Acheter d'occasion
EUR 75,63
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedié du Royaume-Uni. Ancien livre de bibliothèque. Quelques signes d'usage, et marques à l'intérieur possibles. Sous garantie de remboursement complet. Votre achat aide a lutter contre l'analphabetisme dans le monde.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Silmarillion Relié – 24 mai 1993

4.3 étoiles sur 5 140 commentaires client

Voir les 9 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 168,00 EUR 167,00
Relié, 24 mai 1993
EUR 75,63
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 39,93

Harry Potter Harry Potter

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Présentation de l'éditeur

Publié quatre ans après la mort de J.R.R. Tolkien (en 1973), Le Silmarillion raconte la création de l'univers du Seigneur- des Anneaux, dans des textes auxquels Tolkien travailla pendant près de soixante ans, porté par l'espoir de parvenir à achever ce récit des Jours Anciens et à le publier en même temps que Le Seigneur des Anneaux dont il forme l'arrière-plan et explique nombre d'allusions énigmatiques et fascinantes. On trouvera donc, aux côtés du Silmarillion - qui relate la lutte des Elfes et de Morgoth pour les Silmarilli, les joyaux fabriqués par Fëanor, et les conséquences dramatiques de cette guerre pour les Elfes -, un récit de la création du monde (Ainulindalë), l'histoire de la Chute de l'Ile de Nùme-nor, une description des Anneaux du Pouvoir qui éclaire directement Le Seigneur des Anneaux et de nombreuses informations sur les langues elfiques. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

