• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Sounds of the Universe a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 10,15
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : DVD Overstocks UK
Ajouter au panier
EUR 11,99
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : ama.79
Ajouter au panier
EUR 12,45
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : schnuppie83
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Sounds of the Universe

4.0 étoiles sur 5 83 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
39 neufs à partir de EUR 3,84 12 d'occasion à partir de EUR 1,76 1 de collection à partir de EUR 13,20
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Depeche Mode


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Sounds of the Universe
  • +
  • Playing The Angel
  • +
  • Delta Machine
Prix total: EUR 25,29
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (17 avril 2009)
  • Date de sortie d'origine: 16 avril 2009
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B001U0O8GG
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 83 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 37.480 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. In chains
  2. Hole to feed
  3. Wrong
  4. Fragile tension
  5. Little soul
  6. In sympathy
  7. Peace
  8. Come back
  9. Spacewalker
  10. Perfect
  11. Miles away / the truth is - Miles Away
  12. Jezebel
  13. Corrupt

Descriptions du produit

Description du produit

Enfin le 12e album studio après quasiment 4 ans d'absence ! Pour leur nouvel album éclectique et particulièrement énergétique, Depeche Mode a utilisé beaucoup de matériel vintage (des synthétiseurs analogiques et des boîtes à rythmes antiques) pour mettre en valeur les arrangements rétro-futuristes qui le caractérisent. Le nouvel album célèbre également la collaboration du groupe avec le producteur Ben Hillier (Blur, Doves, Elbow) qui s'est fait un plaisir de l'aider à peaufiner un son intemporel.

Critique

Enregistré à Santa Barbara et New York, le nouvel (et douzième) album de Depeche Mode, inaugurant la collaboration du combo avec un nouveau label distributeur, et emballé dans un conditionnement austère de bâtonnets de couleur répartis autour et sur un cercle noir, revendique l’utilisation de synthétiseurs vintage, ancestrales boîtes à rythmes, et autres machines de studio antédiluviennes, ce afin de développer le son rétro-futuriste voulu pour le successeur de Playing the Angel (2005).

Les chansons sont composées par Dave Gahan et Martin Gore (avec une nette prédominance pour ce dernier, qui signe dix thèmes), et l’album est produit par Ben Hillier, qu’on a connu aux côtés de Blur et Doves, mais qui avait déjà produit le précédent effort des Britanniques. Depeche Mode se met en ordre d’une marche gorgée d’électronique jusqu’au moindre couplet pour le titre exploité en single – quarante-sixième dans le catalogue du groupe - (« Wrong »), plonge dans le modernisme électronique dans l’anxiogène « Hole To Feed », convainc dans le créneau de la ballade pour lounge bar de fin de journée (« Jezebel », dont le chant principal est assuré par Gore), et goûte aux joies de l’hymne pour heroic fantasy avec « In Chains », lamentation brutalisée par des bruits parasites, et autres guitares saturées, en ouverture.

« Peace »
, dont le refrain s’apprête à être repris par toutes les audiences extatiques de la planète, est interprété en duo par Gore et Gahan. « Fragile Tension », fidèle à son intitulé, décline la sophistication gracile de Depeche Mode, alors que « Little Soul » brinquebale un rythme décalé, en manifeste réminiscence de l’innocence enfantine. « In Sympathy » permet une nouvelle incursion dans une pop adulte pointilliste, que Gahan visite du fond de la gorge, et « Come Back » gronde de la mélancolie de sentiments enfuis.

Si « Miles Away/The Truth Is » durcit le tempo, pour un résultat qu’on imagine dévastateur sur les dance-floors, « Perfect » et « Corrupt » (qui clôt le programme, et est complété, en titre caché, par quelques mesures d’arpèges au clavier) retrouvent un spleen en marque générique de l’entièreté du disque. Au mitan de la pop la plus séductrice, et de l’avant-garde la plus audacieuse, se tient de nouveau Depeche Mode, impérial.

Les douze chansons (et un instrumental, « Spacewalker ») du programme de base sont complétées par des demos, anciennes ou récentes (certaines datent de l’album Music for the Masses), qui alimentent, à l’instar d’un dvd, l’édition luxe de Sounds…La tournée qui accompagne l’album s’intitule Tour of the Universe, et permettra de compléter la liste de plus de mille concerts revendiquée par le groupe depuis ses débuts. - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Cela fait presque 30 ans que Depeche Mode marque le monde musical avec son empreinte si caractéristique et que l'on aime ou que l'on n'aime pas, il faut bien constater qu'ils sont capables de se ré-inventer presque à chaque album. Depeche Mode est devenu un remède contre toute la musique pop insipide et sans relief que l'on nous sert à coup de matraque un peu partout.

