undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Contrairement à la vulgate marxiste qui est aussi mensongère que tenace, il faut le dire, le démontrer et le répéter : il y avait un réel intérêt pour le religieux -en particulier le christianisme- chez Karl Marx (1818-1883) et Friedrich Engels (1820-1895).
Dès que l'on s'intéresse aux œuvres complètes des deux hommes, on comprend que leurs pensées étaient infiniment plus subtils que anticléricalisme de base : démontrant que le marxisme est une doctrine de haut niveau à multiples facettes où il vaut mieux éviter les idées reçues et qu'il faut lire.

Ainsi, cet ouvrage "Sur la Religion" (Éd. sociales, 1972) est une anthologie de qualité pour ceux veulent percer le voile sans forcément lire tous les ouvrages de Marx et d'Engels. Il s'agit d'une anthologie contenant des extraits des écrits philosophiques de Marx à différentes périodes (sa thèse, ses "Manuscrits Parisiens", ses articles, ses préfaces, "La question juive", des passages sur le religieux -élogieux- que l'on a tendance à oublier dans le "Manifeste" et le "Capital").

Il y a la pensée d'Engels où l'on retrouve des articles, des compte-rendus, des extraits de "Anti-Dühring" (qui est la somme philosophique-politique d'Engels) et des passages passionnants d'ouvrages (peu rééditées) comme sa "Contribution à l’histoire du christianisme primitif" (en 1894) et traduite (en 1901) "Religion, philosophie, socialisme" (que l'on ne réédite plus afin d'oublier l'intérêt d'Engels et de Marx pour un certain christianisme).

D'ailleurs, je conclurais par un passage d'Engels dans "Religion, philosophie, socialisme" où il écrivit :

« L’histoire du christianisme primitif offre de curieux points de contact avec le mouvement ouvrier moderne. Comme celui-ci, le christianisme était à l’origine le mouvement des opprimés : il apparut tout d’abord comme la religion des esclaves et des affranchis, des pauvres et des hommes privés de droits, des peuples subjugués ou dispersés par Rome. Tous deux, le christianisme aussi bien que le socialisme ouvrier prêchent une délivrance prochaine de la servitude et de la misère ; le christianisme transpose cette délivrance dans l’au-delà, dans une vie après la mort, dans le ciel ; le socialisme la place dans ce monde, dans une transformation de la société." (P.3)

Cette belle anthologie nous propose 360 pages de passages de Marx et d'Engels permettant de dépasser les idées préconçues.

Nb: Je vous conseille l'Édition sociales (1972) puis que l'on y trouve des passages bien plus originaux que dans l’éditions Aden (2013).
review image
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)