• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Sympathy for the Devil. a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Sympathy for the Devil. (Anglais) Poche – 13 juin 2013

4.2 étoiles sur 5 25 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,70
EUR 4,68 EUR 4,63
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Sympathy for the Devil.
  • +
  • Chiens de la nuit
  • +
  • Retour à Matterhorn
Prix total: EUR 27,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

«Hanson ignorait encore qu’il venait de décider de faire ce que l’armée attend précisément de certains de ses hommes, des meilleurs des siens - tenter de la battre à son propre jeu. Guerre était le nom de ce jeu et, lorsqu’on frôle la guerre de trop près, qu’on la regarde au fond des yeux, elle peut vous entraîner tout entier, muscles, cervelle et sang, jusqu’au plus profond de son cœur, et jamais plus vous ne trouverez la joie en dehors d’elle. Hors d’elle, amour, travail et amitié ne sont plus que déboires.» De son expérience dans les bérets verts au Vietnam, Kent Anderson a tiré l’un des plus puissants romans écrits sur la guerre.

Biographie de l'auteur

Né en 1945, Kent Anderson était sergent dans les forces spéciales pendant la guerre du Vietnam. Après avoir été policier à Portland, Oregon, et Oakland, Californie, il a été professeur d'anglais.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Ce roman pourrait être un film, il n'y aurait rien à adapter, rien à changer, de la première à la dernière ligne, s'ouvrant sur la chanson des Rolling Stone on entre dans un pur moment de rock'n roll où apparait simultanément, l'humour, la tendresse, la violence d'une guerre absurde. Anderson a le sens du rythme et de l'image exacte, un phrasé à la fois simple et terriblement construit, une façon de mettre en scène son espace et son récit qui fait de chaque moment un instant de bravoure. Rien de ce qui est dit ici pourtant vous ne l'avez pas vu ailleurs, dans Apocalypse Now, Rambo, Voyage au bout de l'enfer. Mais vous ne l'avez jamais vu ou lu comme ça. Parce que non seulement c'est du vécu mais c'est vécu par un grand de la littérature US. De l'entrainement à la dur des Forces Spécial au cantonnement en plein territoire indien, en passant par un retour raté et désespéré au pays, Anderson nous raconte le désartre de sa guerre et de son alter égo Hanson, traversé de moment d'intense rigolade, de poésie pur qui ramène parfois à Terence Malik, de tendresse immense et de violence frontale mais jamais complaisante. A rapprocher de Putain de Guerre de Michael Herr, à ceci près qu'il s'agit bien d'un pur roman, et tout à la fois d'un document sur cette guerre inutile que fut le Vietnam. Un roman total.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Poignant TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 15 octobre 2013
Format: Poche Achat vérifié
Hanson, brave petit étudiant américain des années 60, se fait rattraper par sa feuille de route pour l’armée. Le Viet-Nam est en ligne de mire.
Commencent pour lui des classes interminables. Des sous-officiers à la « Full Metal Jacket » y conditionnent de malheureux trouffions à la guerre par un cocktail lourdingue de brimades et d’exercices physiques. Dans cet univers qui le rabaisse et veut le transformer en sous-homme, Hanson croise un jour des bérets verts, libres et insouciants…

Paru en 1987, en pleine époque « Rambo », « Sympathy for the Devil » raconte l’histoire d’une machine à tuer qui lit de la poésie, est fasciné par un chaman montagnard, et aime l’odeur de la jungle avant le napalm. Ici pas de nationalisme imbécile, mais une ode libertaire aux anges de la mort, qui vivent dans l’Olympe de l’horreur et de la folle camaraderie.
De retour à la vie civile, l’ange déchu sombrera dans l’alcool, la came et les embrouilles minables. Il rempilera pour swinguer encore avec Lucifer sur la musique des Rolling Stones, de Jimi Hendrix, ou de Janis Joplin…
Kent Anderson est un pote du génial James Crumley (lire impérativement la préface). Il lui a fallu presque 20 ans de déboires et d’expérience de flic de bas-quartiers pour produire ce bouquin sombre et lumineux.
Il vaut mieux être prévenu, les 200 premières pages sont parfois difficiles à comprendre. L’entrée des enfers est étroite et escarpée. Mais ensuite, wouahou…
Les 200 dernières pages sont dignes des plus grands récits de guerre de Remarque ou de Malaparte. Et pour ce qui est du Vietnam, on est au niveau de Coppola ou de Kubrick.
Bref, quelques efforts pour un fascinant trip littéraire avec le diable.

P.S : Que fait ce roman en Folio Policier ?
3 commentaires 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 27 juin 2009
Format: Poche
(mon commentaire du livre rédigé en anglais Sympathy for the Devil et traduit en français)

Ce récit romancé écrit par Kent Anderson, ancien béret vert (forces spéciales) vétéran de la guerre du Vietnam, de Hanson, conscrit qui intègre tellement bien les codes de l'armée qu'il souhaite les dépasser en entrant dans les forces spéciales, est exceptionnel.

Publié en 1987, à l'époque où une prise de conscience étendue à la fois de la perte de la guerre et de la terreur que fit subir la Nation américaine à ses enfants revenus, cabossés, blessés intérieurement (Post traumatic Stress Disorder), du Vietnam, "Sympathy for the Devil" est actuel à la lumière de la guerre en Irak. 1987 : l'époque de "First blood" de David Morrell ("Rambo"), de "Centrifuge" de J.C. Pollock, de "L'année du Dragon" (Michael Rourke), de "Black Echo" de Connelly etc.

Ecriture fluide, prenante. Vous voici plongés au coeur de l'enfer psychologique du soldat d'élite. Comment en ressortir vivant (mentalement) ?
11 commentaires 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Malgré l'inévitable caricature des GI'S US au cœur du Nam comme ils l'appellent eux mêmes, caricature extrêmement cinématographique, ce roman autobiographique est, c'est vrai, exceptionnel. Pas tant par la narration qui me parait confuse finalement, que par le style tranchant, net, précis bourré de détails ultra intéressants. Anderson (Hanson), n'est pas au Vietnam pour y faire une guerre contre les VC, il EST le Vietnam incarné. Lire Sympathy for the Devil (excellent titre,) c'est être Anderson, c'est courir à côté de lui, c'est tomber à côté de lui, c'est se bagarrer dans les rades pourris avec lui, c'est vomir la bière aigre et tiède avec lui. Magnifique ! Pourquoi aucun réalisateur ne l'a t il adapté au cinéma ? Chaque passage du livre est pourtant une scène de storyboard. On ne peut que penser à Voyage au bout de l'enfer de Cimino, à Apocalypse Now (cultissime) de Coppola, à Platoon de Stone, à Good morning Vietnam de Levinson; dans une moindre mesure... Qui de la caricature du GI'S traumatisé à vie (Cf Rambo de Ted Kotcheff) qui pullule dans tous ces films américains de très bonnes factures d'ailleurs, et de la réalité très peu montrée sauf peut être dans des images d'archives en N&B, triomphe réellement ? Où est la réalité ? Probablement un peu entre les deux.Lire la suite ›
1 commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?