Les Premiers jours du Monde étaient à peine passés quand Fëanor, le plus doué des elfes, créa les trois Silmarils. Ces bijoux renfermaient la Lumière des Deux Arbres de Valinor. Morgoth, le premier Prince de la Nuit, était encore sur la Terre du Milieu, et il fut fâché d'apprendre que la Lumière allait se perpétuer. Alors il enleva les Silmarils, les fit sertir dans son diadème et garder dans la forteresse d'Angband. Les elfes prirent les armes pour reprendre les joyaux et ce fut la première de toutes les guerres. Longtemps, longtemps après, lors de la Guerre de l'Anneau, Elrond et Galadriel en parlaient encore. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Relié Achat vérifié
État neuf, juste parfait pour une collectionneur comme moi, Vraiment le top du top, je recommande chaudement pour tous fan de J.R.R Tolkien
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 4 octobre 2001
Format: Poche
Le Simarillion constitue, pour tout amoureux de l'univers de Tolkien souhaitant élargir ses connaissances, le livre de référence. En réaction au commentaire d'un internaute, comparer l'intrigue du Simarillion au Power Rangers, fait plutôt montre d'une indigence culturelle criante.
A l'image de ce qu'est Citadelle dans l'oeuvre de St-Exupéry, le Silmarillion ne se lit pas comme un roman avec une intrigue simple, quelques héros et un dénouement, mais plutôt comme un récit biblique avec la genèse du monde créé par JRR Tolkien.
Le Simarillion démontre s'il en était besoin toute la force créatrice de Tolkien et permet de comprendre pourquoi des dizaines de millions de lecteurs de tous pays ont été fascinés par un univers fantastique mais tellement crédible et cohérent. L'extême érudition de l'auteur se manifeste surtout dans le domaine philologique, puisque, Tolkien a inventé de nombreux langages et poussé le perfectionnisme a imaginé l'évolution de ces mêmes langues dans le temps en tenant compte de leurs interractions...
En un livre Tolkien réussit le tour de force de réinventer l'équivalent d'une mythologie grecque, mais beaucoup plus riche et captivante... Chapeau
1 commentaire 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
Moins connue que la trilogie du "Seigneur des Anneaux", la légende des Silamrils mérite toutefois qu'on s'y arrête. Récit d'une antériorité immémoriale, le Silmarillion donne à connaître, à goûter et à rêver les temps mythiques du Premier Age. Le livre débute par la narration de la création du monde, en musique, dont les harmoniques résonnèrent en bien tandis que les dissonances enténébraient l'oeuvre finale. Cette partition malmenée est un chef-d'oeuvre littéraire. Boudé par le public du Seigneur des Anneaux, Le Silmarillion n'en apparaît pas moins être la clef de voûte mythologique de toute l'oeuvre de Tolkein. Un livre fondamental.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Carcharoth COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 8 septembre 2005
Format: Poche
Ce livre, que l'on peut lire sans avoir lu les autres oeuvres de Tolkien (bien que ce ne soit pas recommandé) est en quelque sorte la génèse, le texte créateur du monde que l'on peu apercevoir dans le seigneur des anneaux, ou les contes et légendes inachevées. On y découvre comment sont apparuent les elfes, les humains, les orcs, et bien sur les nains. Christopher Tolkien a réussi la un travail trés efficace et de trés bonne qualité en rassemblant les textes, les bribes de textes que Tolkien avait écrit avant sa mort. Un livre parfois très romanesque, et parfois un peu long dans ses descriptions (un peu dans le style d'Homère dans l'Illiade) mais qui se lit tout de même bien si on est fan de l'univers de Faërie et de la terre du milieu.
Remarque sur ce commentaire 36 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Avant la sortie tant attendue par nombre de fans du premier épisode de la trilogie du Seigneur des Anneaux en décembre, j'ai voulu m'offrir une petite virée dans le monde imaginaire créé par ce grand monsieur qu'est John Ronald Reuel Tolkien. Ayant déjà lu le Seigneur des Anneaux, que je compte relire par la suite, c'est tout naturellement que je me suis tournée vers le Silmarillion pour débuter cette épopée littéraire.
Le Silmarillion a été publié quatre ans après la mort de l'auteur. Cette œuvre a été mise en forme par son fils, Christopher Tolkien. Il s'agit en fait d'un recueil de textes, arrangé par ce dernier afin d'établir une suite cohérente. Le Silmarillion comporte ainsi cinq textes :
• Ainulindalë est un très beau texte très court qui nous conte la création du monde par Eru (Ilùvatar) et par les Ainur, les Bénis.
• Valaquenta, également très court, décrit les Valar (les Ainur qui sont descendus sur Arda, le Royaume de la Terre) et les Maiar (les sujets des Valar, leurs aides et leurs serviteurs) d'après les récits des Eldar (le Peuple des Etoiles, c'est-à-dire les Elfes)
• Quenta Silmarillion est le cœur du recueil et le plus long de tous ces textes : il nous conte la naissance des Premiers-Nés, les Elfes, leur séjour à Valinor, le pays des Valar, également appelé le Royaume Bienheureux. Le centre du récit est l'histoire des Silmarils, des joyaux créés par Fëanor, l'un des premiers Elfes, au pouvoir immense, car ils contenaient la Lumière de Valinor.
Lire la suite ›
5 commentaires 223 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
Illustré par Ted Nasmith, voici le plus bel écrin dont pouvait rêver tout amateur de beaux livres en général et de l'œuvre de J.R.R. Tolkien en particulier.
Réellement impressionnantes lorsqu'il s'agit de décors et d'effets spéciaux (brouillard, feu et tempête par exemple), les illustrations pêchent un peu en ce qui concerne les personnages et tous les êtres vivants en général, à la fois figés et peu à leur avantage. Je leur préfère personnellement celles d'Alan Lee, que l'on trouve sur les autres volumes de la collection. Elles rendent néanmoins la lecture du présent recueil fort agréable, surtout que celle-ci est bien plus abstraite que celle des autres écrits du maître.

En troisième position dans l'œuvre de J.R.R Tolkien en termes de célébrité, le « Silmarillon » sera en vérité achevé et publié à titre posthume par son fils Christopher. Il s'agit en fait d'un gigantesque recueil de notes sur les origines de la « Terre du Milieu », que l'écrivain tenta de rédiger à la fin de sa vie sous la forme d'une série de nouvelles. Cet ensemble plutôt inégal a le mérite de donner la toile de fond de « Bilbo le Hobbit » et du « Seigneur des Anneaux », et d'en expliquer les nombreuses allusions en ce qui concerne le lointain passé de cet univers étendu. Du coup, pour mieux en démontrer l'importance et l'ambition, le « Seigneur des Anneaux » tout entier tient, sous la forme d'un résumé, dans un court chapitre final du « Silmarillion ».
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique