undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Texas Flood
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Texas Flood

23 mars 1999 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:21
30
2
3:39
30
3
5:20
30
4
2:47
30
5
3:21
30
6
4:39
30
7
2:46
30
8
5:00
30
9
3:43
30
10
4:57
30
11
0:37
30
12
7:37
30
13
3:54
30
14
3:31
30
15
4:20
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 23 mars 1999
  • Date de sortie: 23 mars 1999
  • Label: Epic/Legacy
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 58:32
  • Genres:
  • ASIN: B0027PIJZ4
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 22 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 19.403 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par Mélomania COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 14 septembre 2015
Format: CD Achat vérifié
Un bluesman texan d'exception, une solide section rythmique pour le soutenir, il n'en faut pas plus à Stevie Ray Vaughan et son Double Trouble pour réussir une remarquée entrée en matière avec un Texas Flood qui ne souffre pas la critique.
Vous connaissez sans doute tous l'histoire, la passion de la six-corde et du blues, des classes sous l'aile du grand frère Jimmy puis dans les clubs du Texas en général et d'Austin en particulier, un départ en solo avec une section rythmique qui se solidifie rapidement, un passage au festival de Montreux tonitruant et remarqué (Stevie y joue fort et dur, sans concession ! ça ne plait pas à tout le monde...), des démos enregistrées chez Jackson Browne et, enfin, le parrainage de John Hammond pour un beau contrat. Ha oui, il y a aussi la pige exemplaire chez Bowie (Let's Dance), qui l'a justement remarqué à Montreux, et la tournée qui n'aura pas lieu (parce que Stevie n'a pas envie de se battre pour jouer une musique qui, fondamentalement, le laisse assez indifférent). Et donc Texas Flood, le premier long-jeu de Stevie Ray et de sa Double Embrouille, une tuerie, un classique du power trio blues.
Parce que, composition originale ou relecture d'un standard, c'est d'un pistolero hors du commun dont il s'agit et de sa propre lecture d'un idiome qu'il booste avec tout le respect qu'il lui porte, qui est immense en vérité.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
S'il est un album à écouter de SRV c'est bien celui-ci. Du blues musclé et sur-vitaminé ; autant être averti. Passqu' écouter SRV le soir avant de s'endormir, c'est pas une bonne idée. Ecouter SRV sans écouter, en bricolant, en surfant sur amazone ou au lit, c'est pas génial non plus. L'écouter dans sa voiture, ça peut vite énerver aussi, la concentration que nécessite une conduite consciente ne permettant pas de faire 2 choses en même temps. L'idéal dans ces contextes, c'est encore d'écouter de la musique baroque. Avec elle on peut tout faire ou ne rien faire, écouter attentivement, ou pas, ça passe toujours, ça apaise l'âme et l'esprit. Donc, SRV ça s'écoute très scrupuleusement, avis aux imprudents, car c'est un tel flot de pentatoniques (majeures et mineures...) et de riffs que ça peut en devenir étourdissant. Alors autant comprendre ce qui se passe. Car, si on n'est pas de la partie on pourrait penser qu'il suffit d'aligner notes après notes et que cela fonctionnerait malgré tout pourvu qu'on reste dans les clous. Raisonner ainsi est le fait d'une écoute dilettante. L'attentif, lui, criera au génie car tout est parfaitement construit et en place, il se délectera de Riff subtils et énergiques, de soli tantôt rageurs (testify) tantôt espiègles (Mary had a little lamb) sensibles ( Lenny) ou encore primesautier (i'm crying, pride and joy) et, eureka, on comprendra que l'improvisation, ça ne s'improvise pas.Lire la suite ›
9 commentaires 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Darko TOP 500 COMMENTATEURS le 15 avril 2015
Format: CD
L'autre jour, grosse discussion au bureau : Johnny Hallyday sait-il jouer de la guitare ? Pour les uns, il faut mine en concert et de plus il n'est même pas brancher, cela prouve donc qu'il ne sait pas jouer. D'ailleurs, on raconte une anecdote selon laquelle un roadie se serait fait viré sur une tournée pour avoir eu la mauvaise idée de raccorder sa guitare à l'ampli ! Pour d'autres, Johnny serait un virtuose de la guitare classique (il saurait jouer "Jeux interdits"), mais ne serait pas très à l'aise à l'électrique. On se souvient pourtant qu'il fut à une certaine époque endorsé par Washburn...Pour d'autres enfin, il sait très bien jouer mais préfère se concentrer sur le chant, car jouer de la guitare en marchant et en faisant le show c'est difficile....

Le débat est ouvert....

En tout cas point de telles interrogations avec SRV, il sait jouer de la guitare, il sait chanter, il fait même les deux en même temps, débout sur scène, assurant le show à un train d'enfer. Enfin ça c'était avant, avant l'accident fatal qui faillit coûter aussi la vie à Eric Clapton s'il avait eu la mauvaise idée de monter lui aussi dans l'hélicoptère....Sur ce premier album paru en 1983, SRV fait un numero de métronome humain qui devait traumatiser toute une génération de guitaristes. On avait déjà eu Eddie Van Halen, mais on se consolait en se disant que l'on ne maitrisait pas le THT (Two Hands Tapping) et que de toutes les manières, on n'avait pas de vibrato Floyd Rose montée sur la gratte. Mais là c'était pire !
Lire la suite ›
3 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique