• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Théorie quantique et phil... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par BIBLIO-NET
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: EXPEDITION SOUS 48 H / EMBALLAGE BULLEPACK
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Théorie quantique et philosophie transcendantale: Dialogues possibles Broché – 12 avril 2012

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 38,00
EUR 38,00 EUR 30,69
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Une introduction au problème

1. Pourquoi encore Kant ?

Kant s'affirme comme un grand lecteur de la science de son temps, particulièrement de la physique de Newton, traitant des lois et concepts scientifiques avec une grande familiarité. Il ne construit pas seulement une théorie de la connaissance en parfaite harmonie avec les principes de la science, mais il s'investit également dans l'élaboration d'une métaphysique de la science de la nature en cherchant à clarifier les présupposés métaphysiques sous-jacents aux lois de la physique classique, dans une tentative de trouver les fondements philosophiques du discours scientifique newtonien.
Attentif aux enjeux de la science, Kant élabore une théorie générale de la connaissance qui va au-delà des limites fixées par un savoir scientifique spécifique. En s'interrogeant sur les conditions de possibilité du savoir scientifique, il affronte les impasses dues au scepticisme de David Hume qui fait, à partir d'une perspective empiriste, une lecture inquiétante de la physique newtonienne et de tout le projet de la science moderne.
Hume montre que, si nous voulons rester sur le terrain de l'expérience, l'idée de causalité en tant que connexion nécessaire ne peut être maintenue. Aucune espèce de nécessité ne peut être inférée de la répétition d'une occurrence, quel que soit le nombre de cas examinés. La négation d'un énoncé empirique aussi fondé qu'il soit ne constitue pas une contradiction. Ne résistant à une aucune analyse logique, l'idée de causalité reposerait alors sur l'habitude et la coutume. En réduisant la science à l'habitude, Hume conclut que la nécessité et l'universalité des propositions scientifiques ne sont que des illusions.
L'analyse kantienne en revanche se centre sur la recherche d'une théorie non sceptique de la connaissance à partir de la compréhension des bases qui structurent l'activité scientifique. La science existant déjà de fait comme un savoir véritable, il s'agit alors de rechercher les conditions qui légitiment ce savoir afin de déterminer d'autres champs pouvant être considérés comme scientifiques.
Si la physique de Newton se définit comme une explication entièrement satisfaisante des phénomènes naturels, comment, alors, justifier, contre Hume, l'idée d'une science nécessaire et universelle et en même temps empirique ?
La réponse de Kant commence alors par l'argument que toute connaissance commence par l'expérience car notre pensée n'entre en action que lorsque les sens nous apportent matière à réflexion, cela ne signifiant pas que toute la connaissance provienne de l'expérience. Celle-ci ne nous offre que des faits contingents et particuliers et ne nous enseigne pas si une chose peut se manifester d'une autre façon. Par ailleurs, l'expérience nous met en contact avec un nombre très limité de cas mais pas avec la totalité exigée par les lois scientifiques.
Kant est tout à fait d'accord avec Hume sur le fait qu'un jugement nécessaire et universel ne peut être fondé sur l'expérience. Toutefois, pour lui, la nécessité et l'universalité ne sont pas des illusions, mais des caractéristiques essentielles du savoir scientifique. Si elles n'existent pas dans l'expérience, elles doivent appartenir à la pensée et sont alors des caractéristiques absolument a priori. L'expérience confère le contenu réel à la pensée mais c'est l'esprit qui confère l'intelligibilité à ces données, réunissant la matière dispersée de la sensibilité selon ses lois nécessaires.
Kant réalise ainsi une profonde transformation dans le domaine de la philosophie qu'il appelle «révolution copernicienne», apportant une solution entièrement originale au problème de la connaissance. Le réfèrent d'un savoir véritable n'est plus la réalité des choses en elle-même et devient le sujet. C'est seulement à partir de l'idéalisme critique créé par Kant que l'on peut défendre que la raison confère de l'objectivité aux choses et non plus que les choses sont en elles-mêmes objectives. Paradoxalement, la réalité nous apparaît objective par les conditions que le sujet lui impose.

(...)

Présentation de l'éditeur

Se concentrant sur les différences entre la constitution de l'objectivité dans la mécanique classique et dans la mécanique quantique, cet ouvrage explore les interprétations transcendantales de la théorie quantique standard. Patricia Kauark-Leite y examine les changements épistémologiques apportés par la physique quantique pour vérifier si la philosophie transcendantale est toujours valide. Elle dresse un bilan des différentes approches transcendantales, montrant les modulations des principes a priori pour expliquer le problème de l'objectivation en mécanique quantique. En conclusion, l'auteur défend et adopte une interprétation pragmatique transcendantale, dont la tâche principale est de donner une justification philosophique à la dimension nécessairement intersubjective de l'objectivité quantique.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Oui, très bien! Ce livre est fantastique et très interessant pour etudier philosophie des sciences et autres sujet comme physique.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?