• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Strauss R. - Quatre derni... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par worldofbooksfr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Votre article a déjà été utilisé mais il sera malgré tout en très bon état. Le disque se lira parfaitement, sans interruption mais il pourrait y avoir quelques signes d'usure sur le boîtier, la jaquette ou le livret.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Strauss R. - Quatre derniers lieder / Chansons avec orchestre (Coll. Classical Library)

Disque inclus dans notre boutique promotions et bons plans
3.3 étoiles sur 5 3 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
22 neufs à partir de EUR 3,76 9 d'occasion à partir de EUR 2,32
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Renée Fleming


Détails sur le produit

  • CD (2 juin 2004)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Rca Red Seal
  • ASIN : B0001TSWIW
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 107.304 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
3:46
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
2
30
5:34
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
3
30
6:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
4
30
8:51
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
5
30
6:08
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
6
30
2:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
7
30
4:46
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
8
30
3:30
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
9
30
2:34
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
10
30
25:26
Album uniquement

Descriptions du produit

FLEMING RENEE

Commentaires en ligne

3.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
L'affiche a tout pour séduire. La diva fait régulièrement la une de la presse et le chef marque la vie musicale parisienne du moment. Mais cela ne vous met pas à l'abris d'un raté ... la preuve ! Le CD débute par le premier des Quatre derniers lieder, pris à un tempo serein et truffé d'effets ponctuels, qui sont autant d'intentions du chef, mais totalement absents de la partition. Cela se gâte à partir du second Lied, où l'objectif du chef se révèle au grand jour : alanguissements affectés à chaque bout de phrase, détentes et suspensions systématiques, du chichi pour faire chic... On se rend compte tout d'un coup pourquoi les séides de Richard Strauss (Karl Boehm, Clemens Krauss...) dirigeaient sa musique avec élan et allure. La version de Boehm avec Della Casa est l'une des plus rapides, peut-être trop... mais mille fois préférable à cet embourbement. Comment accepter que presque chaque lied finisse plus lentement qu'à son commencement ? Les autres lieder subissent le même sort, avec une exception pour Wiegenlied et Waldseligkeit, étonnamment au bon tempo. Fleming aurait-elle eu enfin son mot à dire ? Car si elle donne manifestement les signes d'un consentement à cette optique du chef, elle ne peut cacher les aspects plus controversés de sa magnifique voix : minauderies trop abondantes (mais que faire quand il faut chaque fois attendre que le chef se décide à passer à la mesure suivante ?), une relative usure du timbre, malmené par une prosodie trop lente et des phrases devenues si longues, qu'il faut d'abord penser à la gestion de son souffle...Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
rien à dire sur les "four last songs" (direction et chant) qui mérite 5 étoiles, par contre le reste du CD n'est composé que d'extraits d'oeuvres, et pour le chevalier à la rose... c'est juste une version orchestre (sans chanteurs) donc l'intérêt est nul...
Il doit exister un meilleur CD que ça !
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Jusqu'à présent, mes versions de référence des Quatre derniers Lieder étaient celles de Gundula Janowitz avec Herbert Von Karajan et Jessye Norman avec Kurt Masur. S'y ajoute désormais celle-ci, enregistrée par Renée Fleming avec l'orchestre de Houston dirigé par le pianiste et chef allemand Christoph Eschenbach.
Beauté du timbre, facilité dans les aigus, fluidité, expressivité, Renée Fleming a les moyens vocaux et l'intelligence du texte, en grande straussienne qu'elle est aussi à l'opéra.
Quant à la direction d'Eschenbach, elle laisse respirer la musique qui se déploie, immense crépuscule mélancolique.
Richard Strauss, très âgé, écrivait là une de ses toutes dernières oeuvres et interrogeait la proximité de sa mort. Cette version est à la hauteur d'un tel questionnement.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x9168e0e4) étoiles sur 5 7 commentaires
44 internautes sur 46 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x914dab28) étoiles sur 5 One of my favorite recordings of Strauss' Four Last Songs 3 mai 2005
Par The Cultural Observer - Publié sur Amazon.com
Format: CD
It is hard for me to imagine that Renee Fleming began her career singing Mozart and Strauss roles, considering the career that has been skyrocketing her into the international scene with bel canto roles and recently, Handelian successes. Most sopranos who succeed in the "Mozart and Strauss" repertoire do not usually become great Italianate sopranos, but Renee Fleming apparently has the throat to sing them all. Now to get to the matter of this recording, I would like to look back to many of the great recordings of these four pieces. Great Straussian staples like Jessye Norman and Elisabeth Schwarzkopf have given these pieces a genius of interpretation that puts a lot of the Vier Vetzte Lieder to substandard class. Schwarzkopf, whose interpretation of the pieces is considered by many the quintessential recording of the work, is in my opinion one of the most expressive renderings of Strauss' final masterpiece. Indeed, one can listen to the emotional inflections Madame Schwarzkopf inserts in every word, and although her attention to detail may bother some, I think in the realm of interpretation no one can ever surpass her. Not even Kirsten Flagstad, who pioneered these songs. Jessye Norman is of course, by far, one of the greatest Straussian vocalists, and it may seem to others that La Norman has a more beautiful timbre, but then I think her recording lacks the intelligence of Schwarzkopf's recording. Janowitz is another great singer of the role, but then Elisabeth's intreprative skills will usually stick to you when you listen to it enough that you find value in every word she utters. Then comes along Renee Fleming. This recording, in my opinion, balances vocal beauty (naturally, it's Renee) and interpretation to a level that will easily place itself with Schwarzkopf's reading of Strauss' piece. Her Fruhling is simply haunting, her September calming, Beim Schlafengehn a jewel to behold, and her Im Abendrot, I believe, to be the greatest Im Abendrot of them all. This undoubtedly is an essential recording, and with the addition of a few songs plus a great reading of Strauss' music by Christoph Eschenbach, I will highly recommend this along with Schwarzkopf's rendition of the Four Last Songs.
17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x914dab7c) étoiles sur 5 Fleming's Glorious Voice Injects Intimacy Into Four Last Songs 26 août 2007
Par Raymond Vacchino - Publié sur Amazon.com
Format: CD
As Renee Fleming conveyed her dramatic ability in "Homage The Age Of The Diva", she also demonstrates superb depth and intimacy in the Four Last Songs by Richard Strauss!
Fleming has outdone herself here, by the remarkable serenity she delivers throughout all of the songs. Fleming's musical output is enormously varied, and when she encounters Strauss's moments of operatic oeuvre, her expansive sound allows these moments to blossom with superb adore! Fleming's respect to the texts is quite distinguished. Her capacity for sublime melody and rhapsodic melodic variation, or "Schwung", is almost always strung together, and creates an element of fantasy or fable with real drive and eloquence. The Four Last Songs are, I think, Strauss's most perfect realization of the form. The songs are extremely difficult, but Fleming never hesitates in diction, expression or balance between herself and the ensemble, consequently never tearing the fabric, or rendering it banal and awkward. Even when Fleming is concluding, she lingers, moves, and sidesteps as if asking the songs to last a little longer. This is Fleming's way of linking herself to the modernist movement. It is strangely fitting that the last of the Songs,"Aberdrot," (At Dusk), is literally elegiac, but in fact opens out at the end, with a quizzical doubt as if the actual reality of ending--"can this perhaps be death?"- as if to suggest that it might not be! Throughout the Four Songs, and even the additional ones, Fleming's resolutely minute economy of aesthetic, makes her a sovereign, as well as a supreme figure, in the genre of post-Romanticism.
In the surely, popular Der Rosenkavalier, Fleming comes to the forefront, conveying Strauss's own imaginary Rococo, Vienna style-veritably creating invitation to the waltz, its dance now sensuous, aristocratic. Steeped with nostalgia, Fleming's sensationalism provides a fairy-tale atmosphere that brings all the delights to an enlightened finale!

