• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Souvenirs d'égotisme a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Souvenirs d'égotisme (Anglais) Poche – 22 février 1983

Ce titre fait partie de la sélection Rentrée scolaire. Découvrez notre boutique en cliquant ici
5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Cuir/luxe
"Veuillez réessayer"
EUR 67,25
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 27,62
Poche, 22 février 1983
EUR 8,20
EUR 7,90 EUR 2,44
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 5,40
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Souvenirs d'égotisme
  • +
  • La Vie de Henry Brulard
Prix total: EUR 16,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Je n'ai aimé avec passion en ma vie que Cimarosa, Mozart et Shakespeare. A Milan, en 1820, j'avais envie de mettre cela sur ma tombe. Je pensais chaque jour à cette inscription, croyant bien que je n'aurais de tranquillité que dans la tombe. Je voulais une tablette de marbre de la forme d'une carte à jouer.

Quatrième de couverture

«Je n'ai aimé avec passion en ma vie que Cimarosa, Mozart et Shakspeare. À Milan, en 1820, j'avais envie de mettre cela sur ma tombe. Je pensais chaque jour à cette inscription, croyant bien que je n'aurais de tranquillité que dans la tombe. Je voulais une tablette de marbre de la forme d'une carte à jouer. (...)»

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
....du reste, il eut mis un calembour dans une tragédie."

mais comment fait-il, malgré une litanie de personnages parfois fastidieuse,
pour n'etre jamais ennuyeux, nous faire sourire, et nous prendre par le bras
comme un vieil ami, pour déambuler sur le boulevard ou autour de Covent Garden,
et nous raconter ses amours malheureuses, sa carrière ratée, ses partis pris,...?

extraordinaire chapelet de notations droles, fulgurantes, naturelles,....

toujours amusant de comparer les écrits autobiographiques de HB avec ceux de son
grand ennemi Chateaubriand!
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par XENOPHON TOP 500 COMMENTATEURS le 16 décembre 2010
Format: Poche
Abattu par la fin d'une liaison où il a beaucoup aimé, Stendhal subit le contrecoup d'une rupture douloureuse.
Se repliant sur sa propre vie, il écrit, dans une sorte de journal, ce que fut son existence, ses bonheurs, ses désillusions personnelles et politiques.
Pourquoi cela se révèle t-il fascinant et suscite t-il une lecture intense, comparable à une discussion de salon parisien dont on ne voudrait pas perdre une miette ?
Probablement parce que cela reste écrit, remarquablement écrit et que l'on sent combien l'écrivain est là même dans ce que l'homme livre d'intime.
Chassez l'écrivain et il revient au galop
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?