Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Socrate contre Antigone ? : Le problème de l'obéissance à la loi inique en philosophie morale Broché – 2 mars 2005

3.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 43,00 EUR 20,00

Il y a une édition plus récente de cet article:

Socrate contre Antigone ? Faut-il obéir aux lois injustes ?
EUR 17,00
Habituellement expédié sous 3 à 5 semaines.

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

3.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS le 16 mai 2008
Format: Broché Achat vérifié
Cet ouvrage, dont le titre m'a tout de suite attiré, et qui s'est révélé à la hauteur de mes espérances, pose le problème de l'obéissance à la loi, notamment lorsque celle-ci s'avère inique. Vieux problème, susceptible de revenir à l'actualité à tout moment et qui se pose avec encore plus d'acuité dans les nombreux pays où la liberté se trouve encore bafouée tous les jours.
Et une mise en application intéressante et bouleversante à laquelle l'auteur ne se réfère pas mais qui me vient aussitôt à l'esprit, avec Sophie Scholl (voir mon commentaire du film lui rendant hommage), qui a su opposer courageusement obéissance à la loi et obéissance à sa conscience (à laquelle elle fait explicitement référence), en parfaite adéquation avec les conclusions auxquelles aboutit cet ouvrage au terme de démonstrations brillantes appuyées sur la réflexion philosophique.

Le point de départ de cette réflexion consiste à se demander si l'obéissance peut toujours être considérée comme une vertu, comme elle l'était durant l'Antiquité. Pas évident si l'on tient compte de la subjectivité inhérente à la conception des lois et même si la notion d'intérêt général en est la finalité.
Promouvoir la justice plutôt que l'injustice ne suppose-t-il pas, en effet, le primat de la loi morale sur la loi civile, tout en respectant un ordre social minimum, qu'il ne conviendrait pas de fragiliser ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Je suis plutôt déçu du contenu du livre, car le plus intéressant y sont les deux préfaces et surtout la postface du théologien catholique. Le livre est beaucoup trop axé sur Saint Thomas d'Aquin, et en fait il y a bien peu de philosophie grecque (Aristote par ricochet avec St Thomas d'Aquin) et encore moins sur la tragédie grecque. Le style de l'auteur est lourd, pénible. C'est vraiment une souffrance que d'aller au bout. La perspective de parler sans cesse de St Thomas sans jamais citer le Christ montre que l'auteur est probablement passé à côté de son sujet. Passez donc à côté de l'ouvrage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?