• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Souvenirs d'un pas grand-... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Souvenirs d'un pas grand-chose Poche – 4 mars 1987

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres de Poche achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.1 étoiles sur 5 9 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,99
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,90
EUR 6,90 EUR 2,07
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

--Ce texte fait référence à l'édition Poche.

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres de Poche achetés = 1 livre offert
Découvrez les modalités de la promotion
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Souvenirs d'un pas grand-chose
  • +
  • Journal d'un vieux dégueulasse
  • +
  • Contes de la folie ordinaire
Prix total: EUR 19,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Dans Souvenirs d'un pas grand-chose, dédié à "tous les pères", Bukowski passe sur le divan : il se raconte, sans délirer, tel qu'il faut, en commençant par le début. Un premier souvenir ? Allemagne, 1922. Et puis c'est l'ardre de Noël, des bougies, des oiseaux, une étoile. L'Amérique ? La Ford T de son père. L'école où il découvre la violence, la cruauté, l'injustice. Trop de saloperies à avaler d'un seul coup.

--Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Quatrième de couverture

Bukowski n'a rien oublié : ni la violence, ni la douleur des premières années de sa vie. Il parle vrai et dur. Les coups reçus et donnés, les désespoirs d'un jeune homme laid qui n'a jamais la bonne " attitude ", les mesquineries des petits débrouillards, la bouteille, la guerre qui se prépare et n'engloutira pas indistinctement tout le monde, tout cela est dit sans détour. Le constat est effrayant, mais drôle : on sait rire aussi, que diable ! La machine à durer en verra bien d'autres, c'est évident. Les outrances, ici, ne sont, après tout, que celles de la vie elle-même. Et puis l'émerveillement n'est jamais loin, même derrière le souvenir de jeunesse le plus cruel. Chez Bukowski, le coeur est tendre, mais bien accroché.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Une fois de plus, Bukowski nous entraîne à sa suite dans un récit hautement autobiographique qui rassemble pêle-mêle souvenirs d'enfance, découvertes d'adolescence et difficultés d'adulte.

Dans un premier temps, l'écrivain nous décrit assez longuement l'isolement d'un enfant à qui on interdit de côtoyer ses semblables, et sa souffrance comme victime des fréquents et violents accès d'humeur de son père. Souffre-douleur d'une grand-mère dure et bigote, il a honte d'être laid, pauvre ; d'être différent tout simplement. A travers ces souvenirs d'enfance peu réjouissants, le lecteur voit se dessiner le portrait d'un gamin que la vie n'a pas épargné. Plus tard, le narrateur découvre les joies de l'adolescence, les filles, l'acné, les amitiés, la masturbation, la solitude, l'alcool. Entre études et premier boulot, il apprend la vie en société et flirte bien souvent avec le chômage, la violence, la boisson et la pauvreté.

Cet ouvrage au style toujours simple et direct, à l'écriture vivante et fluide, se révèle intéressant et instructif. En effet, parce qu'il retrace dès son commencement le parcours de Bukowski, il nous donne les clefs pour comprendre ses craintes, sa désespérance, mais aussi ses forces et son opiniâtreté.
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Eve Zibelyne le 17 novembre 2013
Format: Poche Achat vérifié
Un aperçu de Bukowski qui m'a bien plu, sentir l'homme sous la carapace, en effleurer la profondeur, c'est un indispensable à la compréhension de son oeuvre.
Pour tout public, libéré ou non, Buk est une clé de l'esprit.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Après avoir lu Bukowski, qu'on a du mal à retourner aisément aux grands classiques de la littérature ! Il faut un temps de latence, tant la fraicheur et la spontanéité de la prose au grand Charles reste ancrée.
Avec ce livre l'auteur nous raconte l'enfance cabossée de Chinaski d'une manière percutante et empreinte d'humour. Ce gars-là, il est comme nous tous, c'est-à-dire pas grand chose dans cette société, mais lui au moins il s'en rend compte et n'aspire qu'à ne rien y foutre. Surtout qu'avec la guerre qui approche, vaut mieux se planquer. Mais aussi comme tout bon p'tit dur, il se castagne, boit (un peu plus que la moyenne), fume, et rêve de moments charnels. C'est à peu près le scénario : mais avec Bukowski, c'est tellement agréable !
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Je recommande ce livre a tous les amoureux de la littérature avec un grand L. C'est un "classique". La forme, donc le langage est certes cru, parfois vulgaire, mais le fond est d'une grande profondeur, d'une grande sensibilité, de beaucoup d'humanité et d'une grande intelligence. Et d'ailleurs c'est bien des grands écrivains dont il s'est nourri comme il le raconte dans cette passionnante autobiographie. Mon fils l'a lu adolescent - alors qu'il détestait lire - et a beaucoup apprécié. Bonne lecture
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Plein d'humanité sous des dehors immondes, Buk avance non-masqué : c'est un sentimental, un risque-tout et un froussard. Décrivant l'envers du décor du rêve américain, les Etats-Unis des laissés-pour-compte, il n'en fait pas des tonnes et ne joue pas au poseur.
Dans Ham on rye, roman cathartique, il raconte son enfance triste et douloureuse dans le Los Angeles des années 1920 et 1930 et la découverte de sa vocation d'écrivain. Le chapitre 44 est d'une tristesse déchirante.
Malgré des passages inégaux et des dialogues peu nombreux et tombant souvent à plat, la grande simplicité de l'écriture de Buk permet au texte de se déployer à un rythme effréné. Les phrases courtes et directes sont autant de jabs préparant le crochet ou l'uppercut. Le style est étonnamment cinématographique, bien plus que dans ses autres romans.
En revanche, qu'est-il donc passé par la tête du traducteur pour qu'il farcisse le texte de passé simple ! Extrait : "Le Chauve et moi décampâmes. Nous filâmes par l'entrée du terrain et courûmes presque jusqu'à la rue suivante. Et puis nous regardâmes par-dessus la clôture." Dégueulasse !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?