Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
34
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce septième tome n'a encore confirmé le talent extraordinaire de cette auteure. Tout dans ce tome n'est que pur plaisir à la lecture. L'intrigue est captivante, les personnages sont sublimes, et leurs histoires personnelles sont travaillées à la perfection. Tout s'enchaîne et s'emboîte à merveille. Aucune longueur ou temps mort ne prend place au fil des pages, en une seule traite la lecture de ce roman est achevée.
Le personnage masculin, Samuel est aussi charismatique, sombre et mystérieux que notre Alexis Duviel. D'ailleurs celui n'est dans ce tome que dans l'ombre, ainsi que la société. Samuel prend presque la place principale de la narratrice Lalie. Ce personnage féminin est une belle réussite, j'ai apprécie sa sincérité et sa liberté d'esprit. C'est une belle jeune femme.
Mon avis sera très court, puisque tout ce que je peux encore affirmer c'est n'hésitez surtout pas à commencer cette saga.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2017
Enorme coup de coeur pour ce 6ème tome : il nous fait vivre de véritables montagnes russes entre émotions, tendresse et érotisme brulant et décadant.
Par l'entre-mise de sa grande tante, Lalie, jeune femme fragile au passé troublant et déroutant va faire la connaissance de Samuel, artiste torturé, caractériel et sexy, jeune papa élevant sa petite fille, manon. Entre eux la tension et l'attraction sont palpables : un jeu du chats et de la souris va se mettre en place....leur histoire va être explosive : des réparties épicées, des personnages touchants et attachants, des scènes de sexe torrides... pour un dénouement tendre et tout en douceur.... plein d'espoir de bonheur retrouvé...
Bref foncez ! un tome à la dualité des émotions ressenties... à la fois sulfureux, tendre et émouvant.... une petite pépite où l'intensité des émotions monte crescendo.... un véritable plaisir à lire et à savourer sans modérations....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2016
Contrairement aux 6 autres tomes j'ai eu bizarrement du mal à m'y mettre. Nous sommes loin de ce que nous avait habituer l'auteure! Je ne trouve pas d'autre mot que "DÉCONCERTANT". La première partie concerne un homme, Samuel Florent, musicien célèbre qui fût déçu en amour et qui ne veut en aucun cas s’attacher aux femmes. Il s'offre les services d'une prostituée pour assouvir ses envies...
L’héroïne, Lalie Hubert, fait dans les premiers temps "niaise", "sainte-nitouche" petite fille sage... c'est une jeune prof de musique qui ne donne pas l’impression d’être "épanouie"...
Elle accepte la proposition de M.Florent et la commence l'histoire...
L'intrigue donne envie d'aller jusqu'au bout mais j'ai trouvé l'histoire longue à venir et terriblement prévisible...
En résumé, j'ai apprécié de le lire même s'il ne m'a pas convaincue autant que les autres.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2016
Encore une fois, Angela a su me surprendre dès les premières lignes et j'ai cru un instant que j'avais une toute autre série entre les mains. Loin de la Société et du plaisir de la chair qui nous guide toujours devant les portes de cet endroit secret que notre auteure coup de coeur, nous révèle au compte-gouttes au fil de ces tomes.

Là, tout est différent. La première moitié du tome parle de Samuel Florent, musicien connu et reconnu par ses pairs. Artiste torturé, constamment en proie au doute et papa d'une charmante petite fille, Manon, qui m'a fait totalement craquer ; et de Lalie Hubert, jeune prof de musique, sensuelle et torturée, ignorée par ses élèves et au passé sombre.
Ces deux personnes sont totalement différentes et c'est sur une partition changeante qu'ils vont évoluer, se tester, se détester, s'unir et se fuir avec grâce et je dois dire avec une passion digne d'un chef d'Orchestre.

Mais d'un coup tout change et là, la Société telle que nous apprenons à la connaitre depuis 6 tomes entre en scène et le tempo change devenant plus érotique, parfois cruel et douloureux. Mais c'est dans cet exercice de style qu'Angela aime évoluer et sa plume nous laisse en suspens pendant de longues heures (de lecture), jusqu'à monter crescendo avant de s'éteindre doucement et de maintenir une note qui lui est propre, où l'amour et le plaisir ne font plus qu'un.

Encore une fois. Madame Angela Behelle a su jouer autant avec ses personnages qu'avec nous lecteurs.
Elle a su nous transporter dans un monde ou des dizaines de portes sont encore closes et qui ne demandent qu'à s'ouvrir pour notre plus grand plaisir.

Sur la gamme est un tome complet et jusqu'à présent est LE tome par excellence de la Société.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'aime l'écriture d'Angela Behelle.

Je ne suis pas blasée de découvrir à chaque fois de nouveaux personnages. Tous liés par le club secret "La Société". Je suis habituée au bout de 7 tomes à l'intrépidité sexuelle des héros. Même si parfois, je suis un peu choquée par la liberté de certains personnages... J'ai aussi mes limites.

Lalie, professeure lambda, rencontre le mystérieux virtuose Samel Florent. Elle devient la tutrice de sa fille, Manon. J'ai trouvé originale la stratégie mise en place par Lalie pour que ce séduisant et sexuellement compatible Samel tombe dans ses filets. La deuxième scène d'amour entre nos deux héros est absolument délicieuse au sens sexy du terme...

