Acheter d'occasion
EUR 53,55
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par actionrecordsfr
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Un des plus grands magasins indépendants de disques dans le Royaume-Uni. Nous offrons une gamme étendue de singles et d'albums sur CD, vinyle ou cassette. Veuillez accorder 7 jours ouvrables pour que l'ordre - embarqué du Royaume-Uni - vous atteigne. Si vous pouvez nous contacter en anglais, s'il vous plaît, cela aidera à accélérer les réponses. Prenez en considération que les publications britanniques ne sont pas toujours scellées.
1 d'occasion à partir de EUR 53,55
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Shleep

4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client

1 d'occasion à partir de EUR 53,55
Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.

Déballer sans s'énerver par Amazon
Certification « Déballer sans s'énerver par Amazon »
Ce produit est certifié « Déballer sans s'énerver par Amazon ». Le programme « Déballer sans s'énerver par Amazon » vous propose des produits disposant d'un emballage simplifié, facile à retirer sans avoir à s'acharner dessus. N'utilisant que des cartons recyclables faciles à ouvrir et dépourvus de matériaux superflus, les emballages certifiés « Déballer sans s'énerver par Amazon » sont conçus pour être ouverts sans l'aide d'un cutter ou d'un couteau tout en protégeant votre article aussi bien que l'emballage traditionnel.
Voir tous nos produits certifiés « Déballer sans s'énerver ».

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Robert Wyatt


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Album vinyle (1 novembre 1997)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Domino
  • ASIN : B005L3HJAU
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 294.222 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Description du produit

2LP + Bonus Cd Of The Album

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Coup de chapeau à Robert Wyatt, ce survivant, capable de nous sortir un album de cette qualité 24 ans après Rock Bottom. L'ambiance générale de la 2ème partie du CD (à partir de la plage 6) est tout à fait réminescente de l'époque Soft Machine reposant beaucoup sur des cuivres lancinants (dont la fameuse trompette de Bob) et les claviers, surtout piano. Mais l'album réserve des surprises comme le morceau d'ouverture qui aurait pu figurer sur le "pet Sounds" des Beach Boys avec ses choeurs et ses harmonies, et la voix haut perchée de Wyatt qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler celle de Brian Wilson. Le morceau suivant apporte une petite touche de folie, l'on pense aux travaux solo de Syd Barret, le chant en apesenteur de Wyatt y est saisissant. Et puis l'on trouve de réels moments de grace comme sur "Maryan" avec ce chant toujours poignant sur fond de beaux arpèges de guitare tout en simplicité. la tonalité m'évoque le regretté Elliot Smith avant que ne survienne un violon enchanteur illuminant la composition jusqu'à sa conclusion. Les artistes cités ici ont tous en commun avec Robert Wyatt une grande sensibilité sachant distiller une musique mélancolique chargée d'émotion. Celle-ci transpire ici de la 1ère à la dernière note.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 27 septembre 2015
Format: CD
Au rayon des artistes qui ont traversé les époques et les modes sans jamais sembler être atteint par quoique ce soit, Robert Wyatt se pose un peu là. Encore plus si l'on considère son chef d'œuvre des années 90, face solaire d'un ténébreux Rock Bottom sorti plus de 20 ans plus tôt, Shleep.
Avant d'attaquer le vif du sujet, la musique de l'opus, constatons que Robert Wyatt a, une fois de plus, su réunir un prestigieux casting, sans doute le bel humain qu'il est attire-t-il naturellement d'excellents musiciens tels que, pour ne citer qu'eux, les guitaristes Philip Catherine, Phil Manzanera et Paul Weller, le saxophoniste Evan Parker ou de l'ami de longue date, Brian Eno qui a régulièrement collaboré avec le divin barbu depuis le Little Red Record de Matching Mole en 1975. Il faut dire aussi que tous ces gens ne viennent pas pour accrocher un nouveau "nom" à leur c-v, non, ils viennent par admiration et révérence pour un artiste réellement hors du commun.
Et donc, Shleep, seulement 6ème album studio de Robert Wyatt en solo, le premier depuis 6 ans et Dondestan en 1991 (pas son meilleur album d'ailleurs quoique largement racheté par la version revisitée de 1998), quelle merveille d'album ! Heap of Sheeps vous fait penser à du Peter Gabriel ? Pas faux, mais il y a chez Wyatt un côté bricolo et organique que le perfectionniste ex-vocaliste de Genesis ne possèdera jamais. Ca nous donne une chanson rythmée, entraînante où le falsetto gracieux de Robert joue à une espèce de Beach Boy revisité, effet bœuf garanti et sympathique entrée en matière.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Sous formes de différentes pièces bourrées de trouvailles et s'enchaînant harmonieusement, Robert wyatt, nous emmène à bord de son univers étrange, drôle et envoutant. Accompagné de quelques virtuoses qui apportent savamment leurs touches de génies, Wyatt nous livre ici un de ses meilleurs opus depuis Rock Bottom.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Lester Gangbangs TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 3 mars 2013
Format: CD
Et Robert Wyatt, s'il est dans un fauteuil à roulettes, c'est pas pour tourner une comédie pleine de bons sentiments téléthonesques. Et même s'il a un solide sens de l'humour absurde, c'est pas marrant tous les jours ...
Lui le batteur-star des par ailleurs vite devenus pénibles Soft Machine (et encore plus pénibles une fois qu'il les a eu largués au bout de trois disques) qui un soir de biture a confondu porte et fenêtre d'un troisième étage et s'est retrouvé avec les jambes bétonnées pour le restant de sa vie. Y'a des jours, et surtout des nuits, quand bien même compte t-il les moutons, il ne peut pas dormir ... d'où le titre de ce disque.
Donc « Shleep » est une oeuvre inspirée par l'insomnie et la souffrance morale. Je reconnais que présenté comme de la sorte, ça plombe un peu l'ambiance. Bon, fuyez pas tous. Parce que là, attention grande oeuvre, voire chef-d'oeuvre. Et une musique pas déprimante pour deux sous ... Il y a même des fois où l'on se croirait face à des inédits de « Rock bottom », cet OVNI sonore qui avait illuminé de sa classe l'assez pénible milieu des seventies. Particulièrement flagrant sur un titre comme « Was a friend », où l'on retrouve tout ce qui ce qui a fait le génie de Wyatt en 1974 : les synthés mélancoliques, la trompette plaintive, la voix aiguë et fluette ... Faut dire que l'infirme a un joli carnet d'adresses de fans que l'on retrouve sur la plupart des titres (Brian Eno, et pas seulement comme co-producteur), ou sur quelques-uns (l'ex Roxy Music Manzanera, l'ancien Jam Paul Weller, le jazzeux Philip Catherine, ...).
Lire la suite ›
4 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta) (Peut contenir des commentaires issus du programme Early Reviewer Rewards)

Amazon.com: 4.4 étoiles sur 5 11 commentaires
5.0 étoiles sur 5 His Journey Becomes Your Journey 21 mai 2016
Par robert delehanty - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
A Wonderful set of sounds & emotions that make you feel such a natural part of the music.Wyatt is a new discovery for me & I am more than impressed.
4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tripping without acid 17 octobre 2003
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Shleep is one of those mind altering albums that is so subtle, yet powerful, that it changes your entire mental/emotional/spiritual reality without the rational mind even being aware of what's happening. Listen to it straight, all the way through, and I can almost guarantee that by the end you will have entered into a state of very pleasant mind altered conciousness. Who needs drugs when you can listen to music like this?
17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Music for Body AND Mind 13 novembre 2003
Par vxppl - Publié sur Amazon.com
Format: CD
For an album that's as cerebral as it is emotional, Shleep is amazingly enjoyable the first time you hear it, unlike the brittle dreck of self-avowed alternative music that must be listened to countless times to be appreciated. Yet unlike pleasant pop, Shleep reveals new meanings and perspectives each time you listen to it.
Two examples of Wyatt's lyrical brilliance:
(1) In "Was a Friend," the speaker dreams about meeting a former friend. "I almost forgot where we buried the hatchet." As the meeting becomes increasingly uncomfortable, he wonders "Where WAS the hatchet?"
(2)The post-Cartesian musings of "Free Will and Testament," including "So when I say that I know me, how can I know that? / What kind of spider understands arachnophobia?" end not with self-congratulation at asking such questions but with the plea "Let me off please, I am so tired. Let me off please, I am so very tired."
Wyatt's always shone as a collaborative musician, bringing out the best on other brilliant players who in turn bring out the best in Wyatt. EVERYTHING works together here. And Wyatt even seems to bring out the best in reviewers, as the perceptive comments from Amazon and customers here attest. But you don't have to be a Soft Machine junkie or an old school proggie to be moved by Shleep.
Money where mouth is: If you buy Shleep based on anyone's comments here and don't like it after just one listening, e-mail me and I'll arrange to buy your copy for what you paid plus shipping. This offer limited to the first three takers (there are a lot of people who lack discernment).
Let's get Shleep out of the 5-digit Sales Rank.
14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 solar 14 mai 2000
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: CD
`Shleep' has been compared to `Rock Bottom', Robert Wyatt's early masterpiece made after he was paralysed. It's his best since `Rock Bottom', but the comparison goes further than that. `Rock Bottom' seemed to yearn for bodilessness and mobility thro' submergence in moonlit water. But `Shleep''s gorgeous, moving central track, `Alien', longs for the opposite: ascent into the ether, effortlessly supported by air in sunblind instinctual motion. Elsewhere, the delicious `Maryan' is just skybound because of its gorgeous melody; and back on Earth, `Free Will and Testament' again finds Robert wondering what it would it be like `to be not me'. Very varied and - despite insomnia - extremely poised, `Shleep' is a beautiful record. I think it's the best in the progressive rock genre for the last 20 years.
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 This is a fun title. 10 juillet 1998
Par Robert Carlberg - Publié sur Amazon.com
Format: CD
"Shleep" is heaps of fun, especially if you've been following Mr. Wyatt's career through Soft Machine, Matching Mole, and his plethora of guest appearances with anybody and everybody. During the late 70's Robert was mostly silent, and in the 80's turned to some fairly heavy-going political content, so it's amazing in a way that "Shleep" picks up right where he left off 20 years ago. It's light and fun and funny and insightful, and could be "Rock Bottom II" except that it's a heck of a lot less depressing.
Highly recommended, even if you don't adore the man.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Rechercher des articles similaires par rubrique