Symphonie n° 7 a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Symphonie n° 7

5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client

Prix : EUR 18,49 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
12 neufs à partir de EUR 15,69 5 d'occasion à partir de EUR 7,95
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Symphonie n° 7
  • +
  • Symphonie N° 1
  • +
  • Symphonie N° 2 "Resurrection"
Prix total: EUR 78,18
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Format : AC-3, Anamorphique, Classique, Dolby, DTS stéréo, NTSC, Cinémascope
  • Audio : Anglais
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 1.77:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Euroarts Music Inter
  • Date de sortie du DVD : 17 février 2011
  • Durée : 78 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • ASIN: B000F6YWM6
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 75.119 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

"Un « orchestre de solistes » (à Lucerne, chaque pupitre est occupé par un virtuose) se justifie ici plus que jamais : écoutez le vertigineux dialogue entre la clarinette de Sabine Meyer et le cor d´Alessio Allegrini dans le deuxième mouvement, l´alto envoûtant de Wolfram Christ dans le scherzo, les interventions époustouflantes de Jaques Zoon à la flûte et d`Albrecht Mayer au hautbois ! Toujours aussi fascinant à regarder, Abbado est le plus souvent montré au milieu des musiciens, soulignant la fusion physique et spirituelle entre le chef et l´orchestre." Le Monde de la musique. http://www.youtube.com/watch?v=lBBfI9h6kjU

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD Achat vérifié
La septième symphonie « chant de la nuit » n'est pas la plus populaire des oeuvres de Mahler, il s'en faut de beaucoup.
Sa complexité, sa modernité, son écriture foisonnante et son final problématique y sont sans doute pour beaucoup.
Cette mauvaise réputation me semble totalement injustifiée et Abbado balaie toutes les réserves que certains pourraient avoir sur l'oeuvre par une interprétation absolument magistrale.
Nonobstant son titre « chant de la nuit », Abbado conçoit l'oeuvre comme un grand élan vers la lumière, à l'instar des symphonies 2 et 5 qu'il dirigeait les étés précédents.
Comme dans ces deux symphonies, la septième commence par un grand mouvement en mode mineur, très sombre, hanté par la mort et se termine par une apothéose en mode majeur après avoir gravité autour d'un scherzo fantomatique et de deux sérénades ("nachtmusik") qui sont en fait le point de départ dans la genèse de l'oeuvre et sa raison d'être.
La direction d'Abbado agit comme un révélateur sur l'oeuvre dont il a percé tous les mystères pour nous les rendre avec la force de l'évidence. Il réussit l'exploit de nous rendre parfaitement audible tous les détails d'écritures tout en les intégrant dans un grand geste architectural constamment maîtrisé ; toujours garder la grande ligne tout en révélant les détails, c'est peut être cela la spécificité de l'art d'Abbado.
Lire la suite ›
1 commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par P-P-S TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 11 juillet 2013
Format: DVD Achat vérifié
La soit- disante bizzarerie et difficulté de la méconnue et sous-estimée 7ème de Malher disparait complètement dans cette interprétation miraculeuse de Abbado "à la tête" de son Orchestre du Festival de Lucerne....lorsque je parle de miracle ce n'est pas "une façon de parler" il sagit tout d'abord du miracle de ce chef que la maladie et l'épreuve ont complètement transformé ,une véritable auréole de sainteté semble se lire au dessus ce visage buriné, sculpté par la douleur passée et par le bonheur (lui, bien présent) de jouer ....et puis le miracle de cette musique inouïe ,géniale en tous points....le miracle également de cet orchestre absolument UNIQUE ,orchestre dont chaque pupitre ,non,CHAQUE musicien est à 100% impliqué dans ce qu'il joue...., qui s'élève, à l'image de son chef dans des sphères d'ou il faudra malheureusement redescendre après....bref les symphonies de Malher n'ont sans aucun doute jamais sonnées de cette façon ,et l'on songe aux difficultés de ce compositeur qui ne pouvait imaginer sa musique jouée de cette façon de son vivant,l'on songe au bonheur et à l'étonnement qu'il ressentirait si il pouvait assister à de tels concerts.....! mais qui sait...,?
En tout cas merci Mr Malher ,merci Mr Abbado ......vous nous faite du bien.....Grand Bien....
2 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 19 juin 2014
Format: DVD Achat vérifié
GUSTAV MAHLER (1860-1911)/Symphonie N° 7- Le chant de la Nuit/Lucerne Festival Orchestra/Claudio Abbado/DVD
Gustav Mahler commença à composer cette symphonie au cours de l’été 1904.
De ses neuf symphonies c’est une des plus complexe et il faut une oreille attentive pour suivre les thèmes et leur signifiaction.
C’est une œuvre romantique qui est d’un abord assez déconcertant dès le premier mouvement et d’une construction originale avec ensuite deux musiques de nuit, sorte de sérénades entourant un scherzo central qui semble un peu cauchemardesque tel un sabbat de sorcières avec des dissonances et des sonorités perçantes.
Pour la petite histoire, il est à noter que ce sont ces deux sérénades qui furent composées en premier et qui attendaient d’intégrer une symphonie dont c’est le premier mouvement adagio puis allegro qui fut composé en dernier !
Dans la première sérénade, on entend des cloches à vaches résonner au loin et même des chants d’oiseaux, et les bois et les cuivres jalonnent une sorte de marche lente et bucolique.
Le finale ressemble à une manière de chaos organisé avec toute sorte de bruits étranges.
La qualité de cet enregistrement effectué en 2005 est remarquable avec un Claudio Abbado sublime et heureux.
Je pense que de multiples écoutes de cette œuvre visionnaire sont nécessaires pour en découvrir toute la richesse.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Alprev MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 13 mars 2013
Format: DVD Achat vérifié
Un drôle de titre pour un commentaire portant sur une oeuvre qui est en grande partie un Nocturne... Mais là encore il y a la progression de l'ombre vers la lumière comme c'est d'ailleurs le cas dans presque toutes les symphonies de Mahler. Abbado est parfaitement à son aise dans ce répertoire dont il nous donne une vision très élégante. J'adore...
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 5.0 étoiles sur 5 12 commentaires
33 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 More wonderful Mahler from Abbado! 9 juin 2006
Par DAVID A. FLETCHER - Publié sur Amazon.com
Format: DVD Achat vérifié
With this release of last year's Lucerne Festival performance of the Mahler 7th, Claudio Abbado further enhances his credentials as one of the world's preeminent Mahler conductors, and his hand-picked Lucerne Festival Orchestra (now minus flutist Emmanuel Pahud, but no matter) convinces us yet again of its role as the agent of that conviction. All of the wonders of Abbado's earlier outing in the 7th with the Berlin Philharmonic are intact, with the DVD medium visually reinforcing the obvious sense of pleasure enjoyed by the participants. Given the heavy concentration of BPO musicians in the Lucerne Orchestra, supplemented as they are by stellar chamber music performers like Sabine Meyer and the Hagen Quartet, what we're presented with here is truly a "dream band."

