• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par thebookcommunity_fr.
EUR 14,71 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 21,36
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : EliteDigital FR
Ajouter au panier
EUR 21,37
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : Smaller World Future FR
Ajouter au panier
EUR 24,65
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : sellerfellafr
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Symphonie N 33; Symphonie N 9 CD, Import

3.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

5 neufs à partir de EUR 12,49 9 d'occasion à partir de EUR 2,98
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Compositeur: Wiener Philharmoniker
  • CD (13 juin 1997)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD, Import
  • Label: Voix de Son Maitre
  • ASIN : B000002SSY
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 356.685 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Three German Dances, K.605: No.3 in C
  2. Six German Dances, K.600: No.5 in G
  3. Sym No.33 In B flat, K.319
  4. Sym No.33 In B flat, K.319
  5. Sym No.33 In B flat, K.319
  6. Sym No.33 In B flat, K.319
  7. Sym No.9 in C, D.944 'The Great'
  8. Sym No.9 in C, D.944 'The Great'
  9. Sym No.9 in C, D.944 'The Great'
  10. Sym No.9 in C, D.944 'The Great'

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 17 avril 2016
Achat vérifié
Vienne, 1946. L'ambiance est celle du 3ème HommeLe Troisième homme [Blu-ray], et la capitale de l'Autriche se réveille chaque matin avec les traces de la catastrophe. De son côté, Walter Legge, le producteur britannique, est venu dénicher des talents dans la ville de Beethoven et de Schubert. Il y a rencontré un certain Herbert von Karajan, un chef qui tente de relancer sa carrière dans un contexte défavorable. Les autorités d'occupation, en effet, lui interdisent de se produire en public, suspendent, puis rétablissent ces mesures punitives. Mais Karajan, à la différence d'un Kabasta, qui s'est suicidé en février de la même année, croit en son étoile et il a bien compris que le temps joue pour lui : qui va se soucier vingt ans, trente ans plus tard de son opportunisme de la veille. De plus, Furtwängler, qui ne peut pas le supporter, n'est plus très jeune. La solution en attendant des jours plus faciles, c'est Legge qui la lui apporte : les concerts sont une chose, les disques en sont une autre. Une fois que l'enregistrement existe, il vit sa vie, délivré des contingences. Instrument de la mémoire musicale, le disque est aussi l'agent idéal d'une amnésie sélective, l'instrument rêvé d'un nouveau départ.

Ces enregistrements avec le Philharmonique de Vienne font partie des premiers réalisés avec Legge à l'automne 1946.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 4.5 étoiles sur 5 2 commentaires
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Joy comes out of hiding in postwar Vienna 1 décembre 2005
Par Amazon Customer - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
The English record producer who discovered Karajan after WW II, Walter Legge, got into Vienna by chance, thanks to an American army officer he met in a bar. The officer gave him a pass into the occupied city, and Legge found Karajan sharing a small aprtment with four other people, all living on bare subsistence. Within a few days Legge had signed up Karajan on the strength of his pre-war reputation. These recordings of Mozart and Schubert from 1946 were among the first signs of Vienna's revival.

On that acocunt they are inspiring performances, despite the ragged, boxy sound. Everything is listenable, however, and what we hear is actually Karajan's most unaffected performances of both the Mozart Sym. 33 and the Schubert Ninth. He felt an affinity for the Ninth in particular, and one almost hears him throwing down the gauntlet to Furtwangler. Furtwangler's famous Ninths from the early Fifties, both live and in the studio, are romantically expressive, big-boned, and important. By comparison, Karajan keeps a steady tempo, inflects phrases lightly, and asks for cleaner, more precise ensemble than Frutwangler generally cared about.

The orchestra must still have been shellshocked, but they play very well under the circumstances.The result is "modern" Schubert, a style that would sweep the musical world as Furtwangler's star faded (not to shine again until the Seventies), while Karajan's star shot to the top. Karajan has been seen as an interloper, but German musicmaking was ready to change, and the joy of these performances shows how healthy that change would be.
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Karajan's Early Mozart & Schubert 2 mai 2005
Par Michael Brad Richman - Publié sur Amazon.com
This CD from EMI's "Karajan Edition" series features the great conductor with the Vienna Philharmonic in 1946 mono recordings of Schubert's 9th Symphony, and Mozart's 33rd Symphony along with two German Dances. The featured item is undoubtedly the "Great," receiving its first release on CD here. The performances overall are good but of course the poor, historical sound leaves a lot to be desired. Karajan recorded these works again in stereo for EMI in the 1970s with the Berlin Philharmonic (see my reviews), and those titles are definitely preferable. But with that being said, Herbie was never at his best with either of these composers and both this disc and the stereo remakes should be seriously considered only by the conductor's most avid followers. Most classical listeners will be better served by Karl Bohm in this repertoire.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?