Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Talk That Talk CD single


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, CD single, 26 mars 2012
EUR 37,99 EUR 56,51
Voir les offres de ces vendeurs.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • CD (26 mars 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD single
  • Label: Def Jam
  • ASIN : B007EED66K
  • Moyenne des commentaires client : Soyez la première personne à écrire un commentaire sur cet article
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 252.480 en CD & Vinyles (Voir les 100 premiers en CD & Vinyles)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Talk that talk - Rihanna
  2. We found love - Rihanna

Description du produit

Description du produit

Après les tubes We Found Love et You Da One, pour son 3ème single Rihanna a fait appel à Jay-Z pour collaborer avec elle sur Talk That Talk.

Critique

Six albums en six ans : le rythme de la chanteuse de la Barbade devenue l’étendard d’un R&B féminin planétaire, poussant même Beyoncé vers la pré-retraite, est époustouflant, et suggère que cette frénésie de production est aujourd’hui obligatoire à la consolidation d’une carrière.

« Cockiness (Love It) », explicite et dépouillé, tout en rythmique concassée, comme le « Birthday Cake » qui suit, ouvre des horizons vers un genre musical uniquement préoccupé de syncope, auquel sa voix nasale ajoute un piquant assorti à ses injonctions à une sexualité débridée et fleurie. En Calvin Harris, homologue écossais et fer de lance d’un néo disco de bon aloi, elle trouve un acolyte pour entonner « We Found Love », qu’il a produit, avec « Where Have You Been », en y posant sa patte européenne et son saupoudrage dubstep du jour.

Le patron Jay-Z y va de son couplet rappé sur « Talk That Talk », qui pour donner son titre à l’album n’en est pas pour autant son moment remarquable. Et cette fois, la pile électrique caribéenne prend le temps de se poser et de montrer ses possibilités sur des chansons plus classiquement R&B et tempo medium, comme sur « Drunk of Love », où elle oublie sa fonction d’allumeuse pour se vautrer dans un romantisme plus courant, ou « Roc Me Out » où elle campe un clone de Beyoncé à la limite du procès. Quand à « Farewell », il enfonce le clou, comme si elle voulait prouver qu’elle peut aussi émouvoir avec des ballades et pas seulement faire danser.

Moins équipée au départ, « Riri » a réussi dépasser Whitney Houston au nombre de numéros un et se trouve en compétition avec Mariah Carey et Madonna dans le petit club des divas à records. Talk That Talk est moins pourvu en hits prévisibles que ses récents prédécesseurs mais remplira sa mission de faire « vendre » des disques (sortir en novembre est malin) à un public d’aficionados de la « Barbie des Barbades ».

Jean-Eric Perrin - Copyright 2018 Music Story


Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client


Évaluer ce produit

Partagez votre opinion avec les autres clients

Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : talk talk

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?