Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5

le 24 janvier 2005
Enfin édité pour la zone 2 ! Mais pas le choix : C'est la version originale, sans sous-titre... Mieux vaut avoir passé de longues heures à parcourir le Texas à cheval en compagnie de cow-boys pour comprendre les dialogues ! Ce n'est pas grave : la beauté des images et l'action se suffisent à elles-mêmes.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 27 juillet 2002
Avant la déferlante des western spaghetti Peckinpah rend au genre son aspect rude et crasseux plus proche de la réalité. Immanquable chainon entre Ford et Eastwood the wild bunch est un sommet du western américain servi par des acteurs fabuleux. Ajoutez à celà un très intéressant documentaire sur le tournage sur la version DVD. Indispensable
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 3 avril 2004
Ce que disait Leone d'Il Etait une Fois dans l' Ouest, "tous savent qu'ils vont mourir", saute aux yeux du spectateur dès le générique du film de Peckinpah: des enfants - l'innocence du monde - ont déposé deux scorpions dans un nid de fourmis rouges et jouissent du grouillant spectacle de la mise à mort avant d'en incendier l'arène. Des cavaliers entrent en même temps en ville et les images cramoisies se figent alternativement sur les uns et sur les autres: les bandits déjà spectres, les visages rieurs et la danse convulsive du jeu improvisé. Tout Peckinpah est déjà là : le monde est complexe, en même temps perverti et sauvé, perdu et rédempté. Et il n'y a pas de responsables, ou en tout cas pas ceux que l'on croit.
Le film est resté dans les mémoires pour sa violence, notamment pour l'apocalyptique combat final opposant quatre hommes à deux cent autres (le "let's go" de William Holden, le "why not?" de Warren Oates, le sourire satisfait d'Ernest Borgnine attendant dans un coin d'ombre à la porte du bordel,l'oiseau mort,le bébé qui pleure...) mais sa violence est ailleurs, inséparable d'un espoir qui non seulement serait toujours pour après, mais qu'on ne sait même pas définir.

"Moi et les gars là on a quelques trucs à faire...c'est plus comme avant mais...". Générique de fin: ils rient en couleurs.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 16 décembre 2003
qu'est ce qui est le plus beau dans ce chef d'oeuvre?
L'histoire d'un monde qui disparait
de " heros " qui conservent une idée de redemption?
La beauté des images?la sombre poesie?L'incroyable prestation de tous les acteurs?Le visage à la fois vindicatif et desespéré de la fiancée de Angel?Spike remontant peniblement a cheval?Et la musique de Jerry fielding??Un moment de grace pour tout le monde,et vive PECKINPAH le rebelle,le maudit,et un des plus grands cineastes qui ait existé.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 14 avril 2004
RIEN A DIRE SAUF:absolu chef d oeuvre à tous les niveaux
scenario mise en scène images dialogues musique (de jerry fielding) et
interpretation aussi geniale qu'homogène
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus


Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)