Author: Raymond Vacchino M.Mus.(MT) A.Mus. L.R.S.M. Licentiate (Honorary)
22 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x914dafb4) étoiles sur 5 Magnificent!!! 4 février 2005
Par Rashida Moore - Publié sur Amazon.com
Format: CD
I'm in LOVE with Strauss...someday I'll sing this and I can't wait!!!! Renee is amazing and molto expressivo, as usual. She soars as if she's as light as a feather yet her voice carries with it so much emotion and heaviness...wow! A MUST have for any serious music lover/collector!
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x914dc39c) étoiles sur 5 Four Last Songs: A Great Recording 26 septembre 2012
Par Brenda1945 - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
A gorgeous recording, well balanced between voice and orchestra. Sound quality is excellent. Of course it's just me, but I did not particularly care for the selections other than the "4 Last Songs" on the CD.
HASH(0x914dc348) étoiles sur 5 A sheer beauty 12 mai 2014
Par deep voice - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This recording of Four Last Songs is a sheer beauty. In the slow tempo, you will be immersed in the magic of Fleming’s voice. It is as if you can experiences one of the most memorable moments in life. Some ciriticism of this recording is often derived from this undeniable flowlessness of her vocalism, and on the surface it lacks a deep interpretation of the emotional/spiritual aspect of the music. True, Fleming does not emphasize lyrics as heard in Schwarzkopf’s, but listen to the word “Sommer” in “September”! A rapturous spell.

Surprising additon of this CD is the good performance of Houston Symphony Orchestra. Eschenback’s restrained approach is very suited for Fleming’s voice in the very slow tempo. It is well controlled, with so much tension stretched throughout the music, never having a dull second. If you want a standard interpretation in modern recordings of Four Last Songs, this is one of them.

Other songs with the orchestra are also well performed, and Eschenbach/Houston SO delevers a magnificent performance in Der Rosenkavalier Suite.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?