undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
25
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 novembre 2006
JJ Cale est l'un des principaux songwriters americains , malheureusement méconnu du grand public, un peu comme Tony Joe White.Dans les 70's Clapton a fait de 2 de ses titres des standards du rock: "cocaine" et "after midnight" et permis ainsi à JJ Cale de vivre de sa musique . Cet album voit la rencontre de ces 2 géants et ne decevra pas leurs fans respectifs, souvent les memes d'ailleurs.

Ce disque est clairement estampillé JJ Cale qui signe 11 des 14 morceaux dans son style inimitable de country rock bluesy paresseux.E.C. prend la plupart des vocaux et des solos et son surnom de "slowhand" n'a jamais été aussi merité!

A signaler que les 2 classiques précités ont été superbement adaptés en francais, "cocaine" par Stocks (sur "enregistré en public") et "after midnight" par eddy mitchell (sur l'album "apres minuit" avec JJ lui meme à la guitare!)
11 commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 décembre 2006
Ces deux là étaient appelés un jour ou l'autre, à se retrouver en studio pour nous concocter une petite galette

musicale. Pour nous, et pour eux. En effet, les deux hommes se doivent beaucoup. J.J. Cale a permis à Clapton de rebooster sa carrière avec deux morceaux: "After Midnight" et l'emblématique morceau de bataille d'E.C. "Cocaïne". Et Eric Clapton a apporté à J.J. Cale la reconnaissance du public et, en passant d'un compte en banque bien garni. Le duo ne nous a pas concocté un chef d'oeuvre bien sûr, mais il nous apporte du PLAISIR. Et cela vaut bien 5 étoiles. Surtout de la part de Clapton, après le très didactiques hommage à Robert Johnson et le médiocre "Back Home". A noter un solo de guitare d'anthologie de 45 secondes d'Albert Lee (Le guitare-hero des requins de studio) sur "Dead End Road".
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juin 2007
Sublime là réside la difficulté, faire croire en la simplicité alors qu'il en est rien; tout est pesé, millimétré, de la grande cuisine. Tout en finesse deux voix discordantes parvenant à s'harmoniser subtilement.Un Grand Clapton doublé d'un Prodigieux Cale.Si le son à un soupçon de dèjà entendu ne vous y méprennez pas, ce sont les autres les copieurs.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2006
Il est vrai que ce disque ne recèle rien de révolutionnaire ni de fracassant. Qui du reste, eut imaginé que les deux compères, adeptes du country blues dans le genre laid back, se convertissent tout soudain au rap, au slam ou au hard rock ?

N'empêche, ils distillent de bonnes et chaudes ballades, assaisonnées de classieux riffs à la six-cordes. C'est du velours. Il y a le beat, bien en place, bien calé et c'est tout bon. Au surplus, les compositions sont excellentes et l'harmonie parfaite.

Bref, un bon petit plaisir pour terminer en douceur l'année...
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La guitare précise et harmonieuse d’Eric Clapton fusionne parfaitement avec le jeu nonchalant de JJ Cale pour cet unique album. Les voix sont au diapason et les titres laid back ou plus nerveux, genre country rock s’alternent avec bonheur. Une multitude de musiciens sont venus épauler nos deux lascars pour jouer sur des compositions essentiellement écrites par JJ Cale, deux morceaux sont de slowhand dont un écrit en commun avec John Mayer qui joue également dans « Hard To Thrill » et puis « Sporting Life Blues » d’un certain Brownie McGhee. On rencontre à la guitare Doyle Bramhall II, Derek Trucks et Albert Lee, chacun sur un titre. Autrement 4 batteurs, autant de bassiste, de cuivres, 3 percussionnistes, claviers, cuivres, etc... alternent leur intervention pour l’enregistrement de cet opus dédié à Billy Preston et Brian Roylance (éditeur de livres sur le rock). C’est net, précis, bien balancé, plein d’harmonie, ça roule tranquille et nos deux compères unissent leur talent pour un album estimable et sans surprise sorti en 2006. JJ Cale nous a quitté le 26 juillet 2013. (14 titres / 57mn12).
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2006
Cet album est tres clairement du J.J. Cale "classique", c'est a dire un melange unique de rock, blues et country, avec de belles melodies et de petits solos de guitare judicieux (il signe 11 titres sur 14).

Ce qui aurait pu etre un bon album de plus dans la discographie de J.J. Cale devient une pepite grace a la presence de Clapton. Les deux hommes ont tous les deux le don de tirer le meilleur de leur 6 cordes pour obtenir en duo quelque chose d'unique.

Grandiose!

Seul bemol, mais c'est un avis personnel, j'aurais reve de les entendre jouer "Cocaine" en duo sur cet album.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2015
J'ai acheté ce CD avec curiosité et impatience, étant fan de JJ Cale de très longue date. Je n'ai pas été déçue : ces deux virtuoses s'ajustent avec une parfaite maîtrise (voix, orchestration), avec créativité et éclectisme dans le choix des morceaux. Globalement, la griffe est bien celle de J.J.Cale avec le génie de Clapton en plus, dans le jeu et sans doute dans l'orchestration. C'est magnifique, voici un peu plus de quatre mois que j'ai inséré ce CD dans le lecteur de ma voiture et que je l'écoute en boucle sans me lasser. Je recommande à tous !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"The road to Escondido" (du nom d'une ville proche du domicile de J.J Cale) est un magnifique album de blues comme on n'en entend plus beaucoup malheureusement de nos jours. Un J.J Cale au mieux de sa forme nous propose quelques nouveaux titres (Dead end road, Danger excellents, authentiques et qui à eux seuls justifient l'achat), deux reprises (Don't cry sister, Anyway the wind blows) ainsi que des titres chantés par le grand Eric Clapton qui a la modestie de reconnaître l'influence et le grand talent de son ami J.J Cale. Un album pour les fans de J.J et pour les amateurs de blues et country-rock dont je suis. A noter également le prix léger (5,99€) quand on télécharge l'intégralité du contenu. Moins cher que la somme totale de l'ensemble des titres. Et comme il y en a largement plus de 6 d'excellents, on n'est pas perdant !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2006
l'association de deux grand noms du blues donne ici tout son sens.Le maitre et son disciple enfin réuni. Fervent fan depuis la première heure de JJ CALE j'attends toujours avec impatience la sortie d'un nouvel album.Celui-ci est une véritable réussite, on retrouve les sonorités inimmitables de JJ CALE associés au jeu de guitare du grand CLAPTON. Un CD à acheter de toute urgence.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2015
JE L ECOUTE EN BOUCLE, MOI QUI SUIS FAN DEPUIS SI LONGTEMPS DE CES é LA, C4EST MON FRERE QUI ME L A FAIT ECOUTER,
POUR UNE GUITARISTE QUE JE SUIS, DU PUR BONHEUR
MEME LES VOISINS DE MES PARENTS QUI L ONT ENTENDU DE L AUTRE COTE DE LA HAIE PENDANT LES VACANCES M ONT DEMANDE QUI JOUAIT !!!!!!!!!!!!!!!!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
6,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)