undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
 
Taking Over [Explicit]

Taking Over [Explicit]

1 septembre 1987
5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Téléchargement MP3, 17 mai 2009
"Veuillez réessayer"
EUR 9,81
EUR 9,81

Commandez l'album CD à EUR 26,87 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Ou
Acheter le CD EUR 26,87 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  

  • Ecouter les extraits
    0:00 / 0:00
1
4:42
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
2
4:32
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
5:24
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
4:19
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
6:45
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
4:36
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
7
4:25
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
8
3:45
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
9
7:07
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par orion TOP 500 COMMENTATEURS le 22 décembre 2008
Format: CD
Oh la belle pochette!
1987. Second album pour Overkill et première très grosse claque. Pas que "feel the fire" soit mauvais, loin de là, mais celui-ci apparaît comme plus abouti.
Mettez ce CD dans votre platine et prenez-vous dans la face, à la suite, les deux déflagrations que sont "deny the cross" et "wrecking crew"... Pas trop le temps de respirer avec "fear his name" et "use your head" et c'est reparti de plus belle... Ca blaste de partout, la voix hargneuse de Bobby Ellsworth vous donne envie de détruire tout ce qui vous entoure (mais vous n'allez pas le faire, hein?..)
Bref, une belle leçon de thrash surpuissant!
Pour moi, l'un des 2 albums essentiels des débuts du groupe, avec le non moins fabuleux "years of decay".
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Deux ans après "feel the fire" Overkill revient avec son second album "taking over"... Et là y a pas photo !!! On passe quelques degrés au-dessus en terme de puissance mucicale par rapport à l'album précédent. Rien qu'à écouter des titres comme "deny the cross" ou encore "electro-violence" j'en passe et des meilleurs (je vais pas citer tout les titres de l'album), on se prend un bonne dose de violence thrash dans les oreilles. La puissance de la guitare et de la basse sont omniprésentes, le martellement de la batterie, la voix de Bobby est toujours dans les aigues mais plus hargneuse qu'avant tout ces points en font une véritable déflagration de violence pour les tympans. Des titres de l'album sont encore joués en concert actuellement tel que "wrecking crew", "powersurge" ou encore "electro-violence", c'est dire l'impact de cet album.
Je tiens tout de même à préciser que "feel the fire" est un excellent album, mais je trouve que sur "taking over" on sent encore plus le côté thrash.
A noter également la suite de la saga "Overkill" avec le titre "Overkill II (the nightmare continues)" et c'est d'ailleurs le titre le plus long de l'album (7:05 mn)
Avec cette seconde tuerie Overkill a vraiment fait fort, je vous rassure ça va continuer par la suite et cela ne fait que confirmer tout le bien que je pense de ce groupe.
Pour ce qui ne sont pas forcement fan de nos thrashers du New Jersey mais qui adorent le pur thrash metal old school je vous conseille d'acheter cet album. A savoir qu'il est très difficile à trouver en CD (surtout à des prix raisonnables), alors si vous avez la moindre occasion de l'avoir... Sautez dessus !!!
2 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
"Il faut porter du chaos en soi pour accoucher d'une étoile."
Gageons que cette métaphore de Friedrich Nietzsche ne déplairait pas aux membres d'Overkill présents sur ce Taking Over des familles. A l'heure où la plupart des Thrashers ressemblent plus ou moins à des bikers shampooinés par ce qu'ils le valent bien, il est bon de se remémorer l'épopée boutonneuse du Thrash naissant, celle qui berça l'adolescence d'une génération désabusée. L'aspect vestimentaire relativement crade fut l'une des marques de fabrique originelle de cette scène, en cela héritière du Punk. Aaahh, ces jeans miteux rentrés dans des baskets Americana à moitié lacées, les sublimes vestes à patchs et ces débardeurs exhibants des lobotomies et autres trépanations... Ce look provocateur s'explique d'autant mieux que le Thrash, fer de lance du Metal extrême d'alors, croît aussi en réaction au Sleaze, à l'apogée du F.M et du Hard U.S permanenté dont l'omniprésence caractérise la seconde moitié des années 80. Crado, c'est ce qui vient à l'esprit en observant la pochette de Taking Over, sorte de rencontre du troisième flipp entre une pause de bandits de Sergio Leone et une banale photo promotionelle.

Penchons-nous maintenant sur le cas d'Overkill en l'an de grâce 1987. Qu'avons-nous là? Une de ces formations américaines à la musique agressive, représentative d'un style en plein essor et déja un de ces plus beaux fleurons.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique