Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 6,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Narration Audible Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de la narration Audible pour ce livre Kindle.
En savoir plus

Sortez-nous de cette crise... maintenant ! Format Kindle

3.1 étoiles sur 5 8 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 6,99

Longueur : 284 pages

Ponts de mai 2016 Promo Ponts de mai 2016


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

C’est un cri lancé à ceux qui nous gouvernent. « Sortez-nous de cette crise ! » tonne Paul Krugman, l’éditorialiste du New York Times et Prix Nobel d’économie 2008. « Et sortez-nous en maintenant ! » tant il est clair, selon lui, que les gouvernements occidentaux n’apportent toujours pas les réponses efficaces à la dépression historique qui s’est déclenchée à l’automne 2008. « L’orgueil et les préjugés rendent les dirigeants incapables de voir ce qui devrait pourtant être limpide... », à savoir qu’il faut abandonner la politique d’austérité, « dépenser maintenant et payer plus tard », taxer les hauts revenus, lutter prioritairement contre le chômage et les inégalités, soutenir les populations endettées. En un mot, renouer avec une stratégie keynésienne qui suppose davantage d’inflation. Dans son style accessible, non dénué d’humour, Paul Krugman signe ici un essai important – d’abord parce qu’il retrace toute l’histoire de la crise, expliquant la montée de la dérégulation financière, la façon dont les élites politiques et les économistes néo-classiques se sont épaulés pour juguler toute approche hétérodoxe de l’économie ; ensuite parce qu’il formule, tant à destination des États-Unis que de l’Europe, des propositions concrètes pour sortir du marasme économique et social. Lutter contre la trappe à liquidité, éviter le credit crunch, ne pas oublier qu’une politique de sortie de crise doit plus viser à baisser la valeur de la dette qu’à la rembourser... Une analyse pragmatique et résolument engagée.

En couverture : Photomontage d’après une photo© Mark Harmel / Taxi / Getty Images.

Biographie de l'auteur

Professeur émérite de l'université de Princeton, Paul Krugman a reçu le prix Nobel d'économie en
2008. Cet universitaire réputé est un intellectuel indépendant, au regard incisif, qui s'exprime
chaque semaine dans les colonnes du New York Times. Il est l'auteur de nombreux ouvrages,
parmi lesquels en langue française : La mondialisation n'est pas coupable (La Découverte, 1998 ;
La Découverte/poche, 2000) ; Pourquoi les crises reviennent toujours (Seuil, 2000 ; coll. « Points »,
2012) ; L'Amérique dérape (Flammarion, 2004) et L'Amérique que nous voulons (Flammarion,
2008 ; coll. « Champs », 2009).

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1815 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 284 pages
  • Editeur : Flammarion (6 mars 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00BLKLRPU
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.1 étoiles sur 5 8 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°101.200 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?

Commentaires en ligne

3.1 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Sans déflorer cette riche analyse économique, que penser de sa version rédigée en anglais? À son passif, le livre est vite écrit. Parfois, on dirait même qu'il a été dicté et à peine retouché. On est donc loin des analyses magistrales de Rogoff et autres historiens de l'économie. Mais ce n'est qu'un léger désagrément car, à son actif, les idées de l'ouvrage sont claires et pertinentes. La contribution de son bilan à la compréhension de la situation économique est donc largement positive.
Dans cet opus, on discerne ce que Krugman aime, à savoir Keynes, Roosevelt, un peu Stiglitz et Obama. Et puis il y a le reste. Et là, c'est wagon: il y a les auteurs libéraux (Smith, Ricardo, etc.), les libéraux contemporains, les néolibéraux, Friedman, Bush, les banquiers, Trichet, Bernanke, et tous les autres économistes qui n'ont, selon Krugman, rien compris. L'auteur se plaît d'ailleurs à mentionner des citations, contredites par les faits subséquents, de ses pairs. Je crois même que Krugman, qui est un tribun télévisuel vivace, pourrait être assimilé à un "libéral" aux Etats-Unis, dont la traduction contre-intuitive est "gauchiste". Au reste, Krugman est souvent opposé, dans des débats télévisuels, aux caciques du Parti Républicain américain, dont on comprend que les velléités d'un retour à l'étalon-or s'opposent violemment aux propositions de laxisme économique de Krugman.
Lire la suite ›
4 commentaires 36 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Voilà, tout est dit dans le titre de mon commentaire ...
Vous voulez encore plus mériter de le savoir ?
- Lisez Stiglitz, lisez Dupont-Aignan (L'arnaque du siècle, Les Voleurs de la République ...), lisez Allais, etc...
- Lisez, lisez, lisez ...
Au fur et à mesure, une forme d'évidence prendra forme : nous allons dans le mur, parce que nos "responsables", surtout européens, ont une idéologie délétère qui nous y mène tout droit.
Non seulement notre "maladie" actuelle a été déclenchée par ces Diaphoirius , mais les "remèdes" qu'ils nous imposent sont en train de tuer le malade !
En France, nos deux principaux partis politiques considèrent (et font croire) que cette "médecine" est la seule qui vaille !
Toute autre option est tenue pour être "irresponsable", "populiste", et nous précipiterait dans le chaos.
Rassurez-vous : il y a des gens très sérieux qui pensent le contraire.
Cela vaut le coup d'entendre leur voix.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Pas évident de mettre une étoile au grand Krugman, mais Paul est définitivement à côté de la plaque dans ce livre.

Sur la méthode tout d'abord, on contestera, comme cela a été fait par un autre lecteur, la parabole de la crêche qui ne tient pas car il manque trop de paramètres pour l'étendre à l'économie globale, notamment les capacités d'emprunt qui génèrent de la liquidité, l'ouverture des marchés, etc. Par ailleurs, il est étonnant que, pour appuyer ses propos et à l'instar du dernier Stielglitz, Krugman appuie sa démonstration en expliquant que les extrêmistes libéraux ou conservateurs ont tort. Krugman aurait été plus crédible en démontant les arguments des modérés centristes qui ne suivent pas sa direction.

Sur le fond, on aimerait y croire à son joli conte de fées, à Paul. Mais ça ne marche pas. La croissance presse-bouton grâce à la dépense publique, c'est tout simplement irréaliste.
Premier point, Krugman reconnaît que les expériences prouvant sa théorie sont rares et se limitent grosso modo à la WW2 et la guerre de Corée. 280 pages pour nous expliquer qu'il nous faut une bonne guerre, c'est long! Blague en coin, si la WW2 a permis aux USA de sortir de la crise de 1929, c'est aussi parce que l'industrie des autres pays occidentaux était ravagée et qu'il y a eu un transfert de richesse inédit. La dépense publique ne permet pas de se protéger d'un (dés)avantage comparatif.
Lire la suite ›
7 commentaires 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Voici un livre imposé en classe de 1ère ES dans le cadre des cours de Sciences Économique et Sociales... Il faut aimer!
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Discussions entre clients