Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Cloud Drive Photos En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

  • Silo
  • Commentaires client

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
79
4,0 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:23,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 juillet 2017
Je viens de finir la trilogie et franchement j'en reste scotché ! je la classe dans le top 3 de mes sagas préférées, au côté de Fondation d' Asimov et du cycle des Xeelee de Baxter. Je recommande !!!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2017
Un roman SF qui nous tient en haleine du début à la fin, impossible à lâcher ! J'ai hâte de lire la suite !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
D'abord une nouvelle sur Internet puis rallongée et auto publiée pour finir sur un petit pavé de 576 pages au succès mondial.

La seule vie humaine connue semble être confinée dans un silo sous-terrain depuis des générations, le reste du monde est devenu inhabitable. Quand le shérif rompt la règle ultime et demande à sortir, sa fin est programmée. En remplacement, Juliette, une mécano futée remporte les suffrages. Mais elle a un défaut, quand elle cherche, elle trouve et quand elle commence, elle finit. Tous les secrets et les non-dits qui permettent de maintenir la stabilité et la paix sociale risquent de voler en éclat et provoquer des émeutes. Et ce ne serait pas la première fois.

On retrouve dans ce livre, les problèmes classiques qui émaillent les romans des vaisseaux générationnels (mes dernier lus : l'Arche de Baxter, Destination Ténèbres de Robinson ou la très bonne mini série dernièrement diffusée : Ascension). Perte d'information entre les générations, solipsisme, promiscuité et contradictoirement isolement, refus de la version officielle, théorie du complot, désir d'émancipation etc.
Les méchants seront cette fois les membres du DIT (Département Info Technologie : j'ai mis du temps à trouver la signification de l'acronyme), les élites des serveurs informatiques.

Ce roman n'est pas un livre à suspense ou à action débridée. Très rapidement le secret de l'extérieur est dévoilé et « l'autre » secret semble presque couler de source.
Difficile d'insuffler un vent épique dans un lieu confiné, et justement crée pour renforcer l'isolement, la limitation du partage de l'information et donc la stabilité de la société.
Et pourtant, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Par son style fluide et très accessible, avec ses descriptions minutieuses, ses personnages assez bien dessinés, l'auteur a su faire de son histoire un véritable page turner, où si les enjeux sont connus d'avance, le devenir de nos héros nous importe. L'absence de délires existentiels et théories philosophiques plus ou moins fumeuses jouent beaucoup aussi à la compréhension du texte et à son côté « littérature facile ».
L'ambiance de lecture n'est pas aussi sombre que pourrait le laisser penser la quatrième de couverture.

Je n'ai personnellement pas trouvé d'incohérences, d'irréalisme graves et/ou rédhibitoires. (bon le temps pour parcourir tout le silo semble un peu exagéré, ou alors chaque étage fait 50 mètres de haut, mais quel intérêt ? ) Je n'ai pas trouvé de longueurs m'ayant forcé à lire en diagonale (ce qui m'arrive quand je m'ennuie).

En résumé, un livre qui se lit rapidement et très facilement malgré son volume. Une histoire, à défaut d'être passionnante, réellement divertissante.
La préquelle (Silo Origine) et la suite ( Silo Générations) restent dans ma PAL...
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2017
Au milieu du XXIe siècle, une mystérieuse apocalypse a rendu la surface de la Terre inhabitable et exterminé quasiment toute la population mondiale.

Les survivants ont trouvé refuge dans un immense silo souterrain de près de 150 niveaux, qu’ils occupent depuis plusieurs générations. Au sein de ce silo, la vie a repris son cours, la société s’est réorganisée, à l’abri de l’atmosphère irrespirable du dehors et des vents corrosifs qui soufflent à la surface.

Malgré cela, certains continuent de croire qu’une vie hors du silo est possible. Considérés comme une menace pour l’équilibre de la société souterraine, ils sont punis en obtenant ce qu’ils demandent : sortir du silo.

Un mystère entoure ce châtiment mortel. Depuis que le silo existe, aucun des condamnés n’a jamais négligé d’accomplir la dernière mission qui lui était confiée : nettoyer les capteurs d’anciennes caméras de surveillance, placées au sommet du silo et qui constituent pour ses habitants leur seul lien visuel avec la désolation extérieure. Pourquoi ces « nettoyages » ? Nul ne le sait…

Autopublié sur Amazon en 2012, Silo rencontre immédiatement un immense succès. Qui ont poussé son auteur, Hugh Howey, à le transformer en trilogie, en publiant ensuite Silo – Origines, qui se déroule avant le premier opus et Silo – Générations, qui en est chronologiquement la suite immédiate.
Le roman n’est certes pas déplaisant, mais rien n’explique l’engouement qu’il a suscité auprès des amateurs de science-fiction. La dystopie post-apocalyptique qui en est le thème n’a absolument rien d’original, pas plus que la manière dont le récit est construit. L’intrigue se met en place d’une manière très conventionnelle. Le suspense est présent à certains moments, mais sans jamais être haletant. Je ne me suis jamais véritablement ennuyé, mais je n’ai jamais non plus achevé un chapitre pour me précipiter sur le suivant sans pouvoir attendre.