Ce dernier album avait été annoncé comme un album mûr et travaillé dans la sérénité, un album d'un Depeche Mode surproductif selon les dires de Dave Gahan avec trop de titres à intégrer en un seul album. L'attente était donc au rendez-vous, j'étais donc impatient de pouvoir écouter les premiers morceaux.

A ma première écoute de SOTU, je dois avouer que j'ai eu une réaction assez négative, je ne retrouvais pas mes repères, c'était bien du Depeche Mode mais pas comme celui que j'attendais. Après plusieurs écoutes, le sentiment a persisté jusqu'à ce que je commence à écouter certains titres de façon isolée et là j'ai découvert un autre album...

Il y a plusieurs tendances dans cet album et si l'on est fan du côté obscur de Depeche Mode, on risque de ne pas aimer les titres les plus doux de l'album. On ne retrouve pas la brutalité sonore d'un Playing With The Angel, on ne retrouve presque pas non plus les textes sombres auxquels les fans sont habitués.
Lire la suite ›
1 commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
A voir les commentaires des internautes il n'est pas difficile de s'apercevoir que l'album suscite des avis partagés. Il y en a même certains où j'ai un peu de mal à comprendre, mais bon! Ok, ce "Sound of the universe" (au titre un brin pompeux) n'est pas leur meilleur, ni même l'album de l'année mais n'a rien de catastrophique comme j'ai pu le lire ici et là!
Effectivement si vous connaissez juste "Violator" de DEPECHE MODE l'écoute peut surprendre, cependant pour les autres qui, comme moi, apprécient tous leurs albums, pas de doute c'est du DM pur et dur. Peut-être le plus difficile d'accès du groupe, il demande, c'est vrai, une écoute plus poussée mais au bout du compte il s'avère trés homogène et maitrisé. De l'entêtant "In chains" à l'accrocheuse "Perfect" en passant par la rock "Hole to feed" tout s'enchaine remarquablement. Quand à la voix de Dave Gahan cela fait une bonne quinzaine d'années qu'elle n'avait pas sonnée aussi travaillée! Sans oublier bien sûr les mélodies de Martin Gore: "Fragile tension", "Little soul", "In sympathy"..... La seule faiblesse pour moi s'intitule "Peace" se perdant dans une électro-rétro trop prononcée.
A l'heure où les autres dinosaures de la décennie 80 se perdent dans la création (CURE) ou dans le nombrilisme (U2) les trois anglais continuent tranquillement leur petit bonhomme de chemin. WRONG!
8/10*
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
En effet, à moins d'être frappé de surdité précoce ou de débilité mentale (ou pire serait ce de la mauvaise foi?), je ne vois pas comment on peut mettre une seule étoile à ce disque. Pas un disque révolutionnaire certes mais demande t on cela à Depeche Mode, quand leur son et leur univers est en lui même révolutionnaire (ils en ont inspiré du monde et à présent tout le monde les respecte). La seule fois où Depeche Mode a voulu changer, ce fût en s'adjoignant les services de Mark Bell, histoire de sonner "moderne" (à l'époque la techno minimale était considérée comme telle... aujourd'hui elle fait bailler tout le monde) pour le résultat que l'on sait. Qui aujourd'hui peut écouter EXCITER sans s'endormir avant la fin? Pas de ça ici même si on est quand même loin d'une usine à tubes à la Violator (mais qe faire après une telle perfection?). Plutôt difficile d'accès, ce disque j'en suis sûr va bien vieillir, d'autant que tout ce qu'on aime chez depeche Mode est ici présent: les vieux synthés circa "A Broken Frame"(pour moi un de leurs meilleurs disques), le côté sombre de Black celebration et Violator et le penchant cathartique d'un ULTRA (ou SOFAD sans les bondieuseries!). Et puis Dave Gahan signe encore 3 titres de (très) haute tenue dont ce "Miles Away", petit frère de l'immense "Nothing Impossible" (ce qui n'est pas peu dire!!). Et comme Martin assure comme d'habitude et que Fletch, dixit lui même dans l'inoubliable documentaire "101" "tire sa flemme", tout va donc pour le mieux dans le meilleur des depeche mondes.
Un Violator 2?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?