• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Syndrome E a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par LEROULTABILLE
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: bel etat ,pas de cassure de lecture au dos
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Syndrome E Poche – 13 octobre 2011

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Pocket achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.3 étoiles sur 5 156 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,20
EUR 8,20 EUR 3,20
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires


Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Pocket achetés = 1 livre offert
Découvrez les modalités de la promotion
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le Syndrome E
  • +
  • Gataca
  • +
  • AtomKa
Prix total: EUR 25,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Arriver le premier.
Dès qu'il avait été alerté par l'annonce, à l'aube, Ludovic Sénéchal avait pris la route et avalé les deux cents kilomètres qui séparaient la banlieue lilloise de Liège en un temps record.
«Vends collection de films anciens 16 mm, 35 mm, muets et parlants. Tous genres, courts, longs métrages, années trente et au-delà. Plus de 800 bobines, dont 500 films d'espionnage. Faire offre sur place...»
Ce genre de publications sur un site Internet généraliste était plutôt rare. D'ordinaire, les propriétaires passaient par des foires, genre Argenteuil, ou mettaient leurs bobines aux enchères à l'unité sur eBay. Ici, l'annonce ressemblait davantage à celle d'un vieux réfrigérateur à larguer. C'était bon signe.
En plein centre de la ville belge, Ludovic se gara difficilement, leva un oeil vers le numéro de la maison puis se présenta à son occupant, Luc Szpilman. Environ vingt-cinq ans, baskets Converse, lunettes de surf, tee-shirt des Bulls. Quelques piercings, aussi.
- Ah oui, vous venez pour les films. Suivez-moi, c'est au grenier.
- Je suis le premier ?
- D'autres ne devraient pas tarder, j'ai eu plusieurs coups de fil. Je ne pensais pas que ça irait si vite.
Ludovic lui emboîta le pas. La demeure était typiquement flamande, couleurs tièdes et briques sombres. Toutes les salles s'articulaient autour de la cage d'escalier, pièce maîtresse éclairée par un puits de lumière.
- Pour quelle raison vous débarrassez-vous de ces vieux films ?
Ludovic avait soigneusement choisi ses mots. Débarrasser, vieux... La négociation avait déjà commencé.
- Mon père est mort hier. Il n'a jamais dit à personne ce qu'il fallait en faire.
Ludovic hallucinait : pas encore enterré, et on dépouillait déjà le patriarche de ses biens. Par ailleurs, cet abruti de fils ne voyait aucun intérêt à garder des longs métrages atteignant vingt-cinq kilos, alors qu'on pouvait stocker mille fois plus d'images pour mille fois moins de poids. Pauvre génération sacrifiée... --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Revue de presse

"Plongeant à l’origine de la violence, Franck Thilliez réussit là son meilleur livre, et certainement l’un des thrillers français les plus marquants de l’année." Julien Bisson, France SOIR --Ce texte fait référence à l'édition CD .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Les fans l'attendaient, Thilliez l'a fait, la réunion entre ses 2 héros Lucie Hennebelle et Franck Sharko. Mais attention, ce roman n'est pas une prétexte à leur rencontre / confrontation / collaboration ! D'ailleurs, cette réunion reste pour moi, au final, assez anecdotique... Car ce qui prime, c'est l'histoire ! Et pour le coup Thilliez s'est surpassé !

"Dans le Nord de la France, un cinéphile, ancien amant d'Hennebelle, perd la vue suite au visionnage d'un film déniché sur Internet, il appelle Lucie... forcément. A Notre Dame de Gravenchon, 5 cadavres sont retrouvés le crânes sciés, les mains coupés et dont sans la moindre possibilité de les identifier. Sharko est chargé de se rendre sur place".

De ces 2 intrigues, Thilliez nous tisse une histoire hallucinante, un polar à couper le souffle, mêlant, comme à son habitude, suspense, histoire, science. Je ne sais pas ce qui m'a le plus plu, le rythme du roman ? La crédibilité scientifique effrayante de ce qui est étalé au longs de ce 350 pages ? les racines réelles de l'histoire ? Les possibilité d'investiguer ? la découverte progressive d'une intrigue atomique ? Bref, cela se passe de commentaires, comme d'habitude, c'est tellement génial que c'est beaucoup trop court, mais heureusement, la suite, Gataca, arrive dans quelques mois !

Jettez-vous dessus, c'est un thriller extraordinaire...
2 commentaires 47 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean Louis Dragon MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 13 novembre 2010
Format: Poche
Il y a des auteurs qui au bout de quelques années s'essoufflent dans leurs idées, et qui au fil des rentrées littéraires sortent des livres de moins en moins bons. Des auteurs qui finissent par décevoir leur public même les plus fidèles.
Rassurez-vous, il n'en est rien pour Franck Thilliez et si l'on en croit le futur « Gataca », opus qui complète le dyptique formé avec le « Syndrome E », ce n'est pas demain la veille que Franck Thilliez nous décevra. Non, car au fil de ses romans, il expose des intrigues de mieux en mieux ficelées et une plume de plus en plus concise.
Parlons-en justement du « Syndrome E », un thriller dont le début, à l'ambiance hitchcockienne style « Quatrième Dimension », nous happe littéralement. Franck Thilliez y lance une intrigue explosive, travaillée et exploitée sous toutes ses formes. Dans ce roman, il refait vivre deux de ces personnages favoris : Lucie Hennebelle et Franck Sharko. Un grand moment pour les fans et autant vous dire, il va s'en passer des choses entre ces deux personnages !
Mais c'est dans l'exploitation scientifique de ces romans que Franck Thilliez détonne ! Ses explications sont carrées et impressionnantes. On sent un travail de recherche énorme derrière tout cela !
Ce qui est plaisant aussi avec « Le Syndrome E », ce sont les lieux dans lesquels nous fait voyager Franck Thilliez. De Lille à Paris, (rien d'extraordinaire) en passant par l'Egypte et le Canada et j'en passe et des meilleurs. Les descriptions du Caire sont tout simplement excellentes !
Bref, dans « Le Syndrome E », Franck Thilliez nous plonge une nouvelle fois dans les méandres de la folie humaine avec brio !
Et l'on tourne la dernière page avec une seule question en tête : peut-on déclencher la violence à volonté ?
En entendant « Gataca »...
Remarque sur ce commentaire 34 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
ce roman, n'est selon moi pas le meilleur qu'il nous ait offert. Certes l'écriture est directe et nous fait plonger dans l'intrigue sans détour avec un assez bon suspens, mais les questionnements redondants et les situations qui se répètent un peu trop souvent aussi, gâchent le plaisir. Le puzzle, trop tordu, et essentiellement basé sur les faits se reconstitue laborieusement mais au détriment de la qualité d'écriture jusqu'à faire perdre au lecteur son engouement à découvrir la fin. Pour moi ça manque d'analyse et de fond.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Aprés avoir lu "la chambre des morts" et "la mémoire fantôme" avec Lucie Hennebelle et "Train d'enfer pour Ange rouge" et "Deuil de Miel" avec Franck Sharko - deux coups de coeur - quel plaisir de retrouver ces deux personnages réunis pour enquêter ensemble.
Les années ont passé, Sharko doit toujours faire face à ses démons intérieurs, doppé aux calmants pour effacer ses souvenirs douloureux. De retour sur le terrain il va enquêter sur une sombre affaire suite à la découverte de cinq cadavres enterrés. De son côté, Lucie, mère célibataire en quête de stabilité aprés les épreuves qu'elle a subi, enquête sur un film mystérieux qui a provoqué la cécité d'un de ses ex-amants. A priori deux enquêtes bien distinctes dont le lien va se tisser au fur et à mesure du récit, au point que les deux policiers vont être amenés à se rencontrer et se rapprocher.

Encore une fois l'histoire prenante m'a bluffée. En partant de faits réels, le cas des orphelins de Duplessis au Quebec dans les années 60, Franck Thilliez s'intéresse une nouvelle fois au mystère du cerveau et nous entraîne avec lui pour découvrir l'origine de la violence : Le syndrome E. L'ambiance y est oppressante, on est tenu en haleine jusqu'au bout, pas une fois je ne me suis doutée du dénouement.Tout s'enchaîne, on avance à l'aveugle pour découvrir au fur et à mesure ce qui va se passer.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?