Dans le même ordre d’idée, les personnages ne sont ni totalement dépourvus de charisme ni particulièrement attachants. Il en va de même de l’atmosphère, qui n’est pas mal rendue mais par laquelle je ne me suis jamais vraiment senti enveloppé.

Le style enfin reste dans la moyenne des œuvres de SF. Il n’est pas bâclé, mais il n’est pas non plus ce sur quoi l’auteur a misé tous ses jetons pour séduire ses lecteurs.

Bref, un ouvrage de science-fiction qui a pour principale caractéristique de n’être mauvais en rien, ce qui constitue en fin de compte… son principal défaut.

Je ne me suis pas véritablement ennuyé en lisant Silo, mais je ne me précipiterai certainement pas toutes affaires cessantes dans les 2 autres volumes de la trilogie.

Découvrez mes autres critiques sur mon blog : L'Ivre Lecteur
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai découvert cette petite pépite dans la bibliothèque de mon gendre !
Et me voilà plongée dans un univers qui m'a happée et dont j'ai eu du mal à décrocher.
>
Nous sommes dans un futur très lointain.
La terre est recouverte de poussières toxiques... Des vents violents et porteurs de mort soufflent sur ce désert apocalyptique... Des nuages noirs cachent le soleil... Il ne reste plus rien de ce que nous connaissons !
Tout un peuple a trouvé refuge dans un silo géant et enterré et vivent à l'abri de tout dangers radioactifs.
>
C'est le récit de la vie des descendants de ce peuple que nous allons suivre dans ce livre.
De leur histoire, de leur origine ils en ignorent tout.
De la surface de la terre ils ne connaissent rien.
Ceux qui travaillent et vivent aux niveaux supérieurs peuvent en avoir un aperçu en regardant les images projetées par d'antiques caméras, les autres, ceux du 140ème et peut-être plus profond encore n'ont que peu le loisir de se taper tous ces étages pour aller voir la surface sur ces écrans géants.
Et puis voir quoi d'ailleurs ?
>
La vie dans le silo est régie sur n'importe quel modèle... Un maire, une police, des écoles, des nurseries, tous les corps de métier, des "cols blancs", des ouvriers, des serres, des cimetières et j'en passe !
Les naissances sont règlementées et contrôlées, ce qui se comprend lorsque l'on vie en milieu confiné.
Il y a ceux qui se complaisent dans cette vie et il y a les autres...
Ceux qui prennent les non-dits pour des mensonges, ceux qui cherchent des explications, ceux qui doutent, ceux qui veulent comprendre...
Et ce sont les aventures de ces derniers que nous allons suivre avec passion !
Le soit disant danger qu'ils représentent pour leur société... Les dangers qu'ils encourent eux même !
Le modèle de vie qu'ils refusent de suivre, leur lutte pour parvenir à un avenir meilleur, la mort qui frappe, le courage qui unit...
L'intrigue est à la fois psychologique, politique et policière.
>
Je ne connaissais pas cet auteur, je n'ai pas lu sa nouvelle, je suis donc entrée dans ce livre avec une œil tout "neuf".
Mes pensées n'étant nullement polluées par des comparaisons avec d'autres auteurs du même style, j'ai pu me glisser dans la peau des personnages avec une facilité déconcertante et avec avidité !
Ce livre je l'ai dévoré !!!
Dès que j'avais une minute de libre c'était pour lire, tellement je m'étais attachée aux personnages... Tellement j'avais hâte d'en connaître le dénouement !
>
J'ai a-do-ré !!! Et je suis heureuse de pouvoir lire le tome deux de cette trilogie dès que j'aurai terminé ce commentaire !
22 commentaires| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Silo est un livre de science fiction assez épatant. Il apparait sous un jour assez simple et classique du monde de la SF: les hommes tentent de survivre dans un environnement restreint car la Terre est inhabitable, cependant, certaines personnes semblent en savoir plus que d'autres. Autant dire qu'on a déjà lu ce genre de livres. Alors pourquoi Silo est-il si bon?
D'abord parce qu'être classique, ce n'est pas forcément être mauvais, au contraire, faire dans le classique et y exceller, c'est une gageure et un vrai plaisir pour le lecteur, et Hugh Howey montre qu'il maitrise la matière. Par ailleurs, l'écriture est superbe: fluide, cinématographique, mais avec la pointe de littérature qui fait que le plaisir du lecteur est titillé page après page. On pourra reprocher à l'auteur quelques tics, comme les phrases chocs en fin de chapitre qui relancent le suspens en permanence, mais plutôt que de lui reprocher d'appliquer une formule, on est en droit de se dire qu'une formule qui procure du plaisir, c'est avant tout du plaisir.
Et puis, derrière l'aspect classique, il y a aussi une histoire avec de vrais rebondissements inattendus. Les personnages ne sont pas tous éternels, si bien que le suspens fonctionne vraiment. On pourra reprocher à la fin d'en faire un poil trop, on pourra reprocher un peu de manichéisme, mais le tout fonctionne tellement bien qu'on finit par oublier les petits défauts pour se concentrer sur l'ingrédient le plus important: le bonheur que procure le livre.
Enfin, comme dans tout bon livre de SF classique, Silo pose des questions aux lecteurs. En dire plus, ce serait en dire trop pour ceux qui n'ont pas lu le livre. Mais le livre laisse des traces en nous, et c'est tant mieux. Autant dire que la suite (dont la traduction devrait sortir prochainement) est attendue avec impatience.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2017
Attention ce Hugh Howley est un bon ! Pour son 1er roman il faut avouer qu'il tape fort : une idée de départ aussi intéressante qu'originale, animée par de nombreux personnages forts et attachants, un cadre oppressant et parfaitement dépeint dans une ambiance post-chaos étouffante. SILO est écrit sur un rythme très prenant, l'auteur enchaîne les paragraphes courts relatant des histoires qui se croisent, s'entrecroisent, agrémentant un suspense de tous les instants qui nous pousse à dévorer ces 600 pages en quelques jours à peine ! Un vrai bon roman de SF post apocalyptique original, percutant de par son rythme rapide et son suspense parfaitement maîtrisé. Foncez !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juillet 2017
Difficile de comparer Hugh Howley à Isaac Asimov ou à Arthur C Clarke ! L'histoire nous le dira ! Mais ce livre est passionnant et, il faut l'espérer, non prémonitoire ! Le début m'a laissé craindre de retrouver des romans de SF déjà lus : une population enfermée sous terre, un secret à l'extérieur que certains personnages créés par Howley vont s'efforcer de découvrir.... bof, ça commence mal...
Mais très vite l'histoire sort du "déjà vu" pour devenir passionnante, inédite, effrayante même d'un certain point de vue... Pas question de vous révéler la suite, bien entendu ! ce premier tome est bourré de références implicites à la littérature et à l'histoire humaine, sans jamais masquer quoi que ce soit de l'histoire ! Il est très bien écrit (et traduit) et il m'a fallu rapidement commander les tomes 2 et 3 pour pouvoir lire la suite.
J'ai prêté ce livre à des amis, pas vraiment fans de SF. Ils l'ont également trouvé passionnant !
A lire absolument ! Ce sera probablement une trilogie de référence de la SF !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2017
En avancent actuellement dans le livre l'envie de savoir plus est croissante! Bon bah amazon veux que j'ecrive un peux plus bah j'y vais salut ca va les zamis lecteurs achetez ce livre big up a hugh howey sa facon d'ecrire j'adore voila j'espere amazon boude plus mtn
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2014
Je vais être bien plus sévère que Fabrizio qui a également levé le lièvre, mais le scénario de ce roman n'est en rien original.
C'est une mise a l'écrit de la partie souterraine d'un jeu-vidéo d'anthologie pour tout joueur PC a savoir Fallout 3 et sa suite New Vegas avec un tout petit rajout de nettoyage de caméra et des radiations remplacées par du gaz. Peut-être pour compliquer un éventuel procés je l'ignore.
On pourrait contester que dans deux univers traitant d'infrastructures souterraine après un anéantissement à la surface, on va forcément passer par des lieux communs inévitables, des situations prévisibles comme les inondations, les fermes hydroponiques etc... : pas ici. Il y a trop de similitudes pour que les détails évoqués soit le fait du hasard.
Le père veuf de l'héroïne, médecin mais distant avec sa fille, l'organisation sociale stratifiée et codifiée par des combinaisons de travail de couleur, le bricolage permanent pour faire fonctionner l'ensemble, la confection artisanale d'objet divers et variés, le superviseur ici directeur du DIT... quand vous lisez la description des lieux ou des personnages vous ne pouvez pas voir ce que vous aviez vu a l'écran avec le jeu. La salle des serveurs conforme au bunker de la confrérie dans fallout NV. Les trames principales, les rebondissement et la vie des silos sont la compilations de toutes les mini-histoires internes des abris visités dans le jeu.
Il est impossible que l'auteur n'est pas...puisé on va être gentil, dans le jeu pour produire son livre, qui ne devait pas en être un au départ d'ailleurs, ca se sent dans la continuation car si le début est vraiment prenant dans l'écriture, jusqu'au bannissement de l'héroïne, les ressort ou le déroulement suivants sont nettement plus standard.

Alors ce n'est paradoxalement pas un mauvais livre, un mauvais moment de divertissement ou de lecture.
C'est la retranscription écrite de quelqu'un qui, comme moi a particulièrement aimé Fallout pour son ambiance, sa profondeur, son horreur peut-être bien aseptisée dans le livre. Donc deux étoiles pour la mise en page non avouée et cinq pour les scénaristes de bethesda,
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici