EUR 23,89
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Slaves & Masters [Import anglais] Enregistrement original remasterisé, Import, Edition limitée

4.0 étoiles sur 5 13 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
7 neufs à partir de EUR 12,28 3 d'occasion à partir de EUR 18,76
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Deep Purple


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Slaves & Masters [Import anglais]
  • +
  • Purpendicular
  • +
  • Rapture of The Deep
Prix total: EUR 40,85
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (5 février 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Edition limitée, Enregistrement original remasterisé, Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B00AG471IE
  • Autres versions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 13 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 117.862 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
Apprêtez-vous à devenir le prochain champion olympique de lancer du " disque " vu le vol supersonique que va effectuer votre précédente édition de Slaves and Masters ! Friday Music a encore fait du bon boulot. Là où saturait allègrement un son froid et parfois sans âme sur le précédent pressage, cette version deluxe lève le voile sur une production chaleureuse. Oui vous avez bien lu. Les niveaux d'époque semblent avoir été retrouvés preuve en est le Hammond de Jon Lord au son chaud mais incisif tel un matou repu prêt à engloutir une souris de plus et la basse de Rog' enfin sortie des ténèbres analogiques : écoutez un peu comment le musicien conduit littéralement Fire in the Basement. Je ne vais pas analyser " track by track " mais on peut ici et là se réjouir des explosions de toms et cymbales de Paice sur le break de Wicked Ways, de la caresse soyeuse des claviers de Lord sur Truth Hurts ou encore de l'infernale intro du même sur The cut runs Deep. En bonus, l'immense face B Slow down Sister ( mais Ritchie, pourquoi face B ???!!! ) longtemps indisponible en cd excepté sur le coffret U.S Shades puis une version edit plus que dispensable de Love conquers All, plus courte mais toute aussi euh naze. Par contre je me demande pourquoi Friday n'est pas allé chercher Fire, Ice and Dynamite qui illustrait la vidéo Heavy Metal Pioneers. La honte peut-être ? Non je plaisante !
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Deep Purple est un groupe compliqué. Le groupe a vécue de si nombreux remaniement de personnel depuis sa création que parvenir à faire le(s) bon(s) choix dans sa discographie est un vrai casse tête.

Dans quel contexte "Slaves and Masters" a-t-il été enregistré ? Je vous résumerai la situation en vous disant que Ian Gillan (le chanteur emblématique de la formation) ayant provisoirement claqué la porte du groupe peu avant la réalisation de de cet album, c'est finalement Joe Lynn Turner qui assure (et croyez moi, il assure !) l'intérim ici, le temps de ce court épisode aux accents de Rainbow.
Enfin, je vous dis ça moi ! Seulement parce que je sais que Joe Lynn Turner avait déjà collaboré auparavant avec le génial (autant qu'ombrageux) Richie Blackmore au sein de son propre groupe. Ben oui ! Richie aussi avait déjà claqué la porte de chez Deep Purple quelques annés auparavant. Vous suivez ?
Quoique je m'étais déjà renseigné en lisant les nombreux articles relatifs aux disques de l'un ou de l'autre, mais cette demi vérité quant à savoir si il s'agissait là d'un vrai disque de Deep Purple ou d'un faux Rainbow, tout ça à vrai dire, je m'en moquais (et m'en moque toujours) un peu.
Le fait que je connaisse si mal la musique de ces deux formations m'aura-t-il rendu plus tolérant, tout en jouant en ma faveur ? Toujours est-il que ce disque, découvert sur le tard (22 ans donc après sa publication), aura été pour moi un enchantement du début à la fin.
Lire la suite ›
10 commentaires 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 23 septembre 2014
Format: CD
Quelle drôle d'idée ! Gillan parti, ou viré selon qui raconte l'histoire, les quatre membres restants du Deep Purple Mark II recrutent l'ex-Rainbow Joe Lynn Turner, celui-là même qui avait été choisi par Ritchie quand l'envie le prit d'orienter son Arc-En-Ciel vers des cieux plus charto-compatibles. Vraiment, une drôle d'idée...

Ca commence d'ailleurs dès la première chanson, King of Dreams, où Deep Purple n'a jamais aussi sonné aussi FMiné, refrain à l'américaine inclus. Pas mauvais mais, outre quelques indices (dans les claviers surtout), on a franchement l'impression de tomber sur une chute de studio de Straight Between the Eyes ou Bent Out of Shape, étrange. A la limite, le suivant est pire avec sa rythmique qu'on croirait empruntée à Def Leppard et sa partie de chant calibrée pour les radios rock américaines grand public où on peut envoyer un peu de bois mais juste pour cheminer sur les highways. On retrouve Deep Purple sur le shuffle Fire in the Basement, un bon hard rock à défaut de mieux qui, chanté par Gillan, aurait sans doute fait illusion, là, moins. Truth Hurts aussi se rapproche du son Purple des 80s et notamment d'un Perfect Strangers "light" sans toutefois en posséder la puissance ou la qualité mélodique, suivant.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique