 COMMENTATEURS le 13 janvier 2010
Format: Poche
Ce roman en dit long sur la relation entre l'écrivain et son œuvre, la façon dont sa vie coule dans ses personnages. Jack Torrance, c'est la version dominée par l'alcool de Stephen King. L'idée de Shining est venu à notre prophète des cauchemars lorsque son propre fils a gribouillé jusqu'à détruire un manuscrit (unique comme le veut la tradition donc impossible à refaire). Stephen King a failli le tuer, et cette histoire lui est venue à l'esprit. Shining, c'est ce qui aurait pu lui arriver. Rajoutons à ça l'alcool, démon du King, qui pourrit tout, même le coeur d'un père aimant, l'œuvre qui obsède son créateur, et surtout un contexte abominable d'isolement, dans un hôtel immense coincé par les congères et les montagnes. Qui ne deviendrait pas fou dans une situation comme celle-là, surtout quand le fils possède le Shining, qui redonne vie aux fantômes séjournant dans l'hôtel, des anciens maffieux et criminels de tout bords...Coincé à trois, nos personnages finissent, ce qui est compréhensible, par ne plus se supporter, et les fantômes tirent parti de l'alcoolisme de Torrance pour qu'il élimine son fils afin d'en libérer l'immense pouvoir. L'ingéniosité du livre, c'est d'avoir donné deux voix (ou voie également) à Jack, une raisonnée, une dominée par l'alcool qui au fur et à mesure du livre prend le pas sur la raisonnée, comme si, à l'instar de la créature qui prendra possession de Jack, elle rongeait l'être jusqu'à ses racines. Un roman d'épouvante, mais surtout une histoire humaine, celle d'une famille bouffée par un fléau.
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Il ne faut pas comparer le livre avec le film, en ce que ce dernier est postérieur au premier, King ayant "rejeté" l'adaptation cinématographique. La différence majeure consiste dans le côté grandguignolesque de l'oeuvre de Kubrick, tandis que le livre joue davantage sur l'ambiguïté psychologique. Ce sont les pouvoirs de la schizophrénie qui me semblent le plus intéressants dans le livre, tant chez Danny que Jack: du même défaut, l'un sait tirer parti, l'autre en meurt. Le morceau d'"anthologie" (et qu'on ne retrouve pas dans le film) est le chapitre intitulé "L'Ascenseur" : car il est rare d'éprouver la sensation d'être soi-même menacé de mort sur simple lecture (l'auteur possède ce talent de façon générale)!
S. King avoue sa dette à E.A. Poe. On pense également à E.S.Fitzgerald pour le côté brillant, absurde, et fantômatique des fêtes de la première moitié du XXè siècle. Pour ces raisons émotives et littéraires , je note 5/5.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
La situation familiale de la famille Torrance est décrite avec de tels accents de vérité, que les illusions fantastiques qui surgissent dans le roman peuvent paraître sinon déplacés du moins amoindri dans leur puissance d'évocation. C'est d'abord un roman sur l'alcoolisme : Jack Torrance reproduit l'univers dans lequel il a grandi et notamment une scène où son père alcoolique bat sa mère à coup de canne sous ses yeux d'enfant. Le pouvoir étrange de Danny le fils de Jack et de Wendy Torrance, par contre, se mêle au récit, et alimente la fiction, en lui donnant la faculté notamment de lire les pensées de ses parents : quoi de plus effrayant pour un enfant d'être au courant des doutes, des peurs, des inquiétudes de ses parents dont l'addiction du père risque de fracasser le couple. Par une sorte de culpabilité intérieure très ancrée, il ne peut supporter que ses parents divorcent, il tient les fils, il se sent au fond de lui fils de l'un comme de l'autre. Et son désespoir que tout bascule dans la violence et qu'il ne peut panser les plaies, retenir la colère viscérale de son père, est terrible. Le roman cite une nouvelle de Poe « le masque de la mort rouge », comme lorsque on tombe les masques et qu'on découvre une réalité horrible.
Le film après la lecture du livre, prend de la valeur : comme quoi Kubrick est un immense visionnaire, mais si le côté famille détruite par l'alcoolisme est peu traité sinon pas, le questionnement de ce film énigmatique est ailleurs, et la force visuelle de certains plans est énorme, le côté temporalité qui fait un va et vient comme l'ascenseur de l'Overlook charge symboliquement le film en ouvrant des lectures et des analyses passionnantes.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents