1 de collection à partir de EUR 63,89
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 11,99

Small Change Import

5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client

1 de collection à partir de EUR 63,89
Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.

Déballer sans s'énerver par Amazon
Certification « Déballer sans s'énerver par Amazon »
Ce produit est certifié « Déballer sans s'énerver par Amazon ». Le programme « Déballer sans s'énerver par Amazon » vous propose des produits disposant d'un emballage simplifié, facile à retirer sans avoir à s'acharner dessus. N'utilisant que des cartons recyclables faciles à ouvrir et dépourvus de matériaux superflus, les emballages certifiés « Déballer sans s'énerver par Amazon » sont conçus pour être ouverts sans l'aide d'un cutter ou d'un couteau tout en protégeant votre article aussi bien que l'emballage traditionnel.
Voir tous nos produits certifiés « Déballer sans s'énerver ».

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Tom Waits


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Album vinyle (27 août 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Rhino
  • ASIN : B003AYBCDC
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 117.530 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Tom traubert s blues four sheets to the wind in co
  2. Step right up
  3. Jitterbug boy
  4. I wish I was in new orleans
  5. The piano has been drinking
  6. Invitation to the blues
  7. Pasties and a g-string
  8. Bad liver and a broken heart
  9. The one that got away
  10. Small change
  11. I can't wait to get off work
  12. Invitation to the blues
  13. Pasties and a g-string
  14. Bad liver and a broken heart
  15. The one that got away
  16. Small change
  17. I can't wait to get off work

Description du produit

Description du produit

SMALL CHANGE

Critique

La réussite de Small Change (quatrième album de Waits, et éminence incontestée de cette période), se construit d’abord dans l’agencement des chansons. Pour que les choses soient claires, on bénéficie du chant et du piano en première ligne (c’est-à-dire l’inspiration, la tension de l’imaginaire, le charisme), et tout le reste derrière.

La bonne idée, naturellement, est que tout ce reste est constitué d’un brillant trio de jazz (le bassiste Jim Hughart, le saxophoniste Lew Tabackin, et la merveilleuse batterie de Shelly Manne, qui frappa – tout de même – sur des tambours dans le grand orchestre de Stan Kenton, à l’immédiate après-guerre), auquel s’adjoigne ici ou là une pincée de section de cordes.

La deuxième qualité majeure de l’entreprise réside dans la quasi perfection de composition dans laquelle évolue désormais Waits, dessinant un étrange univers, où se croisent les ombres tutélaires de Louis Armstrong (pour la voix), et l’imaginaire du cinéma – en série B et en noir et blanc – des années cinquante (pour la voie). Un disque appréhendé comme si le jazz était de la poésie, et la poésie de la musique, ce qui n’est pas irraisonné, et offert dans un écrin, ciselé par le photographe Joel Brodsky (entre beaucoup d’autres responsable de l’iconographie du premier album des Doors). Malgré quelques moments précieux (« The Piano Has Been Drinking (Not Me) », Small Change ne fera qu’une timide incursion dans les charts américains (quatre-vingt-neuvième position).  