I can't think of another conductor, even the much celebrated MTT, who more readily communicates the joy and exuberance contained in this score, the sense of wonder and mystery contained in all those things that "go bump in the night," and-- in the sphere of musical craftsmanship--the ability to negotiate all of Mahler's fits and starts and changes of mood so persuasively. Abbado revels in every turn of phrase, every change in voicing, but never loses focus of the overarching musical line. It is simply a masterclass in conducting.

The sound balance is a bit more forward than in previous Lucerne Festival issues; indeed, the audio perspective is that of Abbado's podium. I've not heard the surround playback, so I can't really comment on any differences there. Beyond that, the soundstage production is quite realistic, just not one of ambient depth.

This performance is a welcome addition to Abbado's remarkable DVD series, joining earlier outings with the 2nd and 5th symphonies by the Lucerne Orchestra, and that of the 9th with Abbado and the Mahler Youth Orchestra. Given Abbado's precarious health in the past several years, we can only hope that he'll be able to complete a full Mahler cycle on DVD, and perhaps revisit the 9th with the marvelous Lucerne ensemble. In the interim, we're all now privileged to join that lucky Swiss audience in witnessing more of Abbado's extraordinary Mahler. Watch, listen, and be amazed.
17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mahler's 'Symphonie Fantastique' -- It'll Give You Goosebumps 7 juin 2006
Par J Scott Morrison - Publié sur Amazon.com
Format: DVD
The series of DVDs of live performances of Mahler's symphonies with Claudio Abbado leading the Lucerne Festival Orchestra continues apace. We already had DVDs of Nos. 2, 5, 9 -- and now comes the Seventh recorded in the summer of 2005. All of them are simply marvelous in terms of interpretation, sound and video. Abbado has proven himself to be one of the best Mahlerians of our age and I hope this series continues until we have all of the symphonies plus Das Lied von der Erde.

I have a very special place in my heart for the Seventh. It was my first Mahler symphony -- Hermann Scherchen leading the Vienna State Opera Orchestra (the Vienna Philharmonic in its other guise) released in 1950 -- and I wore it out playing it. I had no idea at the time that I was listening to Mahler's quirkiest symphony. I simply knew I loved every note of it (including the Vienna trumpeter's two cracked high C's in the last movement). Only later did I understand that the Seventh is probably the least familiar for most musiclovers and often the least-liked as well. I continue to feel it is an extremely strong work. It helps newcomers to be told that it is spooky like much of Berlioz's 'Symphonie Fantastique.' It even has a Witches' Sabbath movement (Mvt. III) even though it's not called that by Mahler. The whole symphony, though, was called 'The Song of the Night' and that pretty much sums up its atmosphere, at least until we get to the dawn and sunrise of the fifth and final movement.

As for this performance, I can't find a single thing to criticize. The tempi are perfect, the shaping of phrases and the molding of dynamics are perfect, the orchestra's playing cannot be faulted. Indeed, the Lucerne Festival Orchestra may be the best orchestra I know, made up as it is of principals from the major European orchestras, string players from the Hagen and Berg Quartets, members of Sabine Meyer's wind ensemble (she is the orchestra's principal clarinet), as well as members of the crack young Mahler Chamber Orchestra founded by Abbado in 1997, all former members of the Gustav Mahler Jugendorchester, itself founded by Abbado in 1986. (Many of the GMJO members have graduated to important positions throughout the world.) The MCO players' skill and enthusiasm are palpable in these DVDs. I suppose when you're playing behind some of the best players in the world (e.g. Kolja Blacher, concertmaster; Natalia Gutman, cello; Albrecht Mayer, oboe; Sabine Meyer; Wolfram Christ, viola, etc.) you do tend to play above your head. As for individual performances in this DVD one must single out principal trombonist Mark Templeton (principal in the London Symphony) who plays the euphonium (tenor horn) solos in the symphony's opening measures and throughout the first movement. Trumpet Reinhold Friedrich shines in the fifth movement's stratospheric trumpet writing. And we mustn't forget the marvelous horn playing of Alessio Allegrini, principal in the La Scala Orchestra. (And although he is not named, I must also mention the excellent mandolin player in Mvt. IV who gets to play the only mandolin part Mahler ever put into any of his symphonies -- unless you count 'Das Lied' as one of the symphonies.)

Sound is exemplary. Camerawork is unobtrusive, the editing clearly in touch with events in the musical score but without jumping about unnecessarily. There is plenty of opportunity to watch Abbado, who may be one of the most expressive conductors I've ever seen.

This DVD is one to treasure. I recommend it without reservation.

TT=78 mins. Sound: PCM Stereo, Dolby Digital 5.1, DTS 5.1. Disc format: DVD 9

Scott Morrison
16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Probably the best Mahler's Seventh 22 juin 2006
Par Muraari Vasudevan - Publié sur Amazon.com
Format: DVD Achat vérifié
Given that Abbado's famous CSO recording was already the best Mahler's 7th around, the fact that this one is even more brilliant surely means that this is a must buy for all Mahler and Abbado lovers. The performance is truly electric. My only complaint is that this DVD does not feature the multiple angle option to allow you to watch Abbado unlike the DVD release of Abbado conducting Mahler's 5th at Lucerne. Bravo Abbado for continuing to thrill us with some amazing renditions of Mahler's works and I look forward to more fantastic recordings.
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sustained beauty and energy, moving on deliberately and purposefully ... again 14 juillet 2007
Par Pater Ecstaticus - Publié sur Amazon.com
Format: DVD
All of the same as with maestro Abbado's excellent recording of the same symphony with the Berliner Philharmoniker (Mahler: Symphony No.7) goes here as well. And with some extra's, like the excellent and captivating images of the orchestra and the maestro at work. But also, the sound is even better (balanced) here than in the 2002 Berlin recording, which is quite a feat. The sound is even more 'rounded out' here, with a sense of more depth - a completely natural and positively crystal clear soundscape. Sometimes the mandoline or the guitar sounds 'spotlighted' somewhat, but since the camera is pointed directly at the instruments - so that it seems to be 'in our face', as it were - it only feels and sounds completely natural.
I would like to repeat what I said earlier, for the Berlin recording, which I adore, namely that Claudio Abbado and the orchestra manage to sustain notes and melodies, 'energy', over the longest possible arcs, never lingering, providing the music with a wonderful sense of coherence - a feeling of the music continually moving on deliberately and purposefully. This sometimes feels like a swift performance, full of (nervous) energy, just because of this immence concentration and intensity of playing. But while other conductors would resort to 'tricks' or idiosyncracies to stress the character of certain passages in the music, maestro Abbado always seems to make the music sound the way it should (boisterous, mysterious, sweet, energetic, feverish...) without EVER (over)stressing any point or 'resorting to tricks'. And no sentimentality whatsoever: only the purest of sentiments here. True 'purified' or 'rarified' Mahler.
Alongside for example the absolutely gorgeous DVD of Mahler's Ninth (Mahler - Symphony No. 9 / Claudio Abbado, Gustav Mahler Jugendorchester, Accademia Di Santa Cecilia, Rome), this performance/recording is to be rated as some of the best Mahler ever, IMHO. Also, the playing of this Lucerne Festival Orchestra, with some of the 'best in the trade', could not be bettered, of course. Highly recommended.
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Stupendous all around 14 mai 2007
Par Ronald D. Foster - Publié sur Amazon.com
Format: DVD Achat vérifié
I have recently started upgrading my music collection from cds' to dvds' for the quatum leap in sound quality and the added bonus of actually watching the performance taking place. Mahler is a particular favorite and this is truly as good as it gets without being there live. I also have Abbados 9th and 2nd and they are equally great. I understand the maestro is having health problems but what a legacy if he could leave performances of all the Mahler symphonies. Highest possible reccomendation.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?