Tchaikovsky : Eugene Oneg... a été ajouté à votre Panier
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Tchaikovsky : Eugene Onegin [Blu-ray]

4.3 étoiles sur 5 20 commentaires client

Prix : EUR 22,41 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
21 neufs à partir de EUR 14,69 1 d'occasion à partir de EUR 36,50
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Tchaikovsky : Eugene Onegin [Blu-ray]
  • +
  • Joyce Didonato : La donna del lago [Blu-ray]
Prix total: EUR 49,75
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Mariusz Kwiecien, Anna Netrebko, Piotr Beczala, Elena Zaremba, Valery Gergiev
  • Réalisateurs : Fiona Shaw, Gary Halvorson
  • Producteurs : Deborah Warner, Peter Gelb
  • Format : Classique, Couleur
  • Audio : Anglais
  • Sous-titres : Anglais, Allemand, Français, Espagnol, Cantonais, Coréen
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 16:9
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Deutsche Grammophon
  • Date de sortie du DVD : 18 mars 2014
  • Durée : 164 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 20 commentaires client
  • ASIN: B00H540KMM
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 40.064 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

De Piotr Ilitch Tchaïkovski avec Anna Netrebko Marius Kwiecien Valery Gergiev Piotr Beczala - (donnée non spécifiée) - Parution : 17/02/2014

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Blu-ray
Surprise !... Le Blu-ray, qui pourtant voit sa sortie officielle repoussée, m'est arrivé via une précommande passée auprès d'une grande surface. Le spectacle du Metropolitan (sept/oct 2013) est connu des lyricophiles. Il a fait l'objet d'une diffusion en salle de cinéma. L'on ne manque pas d'excellentes versions d''Eugène Onéguine' mais les incarnations russes de Madame NETREBKO ne sont pas légion au catalogue DVD (mis à part 'Ruslan et Lyudmila' et 'Les fiançailles au couvent'). Après le formidable Blu-ray de 'Lucia di Lammermoor', sur cette même scène du Met (2009), Anna NETREBKO, Piotr BECZALA et Mariusz KWIECIEN se mettent maintenant au service de l'incontestable Valery GERGIEV pour chanter dans leur arbre généalogique slave. A ce propos, la principale déception vocale viendra du Monsieur TRIQUET de John GRAHAM-HALL... et, peut-être, d'un Prince Gremine que l'on souhaiterait vocalement plus écrasant que celui d'Alexei TANOVITSKI... Vénielles réserves !... La grande affaire, c'est Anna/Tatiana : le CD 'Russian Album' (2006), sans doute le meilleur de Madame NETREBKO, est dans toutes les mémoires.

Anna NETREBKO, formidable chanteuse, me semble un ton en-dessous de mes attentes excessives... Dans la lettre et dans les grands moments, elle ferait pleurer les pierres si, en plus de la voix somptueuse qu'on lui connaît, elle avait encore le physique que l'on attend... et qu'on lui a connu. Le piqué du Blu-ray souligne que, loin de la fragile adolescente à la beauté ophélienne de mes rêves, la Tatiana qui occupe l'écran est une très belle femme charnelle et voluptueuse...
Lire la suite ›
12 commentaires 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Blu-ray Achat vérifié
Dans la vidéographie d’Eugène Onéguine, deux versions tiennent le haut du pavé, toutes deux enregistrées au MET avec Valery Gergiev à la baguette, la première en 2007 avec Dimitri Hvorostovsky, Renée Fleming et Ramon Vargas, la seconde en 2013 avec Mariusz Kwiecien, Anna Netrebko et Piotr Beczala. Avant cette version de 2013, le choix était aisé, aucune autre version ne venant faire de l’ombre à la première citée. Qu’en est-il maintenant ?
La Tatiana de Netrebko est simplement époustouflante d’émotions : actrice d’exception, son interprétation nous amène à l’essence même des sentiments humains, du coup de foudre où sa passion est palpable à la froide réalité de sa situation de femme mariée, toujours amoureuse mais respectueuse de ses engagements.
Cette authenticité des sentiments transparait aussi bien dans sa voix que sur l’expression de son visage, les yeux rougis et humectés de larmes dans une scène de la lettre interprétée magistralement, puis honteuse et bouleversée lorsqu’Onéguine lui rend sa lettre.
Mariusz Kwiencen n’est pas en reste, cynique au premier acte, il éconduit Tatiana avec une décontraction de dandy sûr de lui et de ses sentiments. Son interprétation sonne juste de bout en bout, et lorsque au final, détruit, cassé, effondré, il retrouve au 3ème acte la Tatiana de sa jeunesse mariée à un autre et qu’elle l’éconduit, que ses dernières illusions s’effondrent, sa douleur fait mal et sonne tellement juste qu’on ne peut que la ressentir.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Blu-ray Achat vérifié
Somptueuse mise en scène, on se croirait dans une pièce de Tchekov, le dépaysement est total! La musique envoûtante et romantique de Tchaikovsky interprétée par des slaves en plus, on attend des merveilles!... Et puis en fait non, pas tellement. Le jeu de scène d'Ana Netrebko manque de conviction et d'enthousiasme, elle est monotone du début à la fin, dommage! Vocalement elle est bien mais sans plus, manque l'étincelle également. Oneguine est plus convaincant à la fin qu'au début, on se demande si c'est le personnage ou l'interprète qui souffre d'ennui, le prince Gremin est décevant, Triquet serait presque bien tellement il est ridicule... Mais ce serait 5 étoiles pour les décors et costumes, pour l'orchestre admirablement conduit par Gherghiev, pour un Lenski parfait vocalement, ça lui réussit mieux que le duc de Mantoue. Ce spectacle aurait pu être parfait, ça commence tellement bien que c'est frustrant de s'ennuyer au milieu faute d'enthousiasme des personnages!
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Laneton TOP 1000 COMMENTATEURS le 10 septembre 2014
Format: DVD Achat vérifié
Oui, j’en avais rêvé en terminant mon commentaire du bel enregistrement du Met en 2012 avec Renée Fleming, j’avais rêvé de ce que 2 ans plus tard le Met nous donne aujourd’hui, Netrebko en Tatiana avec le même Gergiev au pupitre et une distribution russe capable seule d’exprimer de manière fluide la sensibilité, l’âme de ce peuple d’une grande culture, capable d’exhaler le romantisme et la poésie de Pouchkine. Certes, les deux principaux rôles masculins sont tenus par des chanteurs polonais, mais ils sont imprégnés de cette langue qu’ils maîtrisent et de cette culture slave. Je n’avais pas rêvé d’un spectacle aussi beau, comme seul le Met est capable de nous l’offrir aujourd’hui, totalement conventionnel, on est à l’opposé de Tcherniakov ; on se situe à Saint Petersbourg à l’époque de sa grandeur, de la Grande Catherine, dans des décors magnifiques et surtout avec des personnages superbement vêtus d’une élégance extrême ; les robes sont extraordinaires et pas seulement celle d’Anna Netrebko au dernier acte, quelle belle princesse elle fait ! C’est magnifique dans une mise en scène qui colle aux événements et au drame, une grande animation du plateau à côté des scènes plus intimistes ; à certains moments, on se croirait dans une œuvre de Tchekhov comme la Cerisaie.
J’avais vu cette production au cinéma, j’en étais sorti les yeux humides, je dois dire que retrouver ce spectacle chez soi en DVD avec des prises de vues optimisées et un son parfait est un suprême délice, et l’on apprécie encore plus les gros plans sur les expressions des sentiments sur les visages.
Lire la suite ›
3 commentaires 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?