Christian Larrède - Copyright 2017 Music Story

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Un album de grande classe , hors du temps ( déjà , à l'époque , il l'était ) ... En général , le blues et le jazz , tels qu'encensés par les puristes , m'ennuient profondément ! Je préfère nettement leurs dérivés ( rythm' and blues , soul et rock and roll ... ) . Tom Waits a l'immense talent de désacraliser ces musiques estimables mais un peu "crispées" pour y mêler son romantisme , son spleen , ses rêves américains de vieux cinéma ( la pochette copie une des scènes du film noir : The Big Combo ) et sa nostalgie des jolies femmes en robes du soir , attendues dans les halls d'hôtels ( on pense aussi à la peinture d' Edward Hopper ) . L'imaginaire fonctionne à plein avec des titres comme "Tom Traubert's Blues" , "Invitation to the Blues" ( hello , Julie London ! ) ou les sublimes "Jitterbug Boy" et ( surtout ) "I Wish I was In New Orleans" , récemment massacrée par Scarlett Johansson , qui devrait se contenter d'être belle et sublime , dans ses films ... Très bon album donc , pour ceux qui veulent savoir à quoi ressemble le bonhomme , pourquoi il est un mythe de la musique américaine et pourquoi sa musique est si unique .
7 commentaires 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Découvrir "Small Change", c'est d'abord être carrément abasourdi par "Tom Traubert's Blues", la composition d'exception située au début de l'album. Dès le départ, on rend les armes en face de cette voix et de cette mélodie bouleversantes avec lesquelles Tom Waits propulse définitivement sa destinée hors des sentiers battus en 1976. Histoire de ne pas desserrer l'étreinte, il nous assène ensuite un "Step Right Up" à la dynamique infernale, puis, sur un mode plus intime, vient le coup de grâce avec "Jitterbug Boy". "Small Change", ce sont les 15 minutes de cette trilogie géniale, auxquelles succèdent 8 autres perles qui vous feront dire à l'issue de la dernière note que cet album est débordant de bien autre chose que de simple musique. Avec son seul piano, ou formidablement accompagné par Jim Hughart (contrebasse) et Lew Tabackin (saxo ténor) notamment, Tom Waits nous emmène au cœur de sa vie cahotique et déglinguée à l'aide de textes superbement inspirés. Et quand quelques arrangements de cordes viennent diversifier et adoucir le paysage musical ("I Wish I Was in New Orleans" ou encore "Invitation to The Blues"), ne se pose pas la question de savoir si le chanteur en fait trop, car sa magie opère là encore et rend dérisoire toute tentative d'ergoter au sujet de son talent. Et que dire du son miraculeux, simplement et directement récupéré sur un magnétophone stéréophonique à deux pistes ! Trente ans plus tard, les aficionados de Tom Waits semblent d'accord pour dire que "Small Change" est l'un des sommets de sa production.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Barclau TOP 1000 COMMENTATEURS le 21 octobre 2009
Format: CD
Rien que pour ce titre cet album est essentiel. Mais ne vous y trompez pas, tout y est magnifique. A écouter le soir par temps de pluie, en voiture de préférence. Il vous pousse une clope au bec, une odeur de whisky arrive, tandis que votre manteau se transforme en imper, et les casquettes en chapeau à la Elliott Ness. Plongée dans une Amérique nocturne, boulevard pluvieux, cave où l'on joue du blues. Un voyage dans une époque intemporelle.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
L'album qui forge la réputation de song-writer de Tom Waits. Des chansons comme "Invitation to the blues" ou "The Piano has been drinking" s'imposent immédiatement comme des classiques de la première période de l'artiste, la plus imbibée et désepérée. Tom va mal, on en doute pas en écoutant "Tom Traubert's Blues", mais sa voix, par contre, n'a jamais été aussi belle et fouillée. L'éclosion jazzy d'un mal de vivre.
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta) (Peut contenir des commentaires issus du programme Early Reviewer Rewards)

Amazon.com: 4.4 étoiles sur 5 131 commentaires
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tom's Finest 7 juin 2014
Par 7-Fold - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
This is the album that first exposed me to Waits and still stands out for me as his finest. Although his earlier records featured a less whiskey-rasped voice (and even some harmonies!), the stories and musicianship in Small Change are more developed (and lack a lot of the experimentalism that characterizes some of his later albums). Call me old fashioned, but I prefer the sound of drums and instruments to tin cans and wooden boxes. The Small Change vocals are the Maginot Line for me. Any raspier and I can't listen. If I were stranded on a desert island and I could take only one Waits album, it would be Small Change. If I could take two, it would be Small Change and Heart of Saturday Night. If I could take three, I would pass and take an extra pair of underwear.
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 With titles like " Bad Liver and a Broken Heart " and ... 12 mai 2016
Par Lavender Moon - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Every song on this cd is a masterpiece. With titles like " Bad Liver and a Broken Heart " and "The Piano Has Been Drinking---Not Me", Waits takes us on his dissipating journey toward "the bottom of a botte of bargain scotch." His ragged vocalizations are reminicent of Joe Cocker and his alcohol-sodden lyrics take me where I would otherwise choose not to go again; to a bar . Alone. Drinking. ( Did i say alone?) Waits uses his ironic humour to create testaments of survival .
5.0 étoiles sur 5 Small-time crooks, strippers, and a drunken piano. 19 juin 2017
Par Ron S. - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
Classic album, one of my personal Top Ten. Some masterfully-written lyrics. Songs like "Invitation to the Blues" and "Small Change" are practically literature, and Waits is a hell of a storyteller. And, with his sandpaper voice and versatile piano style, he creates a smoky, seedy, gin-soaked-wonderland atmosphere like few others. Enjoy!
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 His masterpiece - chances are you already know that. 22 mai 2010
Par McGill - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
I don't think I can conjure up anything great to say about "Small Change" that hasn't already been said. And that's a sad thing because there are so many great things to say about this masterpiece and Waits deserves way more recognition then he gets (which is still a lot, admittedly).

Okay, so here goes. First off, if you like Tom Waits and you don't have this album, just buy it. You've probably heard some of the songs anyway but trust me having this thing around really gets you through emotional catastrophes, and those of Homeric proportions. What I'll do now is simply go through the ones you'll want to hear over and over again.

"Tom Traubert's Blues" - This is that "Waltzing Matilda, go waltzing Matilda with me" song that always gets a lot of pre-performance applause once the audience members hear the familiar opening chords. It's big time, string-powered stuff that brings up a lot of sadness and feeling and whatnot, but really it's just a beautiful song that Waits himself has said is about "throwing up in a foreign country."

"Step Right Up" - You know those guys who stand on soapboxes and hawk cheap jewelry and junk at you as you walk down the sidewalk? That's what Tom does here. The hawking, not the walking. The song is all repeated bass line, drums and Waits' voice--his voice is something else entirely, don't let me get into it--and at about seven minutes or so w/r/t length, it might get tiresome for listeners unfamiliar with Mr. Waits' style, voice and... the _____________ that makes his music what it is. But it's a fun one and humorous at times.

"The Piano Has Been Drinking" - You've probably heard this one. It's four chords that sound kind of drunk and glass-eyed and runs primarily on the lyrics. It's funny, sad, heartbreaking, etc. Kind of those laughs that you sort of feel bad about laughing, y'know? Here Waits describes what sounds like a ratty lounge with shag carpeting, annoying patrons, disdainful waitresses, a vertically-challenged owner and other stuff you'd probably want to avoid but all of which Waits finds recognizable and harrowing all at the same time. Now go on YouTube and find his performance of this song on "Fernwood Tonight," a spinoff talk-show with a script and wacky hosts. They're not really funny but Waits is hilarious and if you like his on-stage antics then you'll like this video, I guarantee. There are also some rare versions of this song that sound a little more harrowing and skeptical floating around on the net, all of which are very interesting as well.

"I Wish I Was in New Orleans" - Now I know I'm nobody okay, sure I get it, but for about as long as I can remember I've hated piano because it was too, I don't know, traditional or something for me. Well, this song got me playing piano. For enjoyment. And I taught myself. Okay, enough self-promotion. This song is magic. It's slow and sort of Louis Armstrong-sounding (Tom's voice on "Small Change" definitely brings Satchmo to mind) and it's simply a great song. Piano, strings, saxophone, bass, drums. Oh, and the Voice.

"Pastries and a G-String" - Don't know what to say about this one except it's funny and it's sort of like "Step Right Up" in the way that's primarily about the Voice. There's that, a drumset and not much else. Mildly inappropriate for children, but what the hell.

"Invitation to the Blues" - A lot of people will tell you "Tom Traubert's Blues" is Waits' epic, grand concert hall magnum opus song or whatever, but really, I think "Invitation..." is better. Generally speaking, I feel that if "Tom Traubert's Blues" is Waits' ballroom diamond, then this track here is the one he plays at the nightclubs and gets everyone feeling pretty much the same way the other one does. Beautiful song. And it's not even really my favorite Waitsian song, it's just one of those longer songs that usually gets a lot of attention.

"I Can't Wait to Get Off Work (And See My Baby)" - The song that got me addicted. Up to that point I'd enjoyed Waits' music very much but when I heard this song, I was hooked. Everything I wanted to hear in music exists in that song. Well, okay, I don't know, but it's a sweet, simple, relatively short track comprised of piano, the Voice, and maybe some bass. Yes, some bass, but lightly; it doesn't stick out and form the backbone of the song as in "Step Right Up." The song is about Waits' experience working in a pizza joint a loooooooooooooong time ago.

I skipped a few tracks for convenience but they're all good--"Bad Liver and a Broken Heart," "The One That Got Away," "Jitterbug Boy," and the title track--and simply, if you're a fan of Waits, chances are you probably already have this one and are imagining yourself bashing my brains in because I didn't duplicate exactly what you think about each of the tracks or I skipped your favorite or I said "Invitation" was better than "Tom Traubert," and if you don't know the songs on this album and would like to hear more of Waits, buy this one for sure. If you're completely new to Waits, go to confession first and then buy this album because first of all it's a great place to start and secondly you're wasting time already.
5.0 étoiles sur 5 I LOVE IT 6 avril 2017
Par Iheartshoes - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
HE'S ONE OF A KIND AND YOU'LL LOVE IT OR HATE IT,
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Rechercher des articles similaires par rubrique