Encore ! Encore !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Qui est réellement Lalie Hubert ?
Pourquoi Samuel Florent rejette-t-il toute forme de rapprochement ?

Quand un musicien se met à pianoter une musique, un refrain, tout semble fluide et sans fausse note. Cependant il faut des années de travail et de sacrifices pour exceller dans un art.

Samuel Florent fait partie de ses hommes qui sont renfermé sur eux. Il est à lui tout seul une partition de musique , un concerto d'émotion contrôlé et linéaire. Sa vie est rodée du début à la fin. Il organise tous ses rendez-vous, Aucune dose de folie, dans le travail comme en amour. Jamais non plus jamais, il ne tombera amoureux d'une femme. Il a peur de perdre le contrôle et de faire du mal aux gens qu'il aime.
Même son adorable petite fille Manon à travers toute sa palette de couleurs, n'arrive pas à le rendre "humain". Samuel Florent est plutôt un homme qui fuit par peur de souffrir.
Manon est la bouffée d'oxygène de ce tome. Une petite fille de 6 ans. Intelligente, piquante, extrêmement perspicace même trop par rapport à son jeune âge. En effet son père ne lui as rien épargné, au contraire elle à en elle, un trop plein d'émotion tout est exacerbé chez elle. Elle ne demande juste qu'à apprendre et qu'on l'aide à comprendre.

Lalie est une jeune enseignante simple, mature mais qui cache beaucoup de choses sous des apparences trompeuses, de jeune femme sage. On lit en elle comme dans un livre ouvert. Passionnée de musique, grâce à sa tante ( une dame tout à fait charmante et plus), elle libère les émotions en elle, elle se laisse emportée par les sensations. Mais en même temps elle sait exactement comment ressentir une note, un sentiment et elle arrive à contrôler chaque chose au moment qu'elle trouve le plus opportun.

L'auteure nous emmène dans un concerto émotionnel. Ce 7ème opus vous embarque et fait exploser en vous des sentiments contradictoires.
En effet j'ai eu du mal avec certaines scènes , que j' ai trouvé un peu répétitive , comme le mercredi. Lalie perd légèrement de son identité en voulant démontrer qui elle peut être. Je l'avoue je l'ai même trouvé un peu indélicate par moment. Mais la douceur et l'innocence de la jeune Manon nous fait totalement oublié que les adultes parfois peuvent allez trop loin. Surtout un enfant se fera remarqué en faisant un caprice, alors qu'un adulte fera un geste ou une action plus élevé et plus irréfléchie.
Nous continuons notre lecture car nous souhaitons connaître comment chaque protagoniste du roman vont trouver un équilibre relationnel et émotionnel.

L'auteure nous dévoile à travers un style fluide et percutant une véritable symphonie qui ne vous laissera pas indifférent. Bien sur La société reste le maître d'orchestre, mené par un Alexis toujours aussi charismatique.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2014
Magnifique ! Je l'ai dévoré en une journée...

Je suis devenue une accro de cette série peu ordinaire, qui a un haut pouvoir fantasmatique, d'une sensualité à toute épreuve...
Destinée à un public averti car toute la palette d'activité sexuelle est représentée (scènes homosexuelles, hétéro en duo, à plusieurs, avec ou sans jouets...) en toute simplicité et toute logique... C'est très beau et...excitant.
Mon homme l'a bien apprécié aussi, ce qui est assez rare et c'est donc un exploit ! BRAVO...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Lalie Hubert est enseignante. D'apparence sage et docile, elle cache une nature sensuelle et assez mystérieuse. Lorsque sa tante, professeur de musique, la met en présence de Samuel Florent, un de ses élèves virtuose, une certaine tension se fait sentir.
Lors d'un concert, Lalie fait la connaissance de Manon, la fille de Samuel. le coup de foudre est immédiat et les difficultés de Manon poussent Samuel a offrir une place d'enseignante privée à Lalie.
Voici donc cette jeune femme jetée dans la gueule du loup, c'est du moins ce que croit le loup...

J'ai beaucoup apprécié ce tome grâce à la présence de Lalie qui est une femme trèèès audacieuse qui se cache derrière des apparences de gentille fille. J'ai aimé son côté manipulateur et sa finesse d'esprit. J'ai aimé sa relation avec Manon et la douceur dont elle peut faire preuve. J'ai adoré ses combats avec Samuel.

Ce que j'adore avec la série de la société, c'est l'érotisme poussé à l'extrême sans tomber dans le vulgaire, c'est l'irruption des émotions et des sentiments au cœur de la passion et des pulsions. Angela réconcilie nos âmes de midinettes avec nos corps de femmes...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2014
A LIRE ABSOLUMENT !

Les livres "la société" sont de loin les meilleurs que j'ai pu lire.
Les histoires diffères d'un tome à l'autre, ainsi que leur personnages principaux.
Les personnages des tomes précédents font des apparitions de ci delà.
Scènes plus que sensuelles. Une bonne série érotique, particulièrement bien écrite et prenante.
Personnages charismatiques.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Que dire… A part que je suis encore une fois scotcher par cette histoire
Quelle imagination !! Il y a bien entendu quelques petits clins d’œil aux précédents livres : passage obliger chez l’esthéticienne et à la boutique spécialisée, mais sans que ce soit répétitif ou lourd. Si vous avez aimé les 6 premiers tomes, alors n’hésitez pas.
Vivement le prochain!